Avatar hubertguillaud

Critiques de hubertguillaud

Versus
  Suivre
Bande-annonce
6.6

Une belle sororité avec trop de retenu !

Le deuil, pour les vivants, est le temps qu'ils prennent pour accomplir une transition, là pour pardonner, ailleurs pour accepter. C'est avec une belle photographie, ample et douce, que Hsu déploie son histoire et ses beaux personnages, dans ce deuil familial et tout ce qu'il laisse derrière lui. On regrettera surtout qu'il nous les découvre pas plus, ces personnages, qui restent parfois trop... Lire la critique de Little big women

Avatar hubertguillaud
6
hubertguillaud ·
Bande-annonce
6.9

Un longue promenade

Nomadland n'est pas le film social annoncé, non. Il tient d'une belle et longue carte postale, d'une balade assez creuse qui tient plus d'une ode à la liberté et à l'individualisme américain qu'à une dénonciation sociale à la Ken Loach. Le film se révèle finalement très loin de la belle enquête de Bruder, qui partait d'un point de vue, qui prenait position. Ici, la misère est transformé en... Lire la critique de Nomadland

6
Avatar hubertguillaud
2
hubertguillaud ·
Bande-annonce
7.6

Dément !

Avec une mise en scène sobre, des personnages en abîmes, Zeller sublime sa pièce de théâtre. En transposant la confusion d'Hopkins au spectateur, d'un coup c'est nous qui devenons Alzheimer ! Le procédé fait merveille ! Il bouleverse et fait résonance. Nous voilà confus à notre tour, comme ce père, perdus dans les brumes de la mémoire et du temps. Magistral ! Lire l'avis à propos de The Father

Avatar hubertguillaud
9
hubertguillaud ·
Bande-annonce
6.6

Pas si mal

La saison 01 de Star Trek Discovery réussi à la fois le pari de l'action et des effets spéciaux, celui des personnages forts et marquants, et celui d'un enchevêtrement de la complexité dans les enjeux et l'exploration d'une foule de sous-thèmes assez passionnants (réalité alternative et enchevêtrement quantique, voyage instantanée, jeux sur le temps, personnages aux multiples personnalités...).... Lire la critique de Star Trek : Discovery

Avatar hubertguillaud
4
hubertguillaud ·
Bande-annonce
7.0

Maigret dans Paris !

Malgré son grand âge, ce Maigret là ne sent pas du tout la naphtaline. La réalisation de Delannoy a encore de la tenue, les acteurs crèvent l'écran, le scénario réhaussé de quelques très bonnes tirades, fait le job. C'était à l'époque où Maigret n'était pas une reconstitution passéiste, mais au contraire, l'expression du pouls battant de Paris. Lire la critique de Maigret tend un piège

Avatar hubertguillaud
6
hubertguillaud ·
Bande-annonce
5.6

Quelques moments sauvent l'ensemble

Quelques magnifiques images et moments sauvent ce petit polar par ailleurs très balisé. Des plans magnifiés par les 70's, des moments d'ambiance oppressants... Et cette femme qui tente de se battre contre un monde qui ne lui laisse aucune place. Lire la critique de I'm Your Woman

Avatar hubertguillaud
3
hubertguillaud ·
Bande-annonce
6.3

La morale plutôt que la sociale

Chez les réalisateurs américains, la dégringolade sociale demeure toujours une histoire de réussite entravée qu'il faut dépasser. Ce film, assez démonstratif et schématique, n'est pas le grand film social attendu de la crise de 2008, tant tout cela manque d'épaisseur. S'il ne parvient pas à dépasser une dénonciation morale, il souligne néanmoins les failles d'une époque. Les Porsche ne... Lire l'avis à propos de The Company Men

Avatar hubertguillaud
4
hubertguillaud ·
Bande-annonce
5.9

Pédant

Dans cette fable mystique (sous couvert de science), Kaplanoglu assène sa morale écologique au marteau piqueur, tant avec un écrasant et pédant noir et blanc qu'avec son rythme contemplatif, fait de lents plans sur l'immensité et de longs silences. La fin du monde prend du temps ! Lire la critique de La Particule humaine

Avatar hubertguillaud
1
hubertguillaud ·
Bande-annonce
6.4

Rien à ajouter au genre

Malgré son dépouillement et sa sobriété, Light of my life n'ajoute rien au genre post-apocalyptique, ni à la relation filiale. Une longue longue marche survivaliste de plus, aussi effondrée que The Road ou déprimante que la 40e saison de Walking dead. Lire la critique de Light of My Life

Avatar hubertguillaud
1
hubertguillaud ·
Bande-annonce
6.4

Insupportable !

Malgré sa réussite visuelle et la qualité de ses acteurs, Mank peine à produire l'enthousiasme qu'on en attend. Bavard et insupportablement mégalomaniaque, cette ode maniérée à l'âge d'or d'Hollywood souffre surtout de ses excès et boursoufflures tout comme de son aridité et de son côté hermétique. On finit par s'ennuyer ferme tant dans de longues logorrhées sans enjeux que dans des bons mots... Lire la critique de Mank

Avatar hubertguillaud
3
hubertguillaud ·