Ma note

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10

Écrire une critique

Vu

Envie de le voir

En cours

Coup de cœur

Ajouter à une liste

Accès rapide

Description

Casting

Medias

Tops

Critiques

Listes

Réactions

Activités

Film de Charlie Chaplin · 2 h 17 min · 31 octobre 1952 (France)

Genres : Drame, Romance, Musique

Pays d'origine :

États-Unis
Fiche technique

Londres, 1914. Autrefois clown adulé, Calvero est désormais vieux et alcoolique. Un jour, en rentrant chez lui, il sauve de la mort sa voisine, Terry, une jeune ballerine qui a tenté de se suicider…

Bandes-annonces

Les Feux de la rampe

vost

45 membres ont ajouté Les Feux de la rampe à leur top 10 film

Grard-Rocher
9

Critique positive la plus appréciée

Critique de Les Feux de la rampe par Gérard Rocher La Fête de l'Art

Cette histoire poignante se déroule à Londres en 1914. Calvero fut un grand clown, un très grand clown qui connut la gloire, les applaudissements de son public, mais voilà, c'était il y a bien...

58 j'aime

24

YUKIHY0
5

Critique négative la plus appréciée

Pénible crépuscule du feu prodige du Cinéma

Les Feux de la rampe est certainement plus qu'un film de par ses mises en abyme et son contexte. Chaplin en avait conscience pendant la conception de ce qu'il savait être son dernier film américain...

le 21 janv. 2019

9 j'aime

Dimitricycle
9

Charlie et la grande censure de verre

On s'en sera rendu compte, "Les feux de la rampe" est de loin le film le plus personnel de Chaplin. C'est une réflexion explicite sur le métier d'artiste (à signaler : l'apparition de Buster Keaton à...

le 16 déc. 2010

40 j'aime

11

Sergent_Pepper
9

Se souvenir des belles poses.

C’est une double fuite que propose Les feux de la rampe : du présent, qui mène la vie dure à la vedette Chaplin et creuse le fossé entre sa personne et le pays qui l’a porté aux nues quelques...

le 25 févr. 2015

44 j'aime

félis
9

Un anti-charlot , parlant et philosophe

Ce film, je l'avais vu il y a longtemps (j'étais jeune, alors...), et je ne l'avais pas aimé. Pour moi, fan inconditionnel de Charlot, c'était inadmissible de voir un Chaplin qui ne soit pas drôle...

le 20 avr. 2011

17 j'aime

1

Docteur_Jivago
9

♪♫ Goodbye Stranger, it's been nice ♪♫

Les Feux de la Rampe représente d'abord un adieu, un testament pour le personnage de Charlot que Chaplin met en scène par le prisme de Calvero, vieux chanteur de music-hall ayant remplacé les succès...

le 6 avr. 2014

13 j'aime

Recommandées

Positives

Négatives

Récentes