Assassin's Creed vous avez manqué ? Moi non plus.

Avis sur Assassin's Creed: Unity sur Xbox One

Avatar Varda Ainur
Test publié par le
Version Xbox One

Ce n'est pas pour autant que Ubisoft arrêtera de stopper sa rotative d'imprimer des jeux Assassin's creed en boucle. L'année 2014 : 2 jeux le même jour, chez Ubisoft on aime bien s'auto-concurrencer. Et quoi de mieux pour vendre son assassin 7ème génération, "son lot de de consolation", que de sortir le même jour son Assassin prétendument nouvelle génération ultra marquetée. d'ailleurs vous noterez que les deux jeux tournent sur le même moteur : le Anvil Next , ça vous donne déjà un aperçu du coté NextGen de la chose. Mais enfin voici Assassin's Creed Unity et il se passe en France ! Voilà c'est tout ce que la presse avait besoin de savoir, 10/10 !

Donc dans ACU nous incarnons Arno, un mec en France dont je crois le tuteur, si j'ai bien compris l'histoire, s'est fait tué par un complot templier, comme c'est original ! Et si j'ai bien compris encore une fois, le tuteur d'Arno était un maître assassin ou un maître templier, je ne sais plus...Bref, devant tant de subtilités NextGen, pour amener la confrérie des ex-fumeurs de haschisch ou héroïne, vous comprendrez pourquoi j'ai pas des masses suivie l'histoire. En même temps , c'est un scénario de Assassin's Creed, il y aura donc des templiers, de la romance, des complots à tiroir et sûrement quelques trahison dans le tas. Et comment vous dîtes ? Des passages dans le présent ? Ah, ah, ah... absolument pas. Ubisoft avoue enfin son incapacité totale à rendre les phases de présent intéressantes et les sucres de ce ACU en les limitants à de simples cuts sims qu'on jurerait être passés sur Watch Dogs en cours de route, c'était sans doute la période de promo sur les glitchs d'artifice de mise en scène.

Maintenant que l'on sait que le premier Assassin's Creed nouvelle génération, n'a pas vraiment fait d'effort au niveau de l'intrigue, qu'en est-il de son gameplay ? Marque-t-il un nouveau palier dans la franchise ? Réponse : non. C'est la même chose dans les grandes lignes, ça reste du AC comme on en bouffe depuis 8 ans. On se ballade dans les rues, on grimpe sur des obstacles, on se synchronise en haut de bâtiment, on saute dans un tas de foin, on utilise la vision de l'aigle, on se bat, on suit des gens et on en assassine d'autres. Même jeu, ville différente. Bien sûr, il y a quand même quelques ajouts en matière de gameplay, de contenu, ou d'animation comme par exemple la course libre-passe qui permet de passer sous des obstacles, soit de descendre de façon ultra automatisée des bâtiments ou autres structures. Ce qui dans les vidéos officielles de gameplay rendait très bien mais qui dans le vrai jeu donne souvent des animations assez bizarres. D'ailleurs les animations, qui sont pour la plupart semblables autres jeux sont toujours plutôt bien retranscrites. Mais comme on se contente souvent de maintenir un stick et une gâchette pour faire tout ça, et bien on ne ressent rien, banalisation de l'action, le héros fait des trucs de ouf mais le joueur non. Comme quoi y a pas que les overdoses de QTE qui font cet effet la. Pour ce qui est du gameplay on notera la disparition de totale des factions à engager pour aider le héros mais l'ajout de phases d'enquêtes. Vous trouviez les enquêtes de Batman assistés ? Et bien ce sont les mêmes, on bourrine la vision de l'aigle pour voir les indices, mention spéciale à la surbrillance orangée jaune pisse incroyablement laide.
Autre ajout de fonctionnalité qu'il aura fallu attendre le 8ème jeu pour l'avoir : la possibilité de se mettre accroupis. On se moquait de MGS4 pour dire que c'était pas trop tôt et bien chez Ubi ça leur aura fallu quasiment deux fois plus de jeux, alors qu'ils font quand même Splinter Cell à côté. Au moins cela rappelle que les AC c'est aussi un peu de l'infiltration, d'ailleurs c'est aussi sympathique de voir qu'il y a des approches différentes et des objectifs facultatifs durant les missions. Sans être révolutionnaire, il y a du mieux dans ces parties du jeu.

Et tant qu'on parle de trucs révolutionnaires, enchaînons sur le contexte historique de la Révolution française, ma bonne dame, c'est français. Primo : la ville en impose, la modélisation des bâtiments est parfois impressionnante et enfin à la même échelle que le personnage. L'aspect crasseux des rues est bien là, il y a plein de PNJ partout. Les musiques en partie composées par Chris Tiltone , le mec qui a fait la musique du jeu fracture de la série Fring s'en sort pas trop mal. Tout comme la VF d'ailleurs. Mais tout cela c'est un peu une façade, dès qu'on gratte un tout petit peu, on se rend bien compte du côté faux du tout. Outre les erreurs de typer drapeau français partout dans les rues avant l'heure et autres approximations? Et ben on n'y croit pas. Je serai moi même dans l'animus, c'est la prouesse technique de pouvoir me faire faire du parcours au 18ème siècle , j'aurais juste l'impression d'être dans une simulation de réalité virtuelle quelconque

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 74 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Varda Ainur Assassin's Creed: Unity