La nostalgie en barre (non cette cri

Avis sur Crash Bandicoot N. Sane Trilogy sur PC

Avatar Altie-
Test publié par le
Version PC

Ancien heureux titulaire d'une Playstation toute première version, dotée de Crash Bandicoot 2 et 3 et d'une belle petite manette de PS4 couleur PS1, je ne pouvais pas ne pas acheter ce jeu. Après avoir passé le gênant passage de logo éditeur... on peut directement se replonger dans le premier, second ou troisième jeu. Globalement que peut-on dire ? Graphiquement : c'est simplement sublime, très agréable à l'oeil, pas trop trop gourmand, même si j'ai pu connaître des chutes de fps un peu inexplicables, rien de grave. Du point de vue de la sensation manette en main : c'est exactement, mais je veux dire EXACTEMENT comme avant au point que je jouais bien mieux à la croix directionnelle qu'au stick analogique. Vous pourrez aussi jouer avec la frangine de Crash, Coco, dans les 3 épisodes. Les sons et musiques ? Au moins remasterisé, au mieux réorchestré, même si les thèmes sont parfois répétitifs et oubliables, l'ambiance reste néanmoins plantée rapidement grâce au soin apporté à tout cela. Enfin, l'accès aux niveaux cachés ou supprimés de base sont bien évidemment une excellente idée.

C'est un jeu très généreux, dont le fonctionnement est très simple : vous parcourez un niveau avec Crash qui est l'expérience manquée du docteur Neo Cortex et de ses comparses. Crash, épaulé par Aku-Aku qui va pouvoir le protéger ponctuellement, va devoir récupérer des cristaux, un par niveau, pour faire capoter les plans de Neo. Pour survivre dans les niveaux, Crash gobe des fruits (que j'ai toujours pris pour des pommes mais qui n'en sont apparemment pas), 100 fruits menant à une vie (wooow), dissimulés dans des caisses et si le joueur casse toutes les caisses d'un niveau, il remporte une gemme. Des gemmes colorées (pour la plupart) cachées existent aussi, et se situent à la fin de portions de niveaux plus difficiles et parfois accessibles qu'à certaines conditions. Enfin, les speed-runners en herbe peuvent refaire les niveaux où le cristal a été récupéré pour lancer un chronomètre et battre un temps étalon pour obtenir une relique (bronze, argent, or et platine). Bref, bