Avatar goldie

Critiques de goldie

Versus
  Suivre
Bande-annonce
5.4

Cold fever

Petit matin de rave en grande couronne parisienne. Paul marche quelques minutes en forêt auprès d’un groupe d’Anglaises – il s’égare volontairement, s’assoit sous un arbre, pour quelques minutes qui pourraient bien se changer en heures. Il hallucine un instant : un oiseau animé apparaît devant ses yeux, effectue quelques tours, et disparaît. L’image est fugace mais bien réelle ; Paul, absorbé,... Lire la critique de Eden

23 7
Avatar goldie
8
goldie ·
Bande-annonce
7.0

Critique de Melancholia par goldie

En croisant les portraits de deux soeurs, Melancholia dépeint les trajectoires de deux chutes, de deux anéantissements à différentes échelles, dans une danse picturale unique, aussi nébuleuse que sublime. Une oeuvre entière, désarmante de grâce. Si l’entrée dans une salle de cinéma devait être un exercice pur et parfait, il faudrait sauter le pas vierge de toute idée préconçue, avec cet air un... Lire l'avis à propos de Melancholia

14
Avatar goldie
10
goldie ·
Bande-annonce
5.9

Critique de Curling par goldie

Curling décortique le quotidien de deux individus reclus en rase campagne québécoise, elle-même pétrifiée dans un éternel hiver. Même s'il se pique par instants de fièvres artificielles, le film n'en reste pas moins désespérément morne, en proie à un vide d'idées colossal qu'il ne cherche même pas à contourner, et qui finit par l'écraser d'ennui. Denis Côté a bien raison de refuser l'étiquette... Lire l'avis à propos de Curling

3
Avatar goldie
3
goldie ·
6.4

Voir et cacher

« Boîte à scandale. » « Objet monstrueux. » « Caprice pervers. » Sifflé de toutes parts, soi-disant plat préparé pour Cannes, diffusé auprès d'une vingtaine de spectateurs à peine en juillet dernier, Michael subit un sort ô combien prévisible – celui du regard « inacceptable » de son réalisateur. Markus Schleinzer avance pourtant une ambition ordinaire au cinéma. « Je veux explorer la frontière... Lire l'avis à propos de Michael

5 1
Avatar goldie
9
goldie ·
Bande-annonce
6.3

Critique de My Little Princess par goldie

De ses 4 à 12 ans, la petite Eva Ionesco est en proie à une mère capricieuse, autoritaire et idéaliste, qui décide de faire d'elle une créature photographique, une véritable « enfant-asme » d'un érotisme lugubre. Incisive et malsaine, cette mise en images par la victime même fait le procès de ces années infernales, auquel l'on assiste stupéfait, mais aussi où, paradoxalement, le spectateur n'a... Lire la critique de My Little Princess

21 1
Avatar goldie
5
goldie ·
Bande-annonce
7.4

Critique de When You're Strange par goldie

«If the doors of perception were cleansed everything would appear to man as it is, infinite.» C'est de ce vers, tiré du poème de William Blake A Memorable Fancy, que s'inspire Jim Morrison pour le nom de l'illustre groupe de rock psyche. Mais le caractère unique des Doors tient autant de leur talent inventif (notamment celui du claviériste Ray Manzarek) que de l'aura érotique, mâtinée de... Lire la critique de When You're Strange

7 2
Avatar goldie
5
goldie ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Restless par goldie

Rieur, piquant et douloureux, Restless sait faire preuve d'autodérision et d'une distance à son récit qui n'est pas aussi bancale qu'on le prétend. Ce recul intensifie l'effet de surprise des situations, prémunit le film contre la niaiserie béante de son scénario pour en sublimer enfin le tragique avec délicatesse. Un fragment de grâce absolue. En ce dimanche de funérailles une silhouette... Lire l'avis à propos de Restless

39 4
Avatar goldie
9
goldie ·
Bande-annonce
4.9

Critique de Pourquoi tu pleures ? par goldie

« Ancien gros », « flemmasse », « vrai pote » sont les premiers épithètes que les vieux copains du personnage incarné par Benjamin Biolay lui collent dès la scène d'ouverture. Mais à ces glorieux atouts, le film ajoute une dimension supplémentaire, pierre angulaire de son scénario : l'indécision ; ou comment son incertitude maladive (sans être névrotique) le pousse dans une fuite en catastrophe... Lire l'avis à propos de Pourquoi tu pleures ?

13
Avatar goldie
6
goldie ·
Bande-annonce
6.8

Critique de Blue Valentine par goldie

Dans le sillage sombre d'une Amérique blanche en crise, tel qu'en était gorgé le puissant Winter's Bone, Blue Valentine se classait d'office dans une tendance cinématographique qui souffre de rudes comparatifs. Archétypes des working poor Blancs, qui n'ont pour seules possessions qu'une baraque de planches et un pick-up abîmé, Dean et Cindy mènent une existence de bouts de chandelles au bord... Lire l'avis à propos de Blue Valentine

13 1
Avatar goldie
8
goldie ·
Bande-annonce
6.0

Critique de The Prodigies par goldie

En deux mots : Le mathématicien génial Jimbo Farrar découvre via un jeu en réseau l'existence de cinq adolescents d'une intelligence supérieure, qui vont participer à un jeu télé afin d'entériner leur talent et d'apprendre à maîtriser leur don. Le tout plonge, avec l'agression d'une d'entre eux, dans une spirale de sadisme et de vengeance. Produit d'une genèse anarchique et tourmentée,... Lire la critique de The Prodigies

15
Avatar goldie
1
goldie ·