Nous rencontrons des problèmes techniques sur la partie musique du site. Nous faisons de notre possible pour corriger le souci au plus vite.

Je fais partie de ceux qui ont apprécié l'épisode 7 et adoré l'épisode 8. Sachant cela, voici mon avis en quelques points sur l'épisode 9 qui m'a globalement bien déçu :



Je fais le dernier film, j'ai le dernier mot !



De nombreux filons ont été posés dans l'épisode 8. Qu'ils aient plu ou non, ce sont des partis pris, et je reproche au 9 d'être revenu sur plusieurs points qu'au contraire j'avais apprécié, quitte à ruiner la cohérence entre les deux épisodes. En particulier :


« I was wrong. »


Dans l'épisode 8, Luke remet en cause les Jedi qui « par orgueil ont laissé Dark Sidious prendre le pouvoir au moment de leur apogée ». Cet épisode offrait une perspective d'évolution aux dogmes ancestralement établis. Les temps changent, et j'ai apprécié que Luke remette en questions ses enseignements Jedi et les fasse évoluer. Tout ça pour quoi ? Faire apparaître le fantôme de Luke et lui faire dire qu'il avait tort en qu'en fait il ne pensait pas tout ça, pendant ses trente années d'exil en Irlande... Il apparaissait pourtant clair qu'il avait eu le temps d'y réfléchir.


Nuances entre bien et mal


Les Jedi, les Sith, le Bien et le Mal. Tout cela avait été nuancé avec les personnages de Rey et de Kilo Ren oscillant entre le Côté Obscur et le Côté Lumineux. Finalement, on en revient à une conception plus binaire de la Force :
« Je suis tous les Sith.
— Et moi je suis tous les Jedi.
»
J'ai d'ailleurs été interpellé par une phrase que dit Palpatine à Rey avant de bazarder Kilo Ren : « ton ancien maître, Luke Skywalker, avait sauvé son père, je ne ferais pas la même erreur. » Sauvé ? Alors Palpatine se considère lui-même comme le Mal, de qui on peut être sauvé ? De son point de vue, en principe, c'est lui qui est le sauveur, il le dit lui même dans l'épisode 3 que « le côte obscur n'est qu'une question de point de vue ». Le Côté Obscur ne représente pas pour lui quelque chose de mal en soi mais comme un moyen d'accéder à plus de pouvoir, ce qu'il convoite en l’occurrence. Alors pourquoi parler d'être sauvé dans ces circonstances ? Cette réplique trahit une conception biaisée.


Les origines de Rey


Dans le 8, Rey est présentée comme n'étant la fille de personne. Cette info est très importante car justement cela indique que la Force peut se manifester chez n'importe qui, et qu'on n'a pas besoin d'être un Skywalker ou autre descendant de Jedi pour devenir un héros de la Résistance. C'est d'ailleurs ce que soulignait le dernier plan de l'épisode 8 avec l'enfant qui attrape son balai avec la Force. Je trouvais ça fort et pertinent. Désacraliser cette élite et ouvrir ce pouvoir à des gens comme Rey, fille de personne. Et ben non, là encore on rétropédalage, finalement Rey est loin d'être personne puisqu'elle est une Palpatine. Et Fantôme-de-Luke a le culos de dire à Rey qu'il le savait : « Tu es une Palpatine. Je le savais, et Leia aussi le savait. » Alors que dans le 8 : « qui es-tu ? ». Et sachant que le retour de Palpatine n'a été mis à jour que grâce à la taupe au début du 9, quand est-ce qu'ils comptaient lui dire à Rey que c'était une Palpatine s'ils l'avaient perçu ? Non, mieux vaut la laisser désespérer dans la quête de ses origines toute seule c'est mieux. C'est incohérent.


