The Red Pill
6.4
The Red Pill

Documentaire de Cassie Jaye (2016)

Puisque je suis féministe on va évidemment me taxer d’avoir un « biais », mais en même temps je n’ai pas plus de biais qu’un.e anti-féministe qui aurait apprécié.e ce documentaire...

Quoiqu’il en soit, je trouve ce documentaire dangereux. Non pas parce qu’il parle d’hommes et de problèmes que rencontrent les hommes mais parce qu’il laisse supposer que le féminisme est une idéologie dont le but serait de faire taire les hommes et d’instiller une détestation a leur encontre. Pas besoin d’être d’une intelligence supérieure pour savoir que c’est faux... Ce documentaire laisse aussi supposer que le féminisme serait un outil de marketing, de propagande type gros lobbie dont le but serait, là encore, de mettre a mal les hommes (ridicule). En somme, le féminisme est un gros complot géant. Ce documentaire laisse aussi entendre que le féminisme serait une cause acquise, validé par tous et faisant partie intégrante de nos sociétés (ce qui, évidemment, est également faux).

D’autre part, il ne faut pas non plus être très intelligent.e pour comprendre que tous les problèmes évoqués dans le documentaire (si tragiques soient-ils) découlent en grande partie des rôles que l’on attribue (a tort) aux genres : les hommes a la guerre, les hommes doivent être forts, les hommes ne pleurent pas, les hommes ne peuvent s’occuper des enfants aussi bien que les femmes, les hommes ne peuvent pas être violés, ni violentés par leurs compagnes etc etc... Et ces stéréotypes de genre sont justement dénoncés par les féministes puisqu’elles en souffrent de la même manière.

Là ou ce documentaire me semble dangereux c’est qu’il fait oublier les violences systémiques et ancestrales que subissent les femmes, et qui n’est pas le cas des hommes : les hommes ne sont pas invectivés dans la rue sur leurs apparences, ne subissent pas d’insultes sexistes, ont moins de difficultés a accéder a un poste de pouvoir, gagnent mieux leurs vies, ne sont pas autant abusé sexuellement, ne sont pas objets de désire et objectivés y compris dans les arts et la culture (culture du viol), ne sont pas autant harcelés sexuellement au travail... Il n’y a donc pas d’équivalence possible entre un combat féministe et un combat masculiniste.

C’est tout aussi malhonnête que de vouloir opposer la lutte contre le racisme et la lutte contre « le racisme anti-blanc », ou bien « les droits des hétérosexuels » aux droits LGBTQI+ ou « le droit des classes supérieures » aux « droits des classes pauvres ».

Le postulat de départ des MRA : « nous sommes moins entendu que les féministes » « moins considéré en tant qu’homme» est donc biaisé. Nous sommes alors en droit de nous demander si leurs buts n’est pas, en sous-marin, de discréditer le mouvement féministe ? (quant aux motivations de la réalisatrice, le buzz ?).

S’il est certain que ce documentaire mentionne des luttes a mener importantes, elles ne passent malheureusement pas par le bon prisme. La solution seraient plutôt, semble-t-il, de lutter contre ce que la société patriarcale fait aussi aux hommes.

A ce titre, je conseille à tous.tes le podcast : « Les couilles sur la table. » de Victoire Tuaillon.

Piptouillle
1
Écrit par

Créée

le 19 avr. 2020

Critique lue 1.5K fois

13 j'aime

10 commentaires

Piptouillle

Écrit par

Critique lue 1.5K fois

13
10

D'autres avis sur The Red Pill

The Red Pill
Manon_Boniface
9

De la compassion pour les hommes

Après plusieurs films sur les droits LGBT, la sexualité et la condition de la femme, Cassie Jaye, une réalisatrice qui s'identifie comme féministe se plonge dans un univers qui lui est totalement...

le 13 juin 2017

17 j'aime

4

The Red Pill
Piptouillle
1

Dangereux

Puisque je suis féministe on va évidemment me taxer d’avoir un « biais », mais en même temps je n’ai pas plus de biais qu’un.e anti-féministe qui aurait apprécié.e ce documentaire...Quoiqu’il en...

le 19 avr. 2020

13 j'aime

10

The Red Pill
Polyde
7

Intéressant mais imparfait

Si vous êtes déjà penché sur le sujet des relations sociologiques hommes-femmes et/ou que vous êtes un opposant au féminisme de manière générale, je pense que ce documentaire ne vous apprendra pas...

le 16 août 2017

11 j'aime

3

Du même critique

Inside Man
Piptouillle
1

Non.

Le trailer donne envie, le debut aussi mais très rapidement tout devient douteux et ridicule.Tous les personnages sont anti-pathiques. Le film soutien un propos : « Tout le monde peut devenir...

le 12 nov. 2022

12 j'aime

Rebecca
Piptouillle
3

Une vieille histoire...

████████████Sexisme, ode au féminicide, rivalité féminine, masculinité toxique : normal puisque le film est une adaptation du...

le 3 janv. 2021

2 j'aime

1

Parfum
Piptouillle
3

Vraiment douteux.

Le but était-il de compiler toutes les violences faites aux femmes en une seule série ? Compilation réussie, tout y est : viols, coups, blessures, intimidations, dominations, humiliations, emprise,...

le 22 mars 2020

2 j'aime

2