Le plus intéressant dans ce film, c'est finalement que dans ce lot de trois femmes, on en vient à se demander, mais qui est la mère ?
Est-ce cette jeune fille enceinte qui veut mettre au monde ce bébé sans vraiment savoir à quoi s'attendre au niveau des responsabilités ? Est-ce cette femme, à l'apparence si jeune, qui semble avoir un rôle davantage de confidente, d'amie proche que de mère ? Cette femme qui abandonne ses filles pour s'accaparer l'attention d'un homme en s'occupant de son bébé. Ou alors finalement n'est-elle pas plutôt cette femme, complexée par son corps, que l'on pourrait interpréter comme la vieillesse et non l'obésité, qui peu à peu s'emparer de ses courbes de femme et lui fait perdre confiance. Cette sœur qui semble plus s'occuper de sa sœur que sa mère le fait. Cette fille qui semble plus responsable que sa propre mère.

Ce bazar des rôles inversés fait la beauté du film. Ces femmes sont toutes mères.

D'ailleurs, je tiens à ajouter une dernière chose que je viens de voir à l'instant. L'affiche du film illustre parfaitement ce mélange des rôles

iosepnine
8
Écrit par

Créée

le 6 mai 2020

Critique lue 122 fois

1 j'aime

iosepnine

Écrit par

Critique lue 122 fois

1

D'autres avis sur Les Filles d'Avril

Les Filles d'Avril
seb2046
6

Face à la mère...

LES FILLES D'AVRIL (13,3) (Michel Franco, MEX, 2017, 103min) : Cet austère drame psychologique manipulateur narre l'histoire de Valeria, jeune femme enceinte de17 ans vivant avec son amant et sa sœur...

le 3 août 2017

8 j'aime

Les Filles d'Avril
ffred
8

Critique de Les Filles d'Avril par ffred

En 2012, Despuès de Lucia avait été, pour moi, l’un des pires films de l’année. Je n’avais donc pas vu le suivant de Michel Franco. En fait, je suis allé voir Les filles d’Avril après en avoir eu de...

le 8 août 2017

5 j'aime

Les Filles d'Avril
williamblake
2

C'est un poisson d'avril ?

Alors là je reste perplexe, ça rentre dans la catégorie des films qui me laissent pantoise, les bras m'en tombent.... Je dois être très très conne et manquer de finesse et de psychologie je sais pas,...

le 9 août 2017

3 j'aime

Du même critique

La Maison biscornue
iosepnine
7

Critique de La Maison biscornue par iosepnine

J'ai été très surprise de ce livre, quelque peu différent de ce à quoi j'étais habituée avec Agatha Christie : pas d'Hercule Poireau ! Le récit s'encastre dans un huis-clos familiale composé de...

le 26 févr. 2022

3 j'aime

1