Cover Le Détroit de la faim

⚠️ Une maintenance est prévue le Mercredi 26 juin à 8h00 pour une durée d'environ 2h. Le site sera inacessible pendant cette période.

Le Détroit de la faim

Le Détroit de la faim

Kiga kaikyo

1965

297

919

60

8.1

Ma note

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Écrire une critique

Vu

Envie de le voir

En cours

Coup de cœur

Ajouter à une liste

Accès rapide

Description

Casting

Medias

Tops

Critiques

Listes

Réactions

Activités

Film de Tomu Uchida · 3 h 02 min · 15 janvier 1965 (France)

Genres : Drame, Policier

Pays d'origine :

Japon
Fiche technique

Le 20 septembre 1947, le ferry assurant la liaison entre les îles de Hokkaido et Honshu sombre suite au passage d’un violent typhon. Après la tempête, deux corps non identifiés sont découverts parmi les noyés. Il s’agirait des meurtriers de la famille Sasada, prêteurs sur gages pillés le jour des intempéries, que des témoins auraient vu fuir en mer, profitant du chaos du naufrage. L’inspecteur Yumisaka part à la recherche du troisième complice, Inukai, qui s’est réfugié chez une prostituée du... Voir plus

Bandes-annonces

Le Détroit de la faim

vost

Images

image-https://media.senscritique.com/media/000000003642/0/le_detroit_de_la_faim.jpg
image-https://media.senscritique.com/media/000017491066/0/le_detroit_de_la_faim.jpg

4 membres ont ajouté Le Détroit de la faim à leur top 10 film

Sergent_Pepper
9

Critique positive la plus appréciée

The law : sank redemption

Pour qui croirait que le cinéma japonais a pour principale vertu de nous ouvrir à une esthétique (son sens du cadre, ses intérieurs) et des questions idéologiques nouvelles (morale du Samouraïs,...

le 24 nov. 2016

42 j'aime

5

drélium
8

Fugitif du passé

... Titre anglais beaucoup plus explicite mais aussi moins poétique. Un polar sombre à la base, une pierre angulaire même, un autre chef d'oeuvre caché derrière les grands arbres Mizoguchi, Kurosawa,...

le 29 août 2011

37 j'aime

6

Kobayashhi
9

J'en ai perdu l'appétit !

Camarades, il est temps pour moi d'offrir un peu de visibilité à ce monstre du cinéma Japonais caché sous 55 pauvres notes. Kiga Kaikyo ( ça fait tout de suite plus cool d'utiliser les titres...

le 31 août 2014

30 j'aime

1

Taurusel
8

Les Larmes de la Faim

Tomu Uchida est un de ces cinéastes japonais qui m'intrigue depuis fort longtemps, et bien que son "Chiyari Fuji" (1955), sa trilogie du Grand Bouddha (1957-1959) ou encore son remake biographique...

le 18 nov. 2013

18 j'aime

9

ZayeBandini
9

À la croisée des films noirs de Kurosawa et des grands polars de Nomura, c'est dire...

Un immense oubli dans les classiques connus et reconnus du cinéma japonais, dans la droite lignée du Entre le ciel et l'enfer de Kurosawa, et augurant en un sens les immenses adaptations de Matsumoto...

le 2 août 2021

7 j'aime

Recommandées

Positives

Négatives

Récentes