Dans l’incommunicabilité de la séparation, il y a beaucoup de choses qu’on se dit qui sont inutiles et méchantes. Ce film les explore fort bien, mais c’est surtout pour un genre admirable de synergie qu’il accomplit que j’ai envie d’en toucher un mot : celle qui relie l’improvisation et la complicité des acteurs à la stagnation et l’inimitié des personnages, autrement les liens positifs qui relient les interprètes et leur permettent de traduire les liens négatifs de leurs rôles. Ils créent ainsi comme un mouvement perpétuel du bien et du mal qui nous guide à travers une heure et demi de disputes sans issue. Un moyen parfait de tirer le meilleur des acteurs et de faire sortir de l’ordinaire un scénario désespéré.

EowynCwper
6
Écrit par

Le 13 juin 2022

L'Économie du couple
AnneSchneider
8

L'économie des sentiments

Une maison. Une maison de ville ceinte de hauts murs, seulement interrompus par une lourde porte en fer, qui tinte lugubrement à chaque ouverture ou fermeture. Un huis-clos presque complet en ce...

Lire la critique

il y a 6 ans

21 j'aime

8

L'Économie du couple
GreenSubmarine
5

L'économie de la narration...

Assez déçu de ce dernier travail de Joachim Lafosse dont on dit qu'il y retrouve son ancien brio. Le film pourrait presque être réduit à une (trop) longue séquence : celle d'un couple qui se déchire...

Lire la critique

il y a 6 ans

17 j'aime

L'Économie du couple
Softon
7

Le Partage des Richesses

Après les vastes plaines désertiques d’Afrique dans Les Chevaliers Blancs où Vincent Lindon se persuadait d’avoir une conscience humanitaire en même temps qu’il essayait de redonner une chance à son...

Lire la critique

il y a 6 ans

11 j'aime

Ne coupez pas !
EowynCwper
10

Du pur génie, un cours de cinéma drôle et magnifique

Quand on m’a contacté pour me proposer de voir le film en avant-première, je suis parti avec de gros préjugés : je ne suis pas un grand fan du cinéma japonais, et encore moins de films d’horreur. En...

Lire la critique

il y a 4 ans

7 j'aime

Mélancolie ouvrière
EowynCwper
3

Le non-échec quand il est marqué du sceau de la télé

Si vous entendez dire qu'il y a Cluzet dans ce téléfilm, c'est vrai, mais attention, fiez-vous plutôt à l'affiche car son rôle n'est pas grand. L'œuvre est aussi modeste que son sujet ; Ledoyen porte...

Lire la critique

il y a 4 ans

6 j'aime

3

Les Communiants
EowynCwper
7

Critique de Les Communiants par Eowyn Cwper

Qu'est-ce qui rend le cinéma de Bergman plaisant ? Dans Les Communiants, ce n'est certainement pas le décor, une église où se pressent six fidèles devant un pasteur grippé. Ce n'est pas non plus...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime