👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Bien plus que les univers fansasy très lointains, les univers modernes qui sont très proches de nous m'ont toujours fait rêver.

Bioshock est un des meilleurs univers que qu'il m'ait été donné de traversé dans la littérature, le cinéma ou les jeux-vidéos. Et de toutes les utopies qu'il m'ait été donné de voir, Rapture est certainement la plus originale. Le jeu commencer on nous présentant Rapture comme un empire tombé, où chacun fait ce qu'il veut et assouvit tous ces délires les plus morbides, comme si l'idée de départ elle même était la débauche la plus abjecte. Or l'idée de départ, c'est La Grande Chaîne, c'est le fait que chacun gagne se qu'il mérite par son travail et tire alors La Grande Chaine vers le haut, les plus brillants à leur tête. De se fait, un grand malaise dans l'ambiance de ce jeu est de traverser une utopie qui fit son temps, et qui s'éffrondra de lui-même lorsque Des parasites tirèrent La Grande Chaine vers le bas et que Ryan Lui même en devint un lui-même lorsqu'il prit parti dans la guerre civile et qu'il supprima aux chrosomes leur libre arbitre et qu'il déclencha l'autodestruction de Rapture, privant ainsi les méritants de leur travail et leur propriété. Le malaise est largement aggrémenté par l'ambiance très glauque de cette ville cachées dans les eaux sombres, et par une ambiance retro très bien servie par des musiques d'époques.

Le scénario et les personnages sont passionnants, mais c'est surtout la découverte des coulisses de Rapture et de sa chute qui nous pousse à finir le jeu rapidement.

Le gameplay est bien ficelé, mais un peu décevant au niveau du challenge offert. On a vite fait le tour des plasmides, et on est débordé par la foule d'arme inutiles. On a également vite fait le tour des ennemis et on a en vite marre de devoir pirater systématiquement les machines. Mais il est certain qu'on nous laisse une grosse liberté sur la gestion de nos capacités et nos consommables. L'action est bien au début, mais finalement assez basique : "POUF" plasmide *PAN PAN* flingue. Les ennemis sont assez cons dans leurs attaques frontales, mais on apprécie le fait qu'ils aillent se soigner, qu'ils combattent entre eux, et qu'ils réagissent à leur environnement.

La cité semble survivre, avec des caméras et des distributeurs partout. On entend des voies, on glane des bandes enregistrées qui nous permettent de nous plonger dans les évènements, et on progresse dans une fresque, avec certains passages mémorable notamment la rencontre avec Cohen, et le combat des chrosomes sur une valse. Je regrette quand même qu'on ne rencontre pas assez de personnages, et que les models de ceux qu'on rencontre ne sont pas assez travaillé (tanenbaum qui est blonde a un model de chrosome brun...)

La bande son est formidable, que ça soit les musiques d'époques, ou les musiques d'ambiance spécialement composé pour le jeu.

C'est un des meilleurs FPS de tout les temps, non pas par son gameplay, mais pour son ambiance épique et son histoire qui coupe le souffle.
zacbru
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Best soundtrack : jeux d'action/FPS/survival, Les jeux d'ambiance, Les meilleures musiques de jeux vidéo, Les meilleurs FPS solo et Retrofuturiste

il y a 11 ans

3 j'aime

BioShock
Clément
9
BioShock

BioShock : le messie ?

Rares sont les jeux qui, au cours de leur développement, arrivent à cristalliser les attentes de nombreux joueurs. Encore plus rares sont ceux qui, une fois sortis, parviennent à les combler...

Lire la critique

il y a 12 ans

88 j'aime

20

BioShock
leo03emu
5
BioShock

Critique de BioShock par leo03emu

Haaaa, Bioshock. Sans doute le jeu le plus hypée de 2007. Fausse suite de System Shock 2 (sortie en 1999), jeu dont seul d'irréductibles vétérans se souvenaient alors, Bioshock a lui au contraire...

Lire la critique

il y a 11 ans

41 j'aime

7

BioShock
Mr-Potatoes
10
BioShock

Avis aux parasites

- Hey Marie, pourquoi cette tête d'enterrement ? -Je ne me sens pas très bien Jim. Il paraît que les parasites n'aiment pas Bioshock... -Bioshock ? Arrête. Tu ne serais pas en descente de Plasmide...

Lire la critique

il y a 7 ans

38 j'aime

3

Mutter
zacbru
10
Mutter

Critique de Mutter par zacbru

Mutter, un album probablement mal aimé par les fans des premiers album, mais qui constitue pour les fans de 2ème génération comme moi, l'apogée de l'oeuvre de Rammstein. Il annonce le menu dès les...

Lire la critique

il y a 10 ans

26 j'aime

The Banner Saga
zacbru
8

Quand te reverrai-je pays merveilleux?

Il y a quelque chose dans ce jeu qu'on ressent dès le menu et ces cuivres majestueux. Il y a quelque chose qui nous fait tenir en haleine pendant les 12h de la campagne, pardon, de la saga. Il y a...

Lire la critique

il y a 8 ans

19 j'aime

Heart of Darkness
zacbru
10

Cher public : prout

Oui après tout, laissons le grand public se goinfrer de jeux en 3D moche. Nous, fins gourmets, avons joué à Another World, puis à Flashback, et enfin à Heart of Darkness. J'y ai rejoué il y a peu...

Lire la critique

il y a 11 ans

17 j'aime

4