Duel à flow

Avis sur Absolver sur PC

Avatar Madmask0
Test publié par le
Version PC

Catégoriser Absolver est un exercice bien dur, tant le titre du studio français Sloclap (cocorico) mélange les influences vidéoludiques. Pêle-mêle, on pourrait citer le jeu de combat, le MMO, Dark Souls... On pourrait également, et c'est sans doute le mieux, ne pas classer le jeu (édité par Devolver) dans une catégorie et l'enfermer aux milieux de grands noms du médium. Car Absolver est Absolver, et rien d'autre...

Nous y incarnons un élève en art martiaux sélectionné pour devenir un Absolver, comprenez un Bruce Lee vidéoludique. Bien évidemment, l'humble joueur que nous sommes n'atteindra pas ce stade de suite, et devra se frotter aux PNJ et autres boss peuplant la carte du jeu. Si l'histoire se veut cryptique, elle n'en est en aucun cas aussi profonde qu'un Dark Souls, et ne l'ambitionne en réalité jamais. Si elle instaure d'or-et-déjà une ambiance planant sur la création de Sloclap (notamment porté par l'excellente bande-son, quoique assez peu mise en valeur -et à regret- d'Austin Wintory), c'est sur le plan du game design que cette "campagne" est intéressante, se voulant comme un immense tutoriel familiarisant le joueur avec son gameplay. Car ce dernier est sans doute le gros point fort du titre. Jeu de combat au corps à corps (amateur d'armes à feu et de soldats stéroidés, passez votre chemin), Absolver se base sur un système de positions, au nombre de 4 (avant-gauche, avant-droit, bas-gauche, bas-droit), chacune de ces stances pouvant posséder une série de trois coups et une attaque alternative. En fonction de son style de jeu, le joueur pourra personnaliser son deck de combat, dans un menu dont je salue au passage l'ergonomie admirable. A cela se rajoute la capacité spéciale des différentes écoles de combats (de la parade à l'esquive, en passant par l’absorption ou la défense offensive du stagger ) et les pouvoirs spéciaux (eux aussi personnalisables) de notre personnage, entre soin, onde de choc ou augmentation de la défense pour un temps limité... En résulte des affrontements extrêmement intéressant, nécessitant réflexe, réflexion et patience, des duels qui, s'ils s'avèrent sympathiques en PvE, exploitent tous leurs potentiels en PvP, véritable cœur du jeu.

Absolver est un sage mélange entre humilité et apprentissage... La défaite n'est en réalité jamais punitive, ne nous soustrayant d'aucune ressources, que ce soit de l'expérience, de l'argent ou de l'équipement. On apprend de ses erreurs, on affine son deck de combat, on innove, on tente, on échoue et on réessaye... L'apprentissage est aussi une notion très important du jeu. En effet, pour débloquer de nouvelles techniques, il faudra vaincre encore et encore les adversaires possédant ces dernières afin de les débloquer, sous réserve de remporter la victoire. Idée encore plus intéressante, l'obtention de ces nouvelles techniques se trouve plus rapide si l'on use de la garde voir de nos compétences spéciales (esquive, parade...) sur l'attaque recherchée, créant une dynamique de prise de risque, forçant du même coup son apprentissage par la pratique des systèmes de combats spécifiques à tel ou tel école.

Enfin, l'un des aspects qui scelle définitivement Absolver dans mon cœur de joueur, c'est le feeling inondant chaque action du jeu. Bien évidemment, il se retrouve en combat, d'une élégance rare, pot-pourri de plusieurs style de combats, entre souplesse et brutalité... Mais il touche également le level-design, qui imbrique les zones entre elles avec pour noyau central une sorte de hub (le pont des Guides). Rien ne brise le flow de l'exploration, qui se sépare de tout ce qui est temps de chargements et autres voyages rapides, mettant du même fait le joueur au centre de l'univers, évitant de placer ce dernier comme une bête succession d'arène...

Je pourrais parler encore longtemps d'Absolver, de sa manière d'aborder la coopération et la relation aux autres joueurs, excluant toutes mécaniques extra-diégétiques au profit d'interactions purement ludique (comme ce fameux et merveilleux Dark Souls), de sa direction artistique inspirée, de ses couleurs et ses couchers de soleils inspirant un sentiment de mélancolie et de solitude dans sa quête chez le joueur, ou encore de ses errements techniques, notamment au niveau de ses serveurs, pouvant nuire à l'expérience... Mais ce serait s'étendre longuement, résumant Absolver à une liste de qualités et de défauts. C'est un jeu qui nécessitera patience et abnégation de la part du joueur, mais qui le récompensera de bien belle manière une fois que ce dernier se sera adopté le jeu. Ce ne sera donc une surprise pour personne que je le recommande chaudement...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 479 fois
4 apprécient

Autres actions de Madmask0 Absolver