La PAIX, oui mais... (critique 3.0)

Avis sur Animal Crossing: New Leaf sur Nintendo 3DS

Avatar Camiille
Test publié par le (modifiée le )
Version Nintendo 3DS

MàJ 2 : suite à la mise à jour Welcome Amiibo.
MàJ 1 : ceux qui connaissent déjà ma critique peuvent passer directement au "Oui mais...", les autres sont libres de lire comme ils le souhaitent. :)

______________ .oOo. ________________

Animal Crossing a cela de puissant qu'il n'est pas une simulation de vie comme les autres. Très loin des Sims, il ne se veut pas réaliste et met beaucoup en avant la tranquillité, la paix et la relaxation.

Il s'agit bien sûr d'un jeu simple et d'aucuns penseront qu'il ne peut s'adresser qu'à des enfants. Cet a priori est une erreur monumentale. Un grand nombre d'adultes (moi comprise) y trouve bien plus que son compte et n'hésite pas à se détendre dans ce petit monde paisible et harmonieux.

Lorsque je demande à mes camarades adultes ce que le jeu leur apporte, ils me répondent que c'est un de leur remèdes favoris contre le stress. Intéressant, n'est-ce pas?

Sans entrer dans le détail sur ce concept, je me contenterai de rappeler aux non initiés (et même à certains initiés...) que le but du jeu est de vivre au jour le jour, tout simplement, de profiter de la petite vie paisible de votre ville... Bref, de PRENDRE SON TEMPS.
Cela parait faible au premier abord mais ce serait sous-estimer gravement le potentiel de ce jeu que de ne lui laisser aucune chance, si toutefois les jeux simulations de vie vous attirent (quoi qu'il aura pu plaire à des joueurs qui n'appréciaient pas particulièrement le genre).

Les nouveautés d'ACNL vont des simples ajouts de bon sens destinés à faciliter le gameplay aux nouveautés à proprement parler. Tout en préservant précieusement le concept du jeu, les développeurs l'ont très bien étoffé.
Ainsi, le joueur dispose de nouvelles activités et possibilités.
Le jeu est toujours plein d'humour, ce qui reste à mon sens un de ses aspects importants. Les musiques ont été revues et dessinent toujours aussi bien l'ambiance posée du jeu. Les magasins, les évènements et les activités sont plus nombreux. Les diverses collections ont été complétées, au plus grand plaisir des plus collectionneurs d'entre nous. Le rôle de maire offre la possibilité de customiser l'extérieur de la ville, ce qui est sans doute la nouveauté la plus marquante. J'en oublie...

Il me semble avoir dit le plus important et il ne tient qu'à vous d'entrer dans le détail pour mieux connaitre le jeu.
C'est un univers particulier, une petite bulle, un jardin zen dans lequel on aime à se poser de temps en temps, flâner, vaquer à ses petites occupations, loin du quotidien.
Mais jouer à Animal Crossing n'est pas forcément fuir le quotidien. Aux plus patients d'entre nous, il fait plaisir à tout moment et surtout, son pouvoir de détente est inégalé.

On est loin de la violence de la majorité des jeux modernes, si je puis dire. Et en admettant jouer aussi à ces jeux-là, j'admets aussi facilement que ça me fait du bien de ne plus rosser de méchants.

Presque parfait parce que j'attends déjà du prochain qu'il soit meilleur encore. Merci, Nintendo.

Je pourrais vous en parler des heures sans que ceux qui n'y ont pas encore gouté puissent réellement palper cette sensation que je tente de décrire. Alors... Jouez. :)

Attention : jeu profondément addictif. ;)

__________ .oOo. __________

Oui, MAIS... Parce qu'il y a un "mais". New Leaf, bien qu'il soit le plus abouti des épisodes AC, souffre de quelques défauts notables et gênants. Comprenez par là qu'un jeu qui entend apporter la douceur d'un moment de calme dans la journée d'un lambda ne saurait souffrir de défauts devenus "gênants" pour l'expérience de jeu.

