Appel manqué ? - Critique JV #14

Avis sur Call of Cthulhu sur PC

Avatar Nico Vetti
Test publié par le
Version PC

Les mythes créés par Lovecraft reviennent plus que jamais sur le devant de la scène ces derniers temps, ce regain soudain d'intérêt n'est certes pas le premier et on a déjà pu voir des oeuvres vidéoludiques ou des séries sur l'univers mais avec la sortie de Lovecraft Country prochainement en série, la sortie de The Sinking City en jeu vidéo, la sortie du manga "Les montagnes hallucinées" adaptation du roman du même nom du célèbre auteur et la sortie du jeu auquel nous nous intéressons aujourd'hui : Call of Cthulhu autant dire que la saison 2018-2019 commence sous le signe de Lovecraft et de ses oeuvres, oeuvres qui méritent bien ce petit coup de projecteur car même si leur auteur a pu créer la polémique notamment grâce à son racisme et son non respect envers les personnes de nationalités étrangère il est bon malgré tout de pouvoir rentrer dans l'univers si particulier de ces différentes oeuvres ayant pour la plupart comme thème principal la maladie mentale et plus précisément, la folie !
Et autant dire que Call Of Cthullu malgré toutes les mauvaises choses que l'on peut en dire et que j'ai pu voir un peu partout s'en sort haut la main et parviens à retranscrire en son sein même cette ambiance si particulière, certes non sans défaut mais le jeu parvient réellement à captiver du début à la fin malgré certaines promesses non tenues quant aux gameplays montrés durant l'E3. Cependant le jeu se trouve à mes yeux criblé d'une haine totalement injustifiée qui vient ternir son image à l'instar d'un certain "Murdered Soul Suspect" et c'est pour cela que l'on va tenter de rentrer plus en détails sur les points forts et faibles du jeu aujourd'hui !

Au coeur de la folie :

Le jeu commence alors que Edward Pierce un enquêteur privé se voit mettre au pied du mur par son groupe de détective privé auquel il appartient, en effet celui-ci n'accepte plus de nouvelle enquête depuis un moment et si il veut garder sa licence il va être dans l'obligation d'en prendre une nouvelle très vite. Heureusement tel un cadeau (empoisonné) du ciel il reçoit la visite d'un homme nommé Stephen Webster qui vient lui demander de l'aide vis à vis d'une mystérieuse enquête de meurtre au sein d'une famille qui est morte brûlé à cause d'un incendie causé par leur fille Sarah Hawkins une peintre très célèbre aux peintures torturées et morbides. Le plus étrange dans toute cette affaire c'est que peu après sa mort Stephen Webster a reçu une toile peinte par cette dernière avec une adresse d'expédition annotée dessus. La peinture semble mystérieuse et cacher un sombre message. Edward Pierce va alors enquêter sur l'origine de la toile et le mystère qui l'entoure en allant directement à l'endroit depuis lequel elle a été envoyée : L'île de Blackwater. Cependant ce qui attend notre cher détective s'avère beaucoup plus horrible que ce qu'il pouvait imaginer et il va très vite se rendre compte que des monstres qui dépassent son imagination y ont élu domicile et qu'il va falloir les affronter pour atteindre la vérité qui peut s'avérer très douloureuse.

Voila pour le pitch de base de ce Call Of Cthulhu et dès lors on peut dire que le jeu tiens vraiment assez bien ses promesses dans l'ensemble le jeu se laisse merveilleusement bien suivre et on se retrouve dés le début happé dans cette histoire qui ne sera pas exempt de rebondissements en tout genre, le mystère plane sur chaque partie de la ville que ce soit de ses quais, à l'hôpital en passant par le poste de police ou le libraire chaque endroit respire le fantastique et le lourd mythe de Cthulhu qui semble affecter chaque personne de l'île ou presque mais de manière plus ou moins forte. Le scénario monte crescendo et si les premières heures peuvent laisser place à une interprétation logique de l'affaires les dernières ne laissent plus aucun doute sur le côté fantastique de l'histoire et de l'affaire ! Comme je le disais précédemment le jeu comporte pas mal de twists au final et la plupart sont vraiment de bonne facture, on peut cependant reprocher au jeu de ne pas assez développer lesdits twists alors même qu'il est important de voir comment tel personnage à pu survivre à tel incident ou comment l'un d'entre eux à acquis sa transformation. Malgré tout bien que potentiellement gênant pour certains joueurs ces petits manques d'informations ne viennent pas du tout entacher la finalité de l'histoire et le tout est très facilement compréhensible et logique pour qui ce sera penché sur les différents documents et objets du jeu car oui une bonne partie de la compréhension du jeu passe par l'investigation des différents lieux que va traverser Edward Pierce au fil du jeu ce qui apparaît comme logique dans un jeu ou on incarne un enquêteur qui se doit de fouiner un peu partout pour comprendre la vérité on reviendra d'ailleurs sur les mécaniques d'investigation un peu plus tard ! Au niveau du mythe même de Lovecraft certains se verront peut-être déçus que le mythe soit quelque peu remis au second plan, attention le mythe est très présent malgré tout au fil de l'aventure mais on pourrait reprocher au jeu de trop l'effacer parfois au détriment d'histoires de sectes et de savant fou quand bien même ceux-ci participent à l'ambiance généralement malsaine du jeu. Cependant la fin du jeu peut s'avérer un peu trop abrupte comme ça a été le cas pour moi, celle-ci est amenée de manière un peu trop brutale sans qu'on ne comprenne vraiment la finalité de chaque mystère ou qui tient pour quel parti si bien que lorsque vient le choix final on ne sait pas vraiment vers quel choix se tourner tant les conséquences de ces actes semblent mystérieuses. On peut d'ailleurs noter que les différentes fins au nombre de 4 viennent parfois radicalement remettre en question notre vision du jeu nous faisant nous questionner sur les événements passés et sur leur véracité ! Mais comme je l'ai dit précédemment l'histoire du jeu se dévoile par le biais notamment des investigations et de leurs mécaniques.

