Un appétit d'oiseau...

Avis sur A Bird Story sur PC

Avatar MagicPie
Test publié par le
Version PC

Et bah, je ne sais par où commencer en fait… Alors pourquoi ne pas vous parler de la précédente création de Kan Gao ? Vous dire que To the Moon fut pour moi une expérience inoubliable qui bien que vu de l’extérieur ne paie pas de mine, alors oui j’ai adoré To the Moon et vous pouvez d’ailleurs trouver un de mes articles sur le jeu sur senscritique.

Alors dire que j’attendais A Bird Story de pied ferme est plutôt faible, attendant tant de ce nouveau jeu ou plutôt expérience.

On va commencer classiquement si vous le voulez bien, tout d’abord A Bird Story se présente comme son prédécesseur par des graphismes RPG Maker, bien sûr ça pourra en rebuter quelques uns mais si vous vous penchez sur A Bird Story c’est probablement que vous avez aimé le jeu précédent et que ce côté « Rétro » ne vous gêne pas le moins du monde. Pour ma part j’ai toujours trouvé un certain cachet aux jeux sous RPG Maker.

Cependant attendez-vous aussi à de splendides paysages qui vous feront rêver et flatteront à coup sûr vos rétines bien trop habituées aux teintes de gris des jeux actuels.

Pour ce qui est de la bande son… On retrouve ce piano omniprésent et des compositions inspirées même si contrairement à To the Moon aucunes d’entre elles ne provoquera les mêmes sensations que le thème du jeu précédent, ne vous attendez pas à tomber sur un morceau de la même trempe que For River par exemple. Cependant si la bande son ne s’imprime pas autant que celle du jeu précédent c’est aussi car cette fois-ci aucun lien n’ai présent entre le jeu et elle comme le faisait To the Moon.

Passons à la durée du jeu, je dis jeu mais il faudrait plutôt parler d’ « expérience ». A Bird Story se termine en une heure environ quand son grand frère tenait sur quatre heures environ, bien sûr ça à l’air peu et pourtant ce temps suffit largement à l’histoire.

Et c’est donc maintenant que nous allons parler de l’histoire mais aussi du concept de A Bird Story, comme je l’ai dit plus haut il suffit d’une heure pour en voir le bout et non Kan Gao ne se fiche pas de nous, je n’ai pas envie de vous spoiler alors je ne vais pas en dire trop.

A Bird Story c’est l’histoire d’un petit garçon qui de toute apparence est d’un caractère solitaire, vous pourrez vous en rendre compte durant le jeu d’ailleurs. Bref sa vie va changer le jour où il rencontrera un oiseau (d’où le titre) qu’il décidera de sauver et de ramener chez lui, s’en suit une histoire belle et touchante qui fera verser une larmichette aux plus sensibles mais qui aussi vous fera rire et rêver, pas de doutes l’ombre de To the Moon plane.

Et venons-en au concept de A Bird Story plutôt original, le jeu ne contient aucun véritable dialogue. Tout est montré, parfois des images à la place des mots et c’est là la plus grande force du jeu : Kan Gao nous prouve que même sans mots tout est possible, l’impression d’être devant un film muet n’a jamais autant été aussi forte (le piano de la bande son accentuant le tout) et nous envoyer un message, une lettre vierge et pourtant si parlante.

Je voulais m’excuser, j’ai fait beaucoup de comparaison avec To the Moon et vous m’en voyez navré. Mais c’est surtout parce que je l’ai vécu comme une suite spirituelle à ce chef d’oeuvre et nuls doutes que dans quelques années je me souviendrai de A Bird Story comme je me rappelle encore aujourd’hui To the Moon : avec un sourire discret.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 385 fois
3 apprécient

MagicPie a ajouté ce jeu à 1 liste A Bird Story

  • Jeux vidéo
    Illustration Le minimum au service du maximum

    Le minimum au service du maximum

    Des jeux à l'apparence simpliste voir désuète mais qui pourtant réussissent le tour de force de dépasser en (presque) tous...

Autres actions de MagicPie A Bird Story