  • C'est notamment le cas du plus grave d'entre eux : lorsqu'un nouveau voisin s'installe dans votre ville, l'emplacement de sa maison est choisi aléatoirement par le jeu. Jusqu'ici rien de bien choquant, si ce n'est que le nouveau venu peut tout simplement, avec sa baraque, bousiller votre travail d'aménagement, c'est à dire plantations et décors (arbres, fleurs, buissons, motifs).
    De nombreux joueurs ont ainsi vu disparaitre des arbres à fruits non locaux ou à fruits parfaits, des fleurs hybrides ou plus simplement un aménagement du paysage réalisé avec amour...
    SEULS les projets publics ne peuvent pas être éradiqués par l'installation d'un habitant. C'est fort dommage.

  • C'est ensuite le cas des rangements disponibles. Aucune cohérence n'a été ajoutée à une capacité de rangement qui faisait cruellement défaut : vous aurez beau avoir plusieurs placards chez vous, quel que soit celui que vous ouvrez, vous retrouverez un seul et même inventaire... Pour un jeu qui met en avant diverses collections d'objets en tous genres, ça la fout mal de limiter le stockage.

  • Enfin, il est impossible de faire partir un habitant de la ville. Vous allez me dire, c'est un peu violent. Or un système de plainte est prévu à la mairie au sujet de l'habitant de votre choix, sauf que celui-ci n'a aucune incidence particulière (certains avancent qu'il remet la relation entre vous et l'habitant à zéro). Certains étant parfois désagréables (soit qu'ils vous aient mal parlé, soit qu'ils aient bousillé une plantation d'hybrides fort difficiles à obtenir), il aurait été bienvenu de mettre en place un système pour leur faire quitter la ville.

Malgré ces aspects qui m'ont causé quelques désagréments agaçants, je ne me résoudrai pas à abaisser ma note. On y est presque.

_____________ .oOo. ____________

Ah, là, là. Je ne pensais pas vous retrouver près de 4 ans après la sortie pour vous conter fleurette (ouais, ça veut rien dire mais j'avais envie).

La MàJ Welcome Amiibo apporte quelques modifications à la marge et de réelles nouveautés qui ont eu pour mérite de relancer la hype du jeu et sucer un peu plus nos porte-feuilles (croyez-moi, le mien a morflé, dans l'histoire).

La caravanerie en constitue la principale nouveauté, avec la possibilité de faire venir des habitants ou des personnages qui vous donneront accès à de nouveaux sets d'objets. La collectionnite aigue vous reprend donc de plus belle.

Un des défauts majeur du jeu - faites entrer l'accusé, les rangements trop rares - a été corrigé grâce à l'ajout d'une "pièce secrète" (comprenez qu'on savait pas où la foutre, hein, alors elle est secrète) à votre maison qui donnera de l'oxygène à vos placards.

Il serait enfin possible (Dieu merci... Enfin, Nintendo, m'voyez) de canaliser le placement aléatoire des nouveaux habitants avec les motifs au sol (je cherche toutefois encore à confirmer cette information par ma propre expérience de jeu, même si la chose m'a été rapportée par plusieurs autres joueurs).

À cela s'ajoute des modifications à la marge dont je ne saurais vous faire une liste exhaustive, de tête. Les éléments que je viens d'évoquer relèvent du bon sens, preuve que cette série à succès est sur la bonne voie pour devenir un incontournable du genre (coucou la version mobile mais tant pis, vous boufferez des pâtes).

Je continue de m'y amuser comme une gamine et j'y trouve toujours la paix qui m'est chère. Après les années, je suis maintenant en mesure de vous le dire, les pauses dans ce jeu sont fréquentes et parfois longues. Un arrêté désormais bien connu des aficionados permet de maintenir l'entretien de vos plantations et votre ville en votre absence. Que demande le peuple ?

À mon sens, ce jeu serait parfait si on pouvait jouer un animal plutôt que le sac à patates qui sert d'avatar (mon rêve absolu étant d'incarner un mouton), si les projets publics n'étaient pas limités et que les habitants ne s'évertuaient pas à ruiner les aménagements urbains en plaçant leur foutue baraque n'importe où.

Bref, j'ai toujours la hype. Et vous ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2953 fois
51 apprécient

Camiille a ajouté ce jeu à 1 liste Animal Crossing: New Leaf

  • Jeux vidéo
    Jaquette Secret of Mana

    J'ai joué à...

    Une liste des jeux auxquels j'ai joué, ce qui donne une fourchette d'activité entre "J'ai essayé chez un pote" à "je l'ai...

Autres actions de Camiille Animal Crossing: New Leaf