Rose et les romances


Rose dans le 8 manifeste un béguin pour Finn. Au départ, Finn n'y semble pas réceptif et manifeste plutôt son intérêt vers Rey. Mais la situation évolue à la fin du 8 après que Rose ait voulu se sacrifier pour sauver Finn de son sacrifice. Dans les derniers plans dans le Faucon Millenium, Finn manifeste finalement de l'attachement envers Rose en restant auprès d'elle plutôt que Rey. J'ai trouvé ça beau, que finalement cette petite technicienne puisse lui plaire plutôt que l'Héroïne, la Jedi trop forte. Dommage, là encore Finn revient en arrière en gardant sa fixette pour Rey. Fixette qu'il ne parviendra finalement jamais à déclarer, cette histoire reste en suspens. Et que Rey embrasse Kilo Ren, c'était un peu hors propos je trouve, leur relation n'avait pas vraiment pris l'apparence d'un jeu de séduction, mais plutôt celle d'amis confidents qui traversent les mêmes questionnements par rapport à la Force et à leur rôle dans cette guerre. Bon, certes, j'avais un peu envie quand même qu'ils finissent ensemble, mais comme ce n'était pas parti pour c'était bien comme ça, mais du coup j'ai trouvé ce baiser hors sujet.



Démesure et maladresse



Pourquoi faudrait-il qu'il y en ait toujours plus ? Hélas, ce n'est pas toujours mieux :


La bataille finale


Je trouve l'armée gigantesque de destroyers ridicule, tout copiés collés comme un fond d'écran mosaïque. Ces destroyers ne sont même pas encore déployés qu'il y en a déjà qui attaquent des planètes. Il y en a même sur des planètes en place, mais qui n'ont pas encore tiré, et qui explosent tout seul à la fin quand Palpatine est détruit... Aussi, dans l'épisode 8 quand Leia avait lancé son appel à l'aide personne n'est venu prêter main forte contre le Premier Ordre. Pourquoi cette fois les choses changeraient, contre une armée démesurément plus colossale ? Par ailleurs, n'est-ce pas la pire idée du monde que d'envoyer des équidés sur la coque d'un destroyer métallique en haute altitude ? Qu'est-ce qu'ils comptaient faire avec ça, et si aucun Stormtrooper n'était sorti ils auraient fait quoi, chargé dans le vide ?


Les ricochets


J'ai trouvé le concept des ricochets au début de film assez choquant. D'habitude dans la saga Star Wars, les trajectoires en vitesse lumière se calculent préalablement et nécessitent de quitter le champ gravitationnel d'une planète pour se faire (c'est d'ailleurs pour ça que le Faucon Millenium se fait capturer par un rayon tracteur de l'Étoile Noire dans l'épisode 4). Dans l'épisode 7, Han Solo exécute une prodigieuse manœuvre pour arriver sur la grosse station en toute discrétion, mais son idée avait du mal à passer quand il l'a proposée au briefing et il y est parvenu parce que ce personnage de Han Solo a ce goût du risque et ses compétences de pilotage. Comment Poe alors peut-il littéralement se téléporter d'un monde à l'autre en vitesse lumière, en pleine atmosphère, parfois même entre des tours en pleine ville, c'est scandaleux. Percuter un atome en vitesse lumière disloquerait le vaisseau sur des milliers de parsecs. Et prendre de tels risques alors que quasiment tous les héros de la Résistance sont à bord ça me dépasse. Tout ça pour semer trois TIE Fighters qui d''ailleurs arrivent étonnamment à suivre la cadence des ricochets.


Nouveaux personnages


« Tu viens d'où ?
— Du Système Gold, et toi ?
— Je ne sais pas.
— Oh, on va bien trouver... (clin d'œil, clin d'œil)
»


Cette présumée fille de Lando, comme l'ex de Poe, n'ont pas du tout eu droit à un développement digne qu'on s'attache à eux. Ils sortent un peu de nulle part, et ne servent pas à grand chose nonplus. L'ex de Poe d'ailleurs, n'aurait-elle pas dû mourir sur sa planète qui vient d'être détruite ? Comment aurait-elle pu accéder à un vaisseau et rejoindre la Résistance dans sa situation où la planète est occupée par le Premier/Dernier Ordre ?


