👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Sorti fin 2013 et clôturant ainsi la trilogie des Batman Arkham sur la génération des consoles PS3/Xbox 360, cet épisode nommé Origins a été développé par les studios Warner Montreal, et non par Rocksteady, auteur des fabuleux épisodes Asylum et City.
Ce dernier épisode a reçu un accueil relativement tiède, voyons donc ce qui peut expliquer cela!

Comme son nom l'indique, cet épisode prend place avant Asylum, alors que Batman est encore un justicier relativement inexpérimenté et dont l'existence n'est pas encore admise par tous.
Le joueur prend le contrôle de Bruce Wayne alors que le chaos règne à la prison de Blackgate. Nous sommes le soir du réveillon de Noël, et notre milliardaire/justicier n'est pas prêt de profiter du bon repas qu'Alfred lui a préparé...

Autant le dire de suite, ceux qui ont joué aux épisodes précédents ne seront pas dépaysés. La prise en main, plus généralement, le gameplay et les situations rencontrées restent identiques. Batman doit se rendre d'un point à un autre de Gotham en alternant les déplacements extérieurs et les infiltrations de bâtiments, tout en choisissant d'opter pour le combat frontal ou la discrétion. Parfois évidemment, vous n'aurez pas le choix, comme dans ces scènes bien connues des habitués, où vous arrivez dans le haut d'une pièce, et devez obligatoirement éliminer tous les ennemis qui s'y trouvent, en prenant le temps de bien analyser auparavant les déplacement des uns et des autres. Pour cela, vous aurez toujours vos joujoux habituels avec quelques petits ajouts sympathiques. En dépit des nombreuses possibilités qui s'offrent à vous, l'ensemble demeure plutôt facile à prendre en main et intuitif.
Pour le reste, si le jeu est assez cyclique et que les situations tendent à se répéter, on ne s’ennuie jamais vraiment. Et à vrai dire, difficile de ne pas se délecter de l'ambiance du jeu, dépeignant une ville de Gotham décorée de toute part pour Noël mais glacée par une tempête de neige et peuplée de malfrats en tout genre.

On aura donc concrètement peu de choses à reprocher à ce 3e épisode. Les plus pointilleux trouveront peut-être le jeu un brin moins beau que l'épisode City. Petite déception également concernant le doublage français de certains personnages, particulièrement le Joker qui, bien qu'il bénéficie d'une voix connue, est nettement moins convaincant que les épisodes précédents.
Pour le reste, le joueur en aura pour son argent, avec une aventure de longue haleine, qui l'est encore plus si vous tentez de relever tous les challenges et les quêtes secondaires: il y a de quoi faire!

Soyons clairs, le seul vrai défaut de Batman : Arkham Origins est d'être le 3e de la fratrie et qu'il se cale directement sur ses deux aînés. Rien de nouveau à l'horizon donc. Usant des mêmes mécanismes et d'un moteur graphique quasi similaire, ce volet manque de fraîcheur, c'est indéniable. D'autant que les défauts majeurs des deux épisodes précédents, à savoir le manque d'interactions avec les décors et l’impossibilité de conduire les véhicules restent présents.
Néanmoins, il demeure un titre plus que recommandable pour tous les fans de l'homme chauve-souris ou pour ceux qui n'ont pas encore joué aux épisodes précédents.

billyjoe
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 5 ans

Batman: Arkham Origins
Bakamaru
9

Nice of you to drop in !

--SPOILER FREE-- Bien qu'Arkham City soit très certainement MON jeu de la gen, dur de ne pas être sceptique vis à vis d'un épisode préquelle, avec un titre aussi recherché et développé par un autre...

Lire la critique

il y a 8 ans

24 j'aime

7

Batman: Arkham Origins
Plug_In_Papa
7

The Batou Returns

En cette fin de génération, tout le monde fait son propre bilan de ce qui a changé, ce qui a marché, ou non, et quels jeux nous ont marqués. Parmi les nouvelles licences ayant vu le jour sur consoles...

Lire la critique

il y a 8 ans

17 j'aime

5

Batman: Arkham Origins
AlexandrePayn
7

I'm The Night.

Avant tout de chose, comme bon nombre d’entre vous, sachez que j’attendais cette suite avec impatience, je suis un grand fan des deux précédents volets (et de l’univers Batman en général) qui sont...

Lire la critique

il y a 8 ans

13 j'aime

3

Deux fils
billyjoe
7
Deux fils

Le cœur des hommes

On connaissait Félix Moati, l'acteur. S'il n'a pas joué que dans des chefs-d'oeuvre, le jeune homme a déjà une filmographie relativement dense. A 28 ans seulement, il sort en ce début d'année, son...

Lire la critique

il y a 3 ans

13 j'aime

Dernier train pour Busan
billyjoe
7

Zombiepiercer

Le cinéma coréen a le vent en poupe, et il le mérite bien. Ces dernières années, les productions de qualité en provenance du « pays du matin calme » ont explosé. Le créneau fantastique est d’ailleurs...

Lire la critique

il y a 5 ans

11 j'aime

La La Land
billyjoe
8
La La Land

L.A Music Hall

A Damien Chazelle, on devait déjà le très bon Whiplash en 2014. A seulement 32 ans, et pour son troisième film en tant que réalisateur, Chazelle se plonge à nouveau dans le monde de la musique avec...

Lire la critique

il y a 5 ans

9 j'aime