Avis sur

Anno 1404 sur PC par cherycok

Avatar cherycok
Test publié par le
Version PC

Anno est une série qui a débutée en 1998 avec Anno 1602 qui a rapidement rencontré le succès attirant à la fois les amateurs de jeux à la Sim City, Civilization et même les amateurs de stratégie temps réel. Rapidement ce premier jeu eu droit à deux extensions, et la succès story était lancée. D’abord développée par Max Design, puis repris par le studio allemand Related Designs, chaque volet reprend les mêmes ingrédients que les précédents en ajoutant à chaque fois quelques petites nouveautés et en changeant d’époque. L’épisode qui nous intéresse ici, le 1404, est sans doute le plus réussi de tous, c’est pourquoi il mérite son petit article…

Armé de votre bateau contenant le minimum nécessaire pour débuter (bois, outils, or), vous allez devoir dans un premier temps rechercher une île assez intéressante pour bâtir votre première colonie. Chaque île possède ses ressources propres, et c’est à chacun de voir ce qu’il pense être le plus intéressant pour débuter. Une fois l’île choisie, il est temps de s’y installer. A votre disposition, des bâtiments simples dans un premier temps, c’est à dire un marché, des maisons de paysans, des cabanes de bucheron ou de pêcheurs, des cidreries, de quoi construire des routes basiques. A fur et à mesure que vous allez vous développer, vos habitants vont avoir besoin de nouvelles choses pour évoluer eux aussi afin de passer du stade de paysan à celui de citoyen, puis de patriciens, etc… Bien entendu, à chaque fois ils auront besoin de nouvelles choses, c’est à dire que par exemple, là où les paysans se contentaient de poissons pour être heureux, les citoyens vont eux vouloir des vêtements de meilleure qualité, d’un lieu de culte, de détente,… Il va donc falloir investir dans des champs de chanvre afin de fabriquer des vêtements, et de placer le plus judicieusement possible une église et une taverne, sachant que chacun de ces bâtiments a une zone d’influence, et il faudra donc les placer correctement afin que chaque habitant soit content.
Et les bâtiments et évolutions sont très nombreuses : carrière de charbon, de fer, de quartz, fabrique d’outils,… Il va vraiment comme dans un Sim City gérer tout ça car cela coute des ressources, de l’argent, il va falloir isoler certaines constructions « polluantes » des habitants afin qu’ils ne contestent pas trop car après tout, c’est eux qui vous rapportent l’essentiel de votre argent avec les impôts, et il va falloir aussi gérer ces taxes, les monter lorsque les caisses sont vides mais pas trop non plus afin de ne pas faire fuir les habitants ou les empêcher d’évoluer.
Les différentes ressources sont vraiment très nombreuses et tout gérer en même temps devient rapidement un vrai casse tête d’autant plus qu’au bout d’un moment, certaines ressources nécessaires ne se trouvent que certaines îles désertiques plus au sud, comme les épices dont vos citoyens sont très friands par exemple, et là, les choses vont se compliquer car il va falloir commencer les échanges commerciaux entre vos propres colonies mais également avec les factions neutres présentes dans la carte, voire même les autres joueurs contrôlés par l’ordinateur.

Vous voilà obligés de développer votre port, avec la construction d ‘autres navires, et il vous faut attaquer la colonisation d’une île désertique, et il va vous falloir instaurer des routes commerciales entre vos différentes colonies. En gros, explication : l’île A a besoin d’épices qui ne poussent que sur votre île B. Mais l’île B, désertique, a besoin de bois pour construire ses bâtiments ainsi que d’outils. L’île C appartenant à une autre IA est friante de laid de chèvre que vos bédouins de l’île B produisent en masse et est prête à en acheter des tonnes très cher ; il va vous falloir créer une route commerciale où un de vos bateau va charger du bois et des outils de votre île A, aller sur l’iîle B pour les décharger et charger des épices et du lait de chèvre, aller sur l’île C vendre à prix d’or le lait, et retourner sur l’île A afin de décharger les épices… Et ainsi de suite jusqu’à ce que vous décidiez d’en faire autre chose.
Tout est bien entendu étudié pour chaque île soit dépendante des autres, et il vous faudra même parfois acheter des choses, comme des graines spéciales à certaines factions neutres afin de faire certaines cultures normalement impossibles dans certaines îles.

Il faudrait des heures pour continuer de parler de tout ce qu’offre de Anno 1404 mais citons également en vrac la possibilité de rentrer en guerre avec d’autres factions, avec du coup la construction d’unités d’attaque tel un STR (en moins poussé), la possibilité au contraire de s’allier à ces factions, ce qui débloquera par exemple certains bâtiments spéciaux, la nécessité de faire des quêtes qui vous seront proposées comme par exemple aller chercher des cargaisons égarées en pleine mer ou fournir telle colonie avec telles out elles ressources.
En ce qui concerne le jeu en lui même, il a beau être sorti il y a déjà 4 ans, il est encore tout simplement magnifique, bourré de détails, avec des graphismes vraiment fins et ce même lorsqu’on baisse le niveau de détails pour les plus petites configurations. Niveau durée de vie, pour peu qu’on aime le genre, elle est très bonne. En plus d’un mode partie continue sans objectif particulier, un mode campagne a été intégré contrairement aux épisodes précédents. De quoi y passer des heures.
Seule ombre au tableau, il n’y a pas de mode multijoueur ! Heureusement que la seule extension du jeu, Anno 1404 : Venice, vient réparer cet « oubli » en proposant outre les modes classiques multi, un mode de jeu très bien fait qui permet jusqu’à 3 joueurs de jouer dans la même faction, de contrôler les mêmes bâtiments et unités. Du coup, il va falloir se répartir les rôles, pendant qu’un va gérer la ville. C’est très bien foutu, et les amateurs de jeux de coopération seront aux anges.

Anno 1404, c’est du lourd en matière de jeu de gestion, la série en général est une réussite et on ne notera pour l’instant aucun faux pas. Même le free to play sorti en Mars 2013 uniquement sur le net tient la route pour un jeu par navigateur. Alors si vous aimez les jeux du style Sim City ou Civilization, jetez vous dessus car il n’y a que peu de chances que vous soyez déçus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1275 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de cherycok Anno 1404