Welcome to the Central Fiction

Avis sur BlazBlue: Central Fiction sur PC

Avatar Rindai
Test publié par le
Version PC

La licence Blazblue fêtera son 10ème anniversaire cette année et la sortie de Blazblue cross tag battle se rapprochant je souhaitais vous parler de cette oeuvre incroyable qu'est Blazblue Centralfiction et plus généralement de la licence Blazblue.

Blazblue Centralfiction est le 4ème opus de la licence Blazblue,produit par Arc system works et le grand Toshimichi Mori, ce jeu est sorti le 4 novembre 2016 dans nos contrées. Je me doute que beaucoup d'entre vous ne connaisse ce jeu que de réputation voir n'ont absolument aucune idée de ce qu'est Blazblue, étant donné qu'il est selon moi le bastion ultime du versus fighting 2D il est primordial de l'essayer mais c'est un jeu accès exigeant qui à garder son moteur de 2008 c'est vrai.

Parler de toutes les mécaniques de gameplay de Blazblue me prendrez des heures c'est pourquoi je ne vais que parler de ce qui selon moi est le plus important.
Blazblue est un jeu de combat à 4 boutons, coup faible, moyen, fort et un bouton "drive" pour réaliser des commandes spéciales propres à chaque personnages. Au fur et à mesure de nos actions on gagne des points pour réaliser des attaques spéciales que l'on nomme "distorsion" et si l'on souhaite prendre la carte du suicide on peut économiser tout nos points pour tenter un astral finish qui tue l'adversaire si réaliser correctement mais les chances d'y arriver sont minimes. Une mécanique de Blazblue qui le rend selon moi extrêmement nerveux est l'overdrive qui vous permet pendant quelques secondes d'augmenter la puissance de vos attaques et d'arrêter le temps, cette outil peut littéralement inverser le rapport de force entre deux joueurs si il est bien maîtriser.
Mais n'ayez crainte si vous êtes un débutant dans le monde du versus il existe la possibilité de jouer en mode "Stylish" pour faire simple tout les combos seront beaucoup plus simple à éxecuter je suis contre le principe qui selon moi vas à l'encontre des jeux de combat c'est à dire pouvoir progresser mais renié cette option serait faire preuve de malhonnêteté intellectuel.
D'ailleurs si vous souhaiter progresser sans utiliser le mode stylish sachez qu'il existe un mode tutoriel époustouflant qui vous donne toute les mécaniques du versus ainsi que un mode combo pour vous entraîner avec votre personnage fétiche.
Parlons à présent de l'une des autres grandes qualité de Blazblue, je veut bien sûr parler de son roster et alors là vous pourrez vous faire plaisir avec les 38 personnages disponible (dont 3 en DLC), de la magical girl loli à l'assassin froid et expérimenté en passant par le edgelord (coucou Terumi ^^) et le marionnettiste. Vous pourrez incarner des personnages hauts en couleur durant vos joutes vidéo-ludiques et bien sûr les personnages sont équilibrés (autant que possible) et propose tous un gameplay riche et varié les uns par rapport aux autres.

Au niveau des modes de jeu ils sont au nombre de cinq (dont le mode versus) mais je vais être franc seul le mode abyss et le mode arcade sont intéressants et je vais particulièrement me pencher sur le mode arcade. Le mode arcade de Blazblue constitue une histoire "semi-canon" les événements qui s'y déroule ne le sont pas mais la construction autour elle l'est (oui c'est compliqué mais je développerai cette aspect lorsque je parlerai de l'histoire). En effet Arc sys nous propose bien plus qu'un mode arcade cette fois ci mais belle est bien une mini histoire découpé en 3 arc (Petits calculs: 1 arc = 8 combats , 3 arc = 24 ,38 perso = 912 combats - ceux qui n'ont que 1 arc ce qui donne 848 combat pour finir le mode arcade avec tout les personnages) autour du personnage de notre choix avec illustration à la fin de chaque arc. Autant vous dire qu'il s'agit d'une aubaine pour n'importe qu'elle fan de la licence et que vous aurez largement le temps d'apprendre à jouer en faisant le mode arcade d'où ma haine envers le mode stylish.

