Une perle sans son anneau

Avis sur Castelian

Avatar Antoine Aubin
Test publié par le

Castelian (également connu et porté sous le titre Nebulus) a tout du petit bijou au premier abords :
-beaux graphismes
-fausse 3D intelligente et surprenante pour la NES
-atmosphère sparticuliere
-principe simple et efficace

Nous incarnons une grenouille dont le but est de gravir une série de tours en évitant divers pièges dans un temps imparti.
Nous avons 3 actions possibles:
-se déplacer (ca va de soi :) )
-tirer
-sauter

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si un ennemi de taille n’était intervenu: les contrôles.
Le personnage est d’une lenteur inouie a se tourner et a tirer, ce qui ici est un véritable handicap, mais bon... admettons, cela pourrait être un parti pris sensé rajouter une certaine difficulté dans un jeu basé sur le temps. Mais les développeurs ont décidé que ces deux actions se trouveraient sur le même bouton. Et là nous entrons dans le monde de la haute débilité. Les hit box étant ici nos pires ennemis (un pixel d’écart et on tombe), une grande précision est donc de mise, le gameplay devient donc un vrai calvaire entre le manque de réactivité de l’avatar et le fait que très souvent il tire au lieu de sauter.

On a envie d’aimer Castelian, on a envie d’y revenir, d’éprouver la satisfaction d’une victoire, d’avoir battu le jeu (comme a ghouls n ghosts), mais en vain. Castelian est un jeu gâché. Et c’est ce qu’il y a de plus olus rageant dans l’histoire quand on ressent son potentiel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 54 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Antoine Aubin Castelian