Ancien joueur de Warcraft, j'aime bien l'univers du jeu, et c'est surement le point fort du film. On prendra en effet plaisir a observer l'exactitude de la retranscription sur grand ecran du jeu qui a berce tant d'adolescences. Tous les details visuels y sont, du symbole sur un bouclier a l'architecture des grandes villes d'Azeroth - les fans ne seront pas decus. C'est assez joli dans l'ensemble mais certains plans sont inegaux, quelques effets de sorts kitsh / monstres mal foutus / casques en plastique Jouet Club qui trainent ca et la.


L'histoire, n'est pas ininteressante pour qui sait apprecier le genre, meme si elle est riche en cliches et en rebondissements previsibles. Tout se passe avant Warcraft 1 (il faudra donc lire le livre pour plus de details), au moment de l'exode des Orcs. C'est donc le premier contact entre les peuples d'Azeroth et le Fel, cette magie parasite d'origine demoniaque qui se nourrit de la vie.


La CG des orcs d'ILM m'a laisse sur le fessier, magnifique travail, surcharge de details travailles dans ce style propre aux cinematique de Blizzard. Chaque Orc possede un bon doubleur et un background credible, meme Garona (ce qui n'etait pas gagne : maquiller une humaine en Orc = pari risque). Les batailles sont d'une intensite assez forte pour nous tenir en haleine. On apprecie aussi le respect de l'effet "quand je lance un sort toutes les runes apparaissent". Par contre le humains sont peu credibles...
C'est d'ailleurs la premiere fois que je vois des acteurs CG jouer mieux que les vrais acteurs. Vrais acteurs qui, au demeurant, ne meritent pas ce titre tellement ils sont minables, sans parler des dialogues que les scenaristes leur ont fait ingurgiter. Pour vous donner une idee, on est pas loin des recents remakes en prise de vue reelle de Disney : on se noie dans les blagues qui tombent a plat et des punch-lines inefficaces, qui tombent en pleine action.


Bref j'ai mis 5 pour le fantastique effort sur l'univers des orcs, et le respect des designs originaux de la franchise. L'histoire n'est pas ininteressante pour qui sait apprecier le genre. Ceux qui ne trouvaient deja pas credible le Seigneur des Anneaux, passez votre chemin.

V_B
5
Écrit par

Créée

le 31 mai 2016

Critique lue 304 fois

2 j'aime

V B

Écrit par

Critique lue 304 fois

2

D'autres avis sur Warcraft : Le Commencement

Warcraft : Le Commencement
Paradox
7

Le meilleur moyen de ne pas être déçu, c'est de ne rien attendre

Voilà ce que j'avais en tête concernant cette adaptation du jeu phare de Blizzard. Non, je n'attendais vraiment rien, qu'une nouvelle adaptation décérébrée, vidée de son intérêt, mélangeant CGI...

le 24 mai 2016

79 j'aime

11

Warcraft : Le Commencement
Xidius
6

Hollywood : The Burning Crusade

Warcraft est un film curieux, protéiforme, et en fin de compte fragile. On y sent un potentiel fou, un metteur en scène doué qui ne démérite pas dans sa capacité à aborder son sujet avec déférence...

le 25 mai 2016

72 j'aime

29

Warcraft : Le Commencement
Pseek
8

Zug Zug

Je me disais en allant voir Warcraft que j’apprécierais au moins la séance pour le fanservice, à repérer calmement le moindre petit détail de ce nanar annoncé, mais ce ne fut pas le cas, autant pour...

le 24 mai 2016

69 j'aime

18

Du même critique

Warcraft : Le Commencement
V_B
5

Pour les fans du jeu a la rigueur

Ancien joueur de Warcraft, j'aime bien l'univers du jeu, et c'est surement le point fort du film. On prendra en effet plaisir a observer l'exactitude de la retranscription sur grand ecran du jeu qui...

Par

le 31 mai 2016

2 j'aime

Sicario
V_B
7

Dans le désert personne ne vous entendra

Au sortir de Breaking Bad, il me fallait ma dose de dope mexicaine alors va pour Sicario. Je n'en attendais pas grand chose malgré la hype ambiante, mais j'ai été agréablement surpris : sans pour...

Par

le 11 déc. 2016

1 j'aime

High-Rise
V_B
2

Lourd

Métaphore lourde et déjà-vue sans aucune subtilité. Le bon casting ainsi que l'esthétique du film - deux éléments qui paraissaient prometteurs lors du visionnage de la bande-annonce - sont gâchés...

Par

le 16 oct. 2016

1 j'aime