👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ultime volet de cette superbe trilogie, "Suprématie" met à mal bons nombres de blockbusters. Les 2 précédents films étaient déjà de très belles réussites malgré des défauts évidents, mais ce dernier volet frappe encore plus fort.

Matt Reeves balance de l'action dès le début. Il marque par là une certaine rupture avec les précédents films qui prenaient plus de temps à se mettre en route. En revanche, par la suite le film opte plus pour un ton calme et lent. Cela dit, à l'inverse de certaines critiques je n'ai trouvé aucune longueur. C'est toujours très captivant et surtout cette ambiance sombre et froide fonctionne parfaitement. C'est également l'une des qualités de la saga. Savoir à chaque fois se renouveler en proposant un ton très différent et toujours très réussi.
L'une des nouveautés de la franchise c'est l'apparition d'humour. Quelques touches par ci par là, mais heureusement c'est toujours maîtrisé et assez efficace.

Autre point récurent de la saga, c'est l'importance et surtout l'attachement qui sont donnés aux singes. Ce ne sont pas que des bêtes comme le disent les soldats du film mais des personnages très intéressants et surtout attachants. Et ce n'est pas l'arrivée des nouveaux singes qui me fera dire le contraire. Quant aux effets visuels effectués sur ces singes, ils sont tout simplement magnifiques, dotés d'un réalisme impressionnant. Il en va de même pour tous les autres effets spéciaux du film, utilisés à bon escient. Andy Serkis prouve une fois encore son génie dans la peau de César et livre surement sa prestation la plus touchante de la saga.
"Suprématie", comme les 2 précédents films, ne prend pas que le parti des singes et livre de bons personnages humains. Ici, c'est la petite Nova qui hérite du rôle de la "gentille" humaine et surtout apparaît comme l'un des premiers gros rapprochements au film de Franklin J. Schaffner. Et ces liens envers l'oeuvre de 1968 sont multiples et tous effectués de manière très efficace offrant par là un petit moment nostalgique pour tous les fans de la saga d'origine.

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre au niveau du scénario, mais "Suprématie" fait preuve d'un récit de qualité aux rares clichés. On retrouve encore quelques facilités mais ce n'est jamais dérangeant. La réussite tient beaucoup de ses dialogues très réussis et surtout intelligents (d'autant plus pour un blockbuster). Le monologue de Woody Harrelson (dont le rôle est d'ailleurs excellent) n'en est pas moins l'une de mes scènes préférées. Chaque personnage subit un traitement approfondi et possède une réelle identité. La bande originale toujours signée par Michael Giacchino est une fois encore excellente et correspond à merveille à l'univers du film.

Le film fait également preuve d'une esthétique de dingue grâce à de nouveaux décors très impressionnants et une photographie de qualité (et puis, le fait qu'il y ait de la neige ça rend le truc encore plus épique!). Les scènes mémorables sont multiples et ne sont pas forcément celles misant sur l'action. "Suprématie" est également un volet riche en émotion (surement celui qui en comporte le plus), que ce soit par les morts ou les actions des personnages.

Épique, émouvant, impressionnant, "Suprématie" vient parfaitement clore cette excellente trilogie. On ne pouvait espérer mieux en tant que préquel à la saga d'origine. Un blockbuster de qualité, très intéressant et surprenant. Matt Reeves et son prédécesseur ont fait du très bon boulot et ça fait plaisir !

La Planète des singes - Suprématie
Nez-Cassé
9

We are the beginning ! And the end !

Wow. Et bien, je ne m'attendais pas à ça du tout à vrai dire. Tous les retours que j'avais eu du film étaient très bons, et à en voir les notes de mes éclaireurs, le film ne pouvait qu'être super. Je...

Lire la critique

il y a 5 ans

65 j'aime

10

La Planète des singes - Suprématie
Sergent_Pepper
5

The looooooong goodbye.

Dans la cohorte infinie des franchises, conclure une trilogie ou une saga est devenu un sous genre en soi : il s’agira d’être solennel, de poser les jalons d’un dénouement (qui, dans les prequel,...

Lire la critique

il y a 5 ans

63 j'aime

9

La Planète des singes - Suprématie
Rcan
9

La Planète des singes : L'apothéose

Ultime volet de cette superbe trilogie, "Suprématie" met à mal bons nombres de blockbusters. Les 2 précédents films étaient déjà de très belles réussites malgré des défauts évidents, mais ce dernier...

Lire la critique

il y a 5 ans

51 j'aime

6

Zootopie
Rcan
9
Zootopie

"Et Flash, je t'en raconte une bien bonne?"

Zootopie, dernier né du célèbre studio Disney, était annoncé comme le Disney le plus drôle depuis Kuzco (faut vraiment que je le vois celui là!). La première bande annonce du paresseux était juste...

Lire la critique

il y a 6 ans

79 j'aime

19

Miss Peregrine et les enfants particuliers
Rcan
8

Eva, cette Miss PereGreen

Tim Burton, réalisateur sous-estimé depuis les années 2000, revient ici avec un genre qui lui correspond à merveille. Dès l'introduction, Burton nous plonge dans son univers, nous raconte cette...

Lire la critique

il y a 5 ans

62 j'aime

12

Split
Rcan
9
Split

Le nombre 24

Magnifique! Un grand Shyamalan. Split est un thriller haletant de bout en bout qui surprend plus d'une fois. L'originalité du scénario fait plaisir à voir. Au-delà de l'aspect thriller, il y a ce...

Lire la critique

il y a 5 ans

57 j'aime

18