Love & a .45
5.1
Love & a .45

Film de C.M. Talkington (1994)

Love & a .45, c'est un des demi-tours les plus violents de mon opinion sur un film pendant le visionnage même. Ce que je veux dire par là, c'est que j'ai d'abord très mal accueilli le genre de film violent et cheap que c'était au début, avec ses relents d'Amérique profonde mal intégrée au scénario, ses incrustations sur fond vert dégueulasses et ses caricatures de cas sociaux.


Et puis là, le tour de magie, l'alchimie improbable. Sans presque que je m'en rende compte ni que rien ne change vraiment, tout s'est arrangé. Le côté indie a pris le dessus, la fougue délirante des acteurs l'a emporté, le grain punk du scénario a convaincu. Au final, le film est tout ce qu'il y a de plus cathartique et introspectif, posant un Bonnie and Clyde moderne avec juste ce qu'il faut de trash. Typiquement le genre de perle que je recherche.

EowynCwper
7
Écrit par

Créée

le 28 févr. 2024

Critique lue 6 fois

Eowyn Cwper

Écrit par

Critique lue 6 fois

D'autres avis sur Love & a .45

Love & a .45
lejeff64
2

Critique de Love & a .45 par lejeff64

Film que j'avais vu à sa sortie en VHS il y a fort longtemps, et à vrai dire j'en avais un assez bon souvenir tarentinesque. Mais bon voilà en le regardant de nouveau, on se rend bien compte que ce...

le 18 août 2017

Du même critique

Ne coupez pas !
EowynCwper
10

Du pur génie, un cours de cinéma drôle et magnifique

Quand on m’a contacté pour me proposer de voir le film en avant-première, je suis parti avec de gros préjugés : je ne suis pas un grand fan du cinéma japonais, et encore moins de films d’horreur. En...

le 25 oct. 2018

8 j'aime

La Forêt sombre
EowynCwper
3

Critique de La Forêt sombre par Eowyn Cwper

(Pour un maximum d'éléments de contexte, voyez ma critique du premier tome.) Liu Cixin signe une ouverture qui a du mal à renouer avec son style, ce qui est le premier signe avant-coureur d'une...

le 16 juil. 2018

8 j'aime

1

Mélancolie ouvrière
EowynCwper
3

Le non-échec quand il est marqué du sceau de la télé

Si vous entendez dire qu'il y a Cluzet dans ce téléfilm, c'est vrai, mais attention, fiez-vous plutôt à l'affiche car son rôle n'est pas grand. L'œuvre est aussi modeste que son sujet ; Ledoyen porte...

le 25 août 2018

7 j'aime

3