Pourquoi suis-je allé le voir ? Je n'étais pas très tenté, n'ayant pas trop aimé le premier. Mais il passait dans ma ville et j'avais envie d'une sortie. Sans doute aurais-je trouvé mieux à faire. Qu'écrire. Ce n'est pas foncièrement désagréable, juste naïf, simpliste et trop souvent complètement dénué d'enjeux. Je ne dirais pas qu'il n'y a aucun scénario. Plutôt que celui-ci est extrêmement naïf, simpliste et ne grandit pas forcément la cause qu'il entend défendre. On est souvent dans la caricature, le schématisme, le film se faisant parfois, probablement involontairement, condescendant envers le monde rural, ne supportant pas de voir quelques immigrés arriver dans leur commune.

Le récit tient presque exclusivement là-dessus, limitant très fortement la portée d'un discours honorable, surtout en cette période de repli identitaire. Il y a toutefois un léger mieux dans le dernier tiers, où les réactions des uns et des autres se font plus crédibles, cohérentes, où l'on parle enfin concrètement de la question, nous démontrant malheureusement au passage à quel point toutes ces scènes de pseudo-chasse aux migrants pour « voir » s'ils sont vraiment là n'avaient pas lieu d'être, amenant « Les Vieux Fourneaux 2 » vers un théâtre de boulevard peu glorieux. On ne peut pas beaucoup plus compter sur une poignée de sous-intrigues potables mais souvent mal intégrées, plusieurs seconds rôles étant quasiment réduits à des silhouettes.

Reste quelques numéros d'acteurs, où Eddy Mitchell apparaît toutefois très en-dessous de ses camarades Pierre Richard et Bernard Le Coq, ce dernier remplaçant Roland Giraud avec succès. Une poignée de répliques amusantes, aussi, notamment ce même Le Coq remet joliment à sa place un couple de pharmaciens peu subtilement réactionnaires, sans oublier, comme dans le premier film, un joli moment plein de douceur à travers un retour dans le passé le temps de quelques minutes. C'est peu. Je doute fort qu'il y aura un troisième volet, mais si c'est le cas, cela sera sans moi au cinéma, qu'il passe dans ma ville ou pas !

Caine78
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2022

Créée

le 4 oct. 2022

Critique lue 274 fois

2 j'aime

1 commentaire

Caine78

Écrit par

Critique lue 274 fois

2
1

D'autres avis sur Les Vieux Fourneaux 2 - Bons pour l'asile

Les Vieux Fourneaux 2 - Bons pour l'asile
Caine78
4

De gauche, et surtout maladroite

Pourquoi suis-je allé le voir ? Je n'étais pas très tenté, n'ayant pas trop aimé le premier. Mais il passait dans ma ville et j'avais envie d'une sortie. Sans doute aurais-je trouvé mieux à faire...

le 4 oct. 2022

2 j'aime

1

Les Vieux Fourneaux 2 - Bons pour l'asile
ChristineDeschamps
7

Critique de Les Vieux Fourneaux 2 - Bons pour l'asile par Christine Deschamps

Pas facile d'être à la hauteur de la BD que je tiens pour un chef d’œuvre d'humour à la française, à la hauteur d'un Astérix : de la mauvaise foi, des grincheux au grand cœur, des saillies...

le 29 déc. 2023

1 j'aime

Du même critique

Enquête sur un scandale d'État
Caine78
2

Enquête sur un scandale cinématographique ?

Thierry de Peretti est un réalisateur doté d'une bonne réputation, notamment grâce à « Une vie violente », particulièrement apprécié à sa sortie. J'y allais donc plutôt confiant, d'autant que le...

le 20 août 2022

32 j'aime

8

Mourir peut attendre
Caine78
4

Attente meurtri(ère)

Cinq ans d'attente, avant que la crise sanitaire prolonge d'une nouvelle année et demie la sortie de ce 25ème opus, accentuant une attente déjà immense due, bien sûr, à la dernière de Daniel Craig...

le 7 nov. 2021

28 j'aime

31

L'Origine du monde
Caine78
3

L'Origine du malaise

Je le sentais bien, pourtant. Même si je n'avais pas aimé « Momo », adapté du même Sébastien Thiéry, cela avait l'air à la fois provocateur et percutant, graveleux et incisif, original et décalé,...

le 25 sept. 2021

22 j'aime