Luke et son enquête délaissée


Luke avait enquêté sur le type avec sa dague mais il a abandonné parce qu'il ne le trouvait pas. « Il sentait pourtant bien qu'il était pas loin. » Et avec ses talents de Jedi, de resentir le vivant dans la Force toussa toussa, n'aurait-il pas pu détecter qu'il était sous le sable dans des galeries ? Ben non, il a abandonné et est parti s'exiler trente ans en Irlande. Quelle persévérance.


Leia


Le mystère planait dans les deux épisodes précédents quant au fait de savoir si Leia avait reçu une formation Jedi ou non. On la savait réceptive à la Force, mais après deux épisodes il était finalement implicitement établi qu'elle était plutôt restée au commandement de la Nouvelle République au lieu de s'orienter dans les Arts Jedi. Finalement non, on lui invente un parcours, on lui donne un sabre laser qu'elle lègue à Rey, chose que Luke avait totalement omis de dire dans le précédent volet.



Mémomyrtilles et fan-service



On fait pareil, mais pas en mieux... C'est dommage encore une fois.


La célébration finale


Alors que le Dernier Ordre vient d'être détruit, on a le droit à un diaporama de caméos touristiques sur Jakku, Bespin, et Endor. Une sorte de version bâclée et réchauffée de la célébration de l'épisode 6. Sauf que dans l'épisode 6, c'est beaucoup plus poignant, les gens sortent dans les rues, on voit même Naboo et Coruscant où d'ailleurs la statue de l'Empereur y est renversée par le peuple, les gens festoient dans les rues. Ici dans l'épisode 9, on voit deux Ewok caméos malvenus, une incrustation d'un vaisseau qui pète tout seul dans le ciel, c'est d'une tristesse. Si ce sont les dernières scènes de la saga, pourquoi ne pas marquer le coup avec des images poignantes exclusives au lieu de nous resortir deux Ewok ? J'ai trouvé ça maladroit et frustrant.



En vrac



D'autres points m'ont gêné :


Que foutait le petit hacker de droïde dans le cockpit de l'ex de Poe lors de la bataille finale ?


Pourquoi Rey retourne en Irlande au lieu de filer directement sur Exegol ?


Comment un X-Wing immergé dans l'océan depuis trente ans peut-il encore fonctionner ?


Les éclairs sont un pouvoir propre au Côté Obscur de la Force, pas aux Palpatine, non ?


Comment Rey peut elle croire Chewbacca mort alors qu'elle peut resentir sa présence plus tard dans le film ?


Trop d'enjeux, trop d'attente. Ça ne devait pas être facile à faire comme film.

Finema
5
Écrit par

Créée

le 19 déc. 2019

Critique lue 5K fois

93 j'aime

12 commentaires

Finema

Écrit par

Critique lue 5K fois

93
12

D'autres avis sur Star Wars - L'Ascension de Skywalker

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Sergent_Pepper
4

Back to their culture

Toute saga a une fin : arrivés à un certain point d’essorage, les studios et leurs team de scénaristes ont trouvé la parade ultime pour provoquer un sursaut d’intérêt : venez quand même, c’est le...

le 21 déc. 2019

215 j'aime

15

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
Larrire_Cuisine
6

[Ciné Club Sandwich] Marche arrière à 12 parsecs sur l’autoroute spaciale de l’incohérence

DISCLAIMER : La note est une note par défaut, une note "neutre" qui correspond à la moyenne (arrondie) de l’oeuvre au moment où on publie la critique. Avant, on mettait 5 à tous les films mais il...

le 19 déc. 2019

171 j'aime

18

Du même critique

Quern : Pensées Immortelles
Finema
6

Simple et linéaire

Je suis un fan de la première heure des jeux de la série Myst de 1993 à 2003. J'ai longtemps rêvé qu'ils en sortent un nouveau, jusqu'à ce que mon rêve se réalise en 2016 avec la sortie d'Obduction...

le 13 août 2018

2 j'aime

Ralph 2.0
Finema
4

Un naïf nid à pubs

Je l'avais vu venir rien qu'en voyant l'affiche... J'ai été déçu par l'omniprésence de marques et de pubs qui envahissent les décors de ce film. Et c'est gratuit en plus, allez prends-toi de l'Amazon...

le 17 févr. 2019