Maintenant que j'ai expliqué le mode arcade que je vous conseille de faire en premier si vous n'avez jamais touché à Blazblue auparavant passons maintenant au mode histoire.
Beaucoup plus court que ces prédécesseurs le mode histoire de centralfiction ne dure "que" 5 heures et constitue la fin de l'intrigue de Ragna. Ce fût sans aucun doute l'une des meilleurs expérience narrative que m'aura fait ressentir un jeu vidéo, voir la conclusion de certaines intrigues de manière assez inattendu pour beaucoup (ce qui à souvent était l'objet de débat) m'a vraiment pris aux tripes et même si la narration depuis Chronophantasma était assez difficile à suivre (il faut impérativement avoir lu le lexique, les mangas, les light novel ou consulté le wiki pour comprendre l'entièreté du récit le meilleure exemple est pour moi Kazuma Kval, personnage inconnu pour bon nombre de personne ayant jouer à Blazblue et ayant fait le mode histoire). Aussi si vous n'avez jamais jouer à Blazblue il est possible tout au début du mode histoire d'avoir un résumé de l'intrigue, il est extrêmement condensé mais peut amplement convenir si vous n'avez pas envie de vous plongez plus que ça dans l'univers de Blazblue ou que vous voulez commencer en douceur.
Malgré tout les défauts de narration visible et un fan service un peu trop présent dans cette opus (notamment pour Naoto et Mai dont je ne comprend pas l'utilité de les inclure dans le récit hormis pour le fan-service justement) je ne peut pas dire que je n'ai pas était subjugué par le scénario. Notamment grâce aux nombreux retournement de situation du plot final que je n'avais absolument pas vu venir et surtout de l'ending qui m'aura fait faire des réactions totalement disproportionné en voyant la fin de certains personnages (surtout toi Carl ^^) et rien que pour cela je n'oublierai jamais l'histoire de Blazblue.

"Bon l'histoire c'est bien sympa mais le jeu est comment visuellement"
MAGNIFIQUE....Blazblue dispose des plus beaux décors que j'ai pu voir dans un jeu de combat, je ne me lasse jamais de regarder les détails ou les animations apportés au stage qui ont tous une histoire un lien avec un personnage ou un événements dans le récit et surtout certains terrains ont plusieurs version et comme j'aime le dire "c'est dans les détails qu'on distingue un bon jeu d'un grand jeu" et niveau détail Centralfiction ne lésine pas. Les sprites ainsi que leurs coups sont magnifiques, bref je n'ai rien à redire là-dessus.

"C'est beau mais qu'en est t'il des ost ?"
Les ost de blazblues sont divines, j'ai depuis longtemps arrêté de compter le nombres d'ost de ce jeu que j'écoute en boucle, le thème de chaque perso représente bien sa personnalité, les ost de versus sont une idée juste fantastique et dans 80/90% des cas elle colle parfaitement à l'ambiance du combat et puis il y'a l'ost "stardust memory" qui est mon ost préféré de toute celle licence.
Encore un détail qui est selon moi est admirable, depuis Chronophantasma (le 3ème opus) les ost ont était reboot mais Arc sys avait sans doute deviné que les joueurs voudrait pour x ou y la musique de base et donc ils ont proposé de les inclure GRATUITEMENT dans Centralfiction et pour certaines musiques comme X-matic c'est une attention fort louable.

Maintenant que j'ai encensé cette licence il est temps de passer au défaut et en premier lieu me vient le manque de modes de jeu ou d'un boss comme pour Chronophantasma, puis le mode Unlimited (une sorte de mode overdrive mais pour toute la partie) me manque bien que je ne l'ai pas utilisé des masses.

EDIT: Des mods permettent de corriger cela et il existe même un mod pour changer le moveset des personnages vraiment sympa pour se défouler un peu.

Sincèrement je n'ai quasiment rien à reprocher à cette opus qui pour moi marque sans doute l'apogée de la licence Blazblue malgré toute la bonne volonté que j'ai je doute que Arc sys puisse faire un jeu de combat mieux que celui-là et le chemin de casualisation que semble prendre le studio me conforte dans cette idée.

Voilà je pense avoir fait le tour même si au fond je n'ai fait que survolé les différents aspect du jeu si j'ai pu vous donner envie d'essayer alors je serai extrêmement content.

PS2:Il existe même une partie du lexique consacré au langage du versus fighting et ça c'est god tier.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 549 fois
Aucun vote pour le moment

Rindai a ajouté ce jeu à 15 listes BlazBlue: Central Fiction

Autres actions de Rindai BlazBlue: Central Fiction