La curiosité n'est plus un vilain défaut :

Comme je l'ai dit précédemment l'investigation dans Call Of Cthulhu est un point assez important du jeu notamment pour la compréhension générale du jeu. Pour se faire on se retrouve avec une vue à la première personne qui nous permet de mieux pouvoir chercher les différents environnements du jeu et de mieux pouvoir analyser les différents documents ou objet que l'on peut y trouver. L'investigation se fait ainsi librement, on peut se déplacer partout dans les différents lieux et dès lors qu'un objet important se trouve à proximité un point d'interrogation vert apparaît et il sera alors temps de fouiller les alentours pour trouver l'objet important, mais ce n'est pas la seule chose a chercher car à côté de ces objets importants indiqués se cachent aussi des documents tout aussi importants et non indiqués qui permettent de mieux comprendre le contexte général et il sera parfois plus sage de fouiller tout un lieu avant de passer à la suite pour être sur de ne rien rater qui pourrait être un plus niveau compréhension pour la suite, fort heureusement les différents points d'intérêts sont plutôt bien indiqués et on rate rarement quelque chose si on a un temps soit peu l'envie de chercher ! Mais les investigations ne se cantonnent pas qu'à ça car Edward Pierce à aussi la capacité de créer des scènes de reconstitutions afin de mieux comprendre ce qui a pu se dérouler dans certains lieux. Ces diverses scène servent parfois un peu trop de Deus Ex vers la fin en revanche car Edward devine des choses qui sont pourtant impossibles à deviner avec les éléments qui se trouvent sur la scène ou même pire de savoir que certaines personnes étaient présentes alors même qu'absolument aucun indice ne le laisse penser mais on peut remettre ça sur le côté fantastique extrêmement présent à la fin du jeu et de l'aide d'un mystérieux personnage qui se surnomme "vérité" lui même. Le jeu permet aussi d'interroger les différents personnages rencontrés sur l'île et les interactions avec ceux-ci sont plutôt bien pensées ainsi on peut revoir un ancien personnage et débloquer de nouvelles discussions importantes après avoir parlé avec un autre personnage nous ayant donné ladite information. De plus particulièrement au début du jeu, celui-ci nous laisse plusieurs moyens différents et intelligents d'atteindre notre but en fonctions de nos compétences ou de nos contacts. Malgré tout cet aspect assez libre ne se retrouve malheureusement qu'au début du jeu seulement et on ne le retrouve pas vraiment par la suite le jeu étant beaucoup plus linéaire qu'avant. On peut aussi parler aussi des compétences que j'ai pu évoquer auparavant, car oui Edward Pierce à la manière d'un personnage de RPG peut se voir augmenter ses compétences à l'aide d'un arbre attitré sur différents aspects que ce soit la force, la capacité d'investigation, d'objets cachés, de médecine, d'occultisme ou d'éloquence entre autres. Ces différentes compétences n'ont pas un impact monstrueux le long du jeu mais peuvent s'avérer très intéressantes lors de certains dialogues ou passages du jeu notamment au tout début mais reste assez peu sous exploité.
Le jeu parfois aussi emprunté certaines mécaniques à Outlast et autres jeux du même genre et nous invite à nous cacher de nos poursuivants dans des armoires ou autres, cependant l'IA du jeu est assez bête et pas très développée ce qui en soit n'est ni une gêne ni un étonnement quand on voit que le jeu est digne graphiquement d'un jeu de PS3 même poussé en ultra sur PC mais une fois de plus ce n'est pas une gêne du tout tant l'ensemble parvient à captiver ! De plus le jeu prend parfois des risques et sort du sentier en ajoutant des séquences plus orientées jeu de tir vers la fin quand bien même le moteur et les mécaniques n'y penchent pas vraiment mais il est bon de voir que les développeurs prennent des risques sur ce côté la dans un jeu qui n'a pas l'ambition d'un véritable triple A.

Conclusion :

Call Of Cthulhu fait partie de ces jeux qui se font injustement descendre malgré leur bonne volonté, à la manière d'un Murdered Soul Suspect le jeu parvient à instaurer son charme malgré des mécaniques et des graphismes pas toujours au point mais avec une seule finalité réussie, celle d'offrir une histoire haletante et captivante pendant 7-8h de jeu et autant dire qu'on ne les voient pas passer ces heures et c'est peut-être un autre problème du jeu qui avec son prix fort pourrait laisser sur leur faim ceux qui avait mit le prix dedans. Malgré tout le jeu et le studio tiennent la plupart de leurs promesses et nous font passer un bon moment dans l'univers de Lovecraft, un moment pas parfait mais un bon divertissement qui remplit honnêtement sa tache. On espère que ca ne va pas refroidir Cyanide à l'avenir en tout cas et j'attend déjà avec impatience un nouveau jeu du studio qui je l'espère me fera à nouveau vivre une plongée du même genre et qui cette fois ci je l'espère sera mieux accueillie !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 925 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Nico Vetti a ajouté ce jeu à 1 liste Call of Cthulhu

Autres actions de Nico Vetti Call of Cthulhu