Ange à l'extérieur, rongée à l'intérieur. Telle est Cheryl Strayed comme on le perçoit dans ce film. Derrière ce personnage paraissant innocent et jovial, nous nous rendons compte à quel point les apparences sont trompeuses. On observe chez ce personnage un passé plutôt secoué et marqué par la souffrance, notamment centré sur le conflit familial qui agit sur sa vie comme un effet domino ; avec un père violent et alcoolique et une mère mourant d'une maladie, Cheryl perd petit à petit confiance en elle et baisse les bras, au point de sombrer dans l'héroïne et de se fixer sur le front l'étiquette de fille facile. Et comme il faut toujours une goutte de plus pour faire deborder le vase, un autre problème vient s'ajouter pour prolonger le chemin des dominos ; le divorce avec son mari. Arrivé à ce stade de la vie, tout semble perdu, le combat semble être étouffé par la facilité. Les dominos sont prêts à se laisser entrainer vers le sol, comme Cheryl s'est laissée entraînée dans le vide.



"Quand on a plus rien, il nous reste la nature pour nous réconforter."



On voit bien à travers cette longue marche remplie d'obstacles que Cheryl prend le temps de se rappeller ses souvenirs et décide à partir de là de faire un choix. Continuer à avancer pour prendre du recul et espérer une vie meilleure, ou renoncer au combat et faire demi-tour. Il ne faut pas vivre sur le regret du passé, mais sur l'espoir de l'avenir ; telle a été la volonté de Cheryl, qui a préféré ne pas rester à genoux. Arrêter la chute des dominos pour relever ceux déjà tombés.
Pour en revenir au film et être bref, je dirai que malgré un titre et une histoire faisant penser inévitablement à Into the wild, cette mise en scène entre le passé et le présent donne autant envie de sourire que de pleurer, et nous fait tirer à tous une morale positive sur la volonté, même quand tout espoir semble abandonné.

Créée

le 18 janv. 2015

Critique lue 845 fois

2 j'aime

Critique lue 845 fois

2

D'autres avis sur Wild

Wild
eloch
6

"Ta seule ennemie, c'est toi"

Quand Black Swan est sorti au cinéma, l’hebdomadaire Télérama s’était posé cette question en Une : « Danser est-ce souffrir ? ». Pour Wild, c’est autre chose, il s’agit de vivre. Pour se remettre à...

le 16 janv. 2015

33 j'aime

5

Wild
JimBo_Lebowski
3

Vallée mieux rester chez soi

Quoi de mieux que de partir sur les routes pour oublier son chagrin ? Faire table rase du passé et marcher, s’arrêter, lire, penser, faire de nouvelles rencontres, c’est cool, mais en ce qui concerne...

le 21 janv. 2015

30 j'aime

17

Wild
Gand-Alf
8

La jungle de mon deuil.

De par son titre, son sujet, ses paysages sauvages et son affiche invitant à prendre la route sans attendre, le nouveau film de Jean-Marc Vallée rappelait dangereusement le magnifique Into the Wild...

le 15 janv. 2016

30 j'aime

2

Du même critique

Hard Day
Adrien_Lorblanchet
5

Jeu, Set, et Match.

Difficile de faire une critique quand un film passe du tout au rien. J'avoue au début avoir été un peu réticent en lisant le synopsis qui semble peu original et en voyant parallèlement une note...

le 12 janv. 2015

4 j'aime

Birdman
Adrien_Lorblanchet
10

.. et le Phoenix renaquit de ces cendres.

Oscar du meilleur film, oscar du meilleur réalisateur, oscar du meilleur scénario original, oscar de la meilleure photographie. Tout est dit, mais je vais quand même en rajouter pour bien marquer le...

le 24 févr. 2015

3 j'aime

4

Interstellar
Adrien_Lorblanchet
10

Claque Intergalactique

Interstellar... Après avoir vu gravity que j'ai jugé ambitieux mais qui manquait de réponses à mes attentes, je me suis dit que ce film la était le bon... Et en effet ! Grande claque qui nous...

le 27 janv. 2015

3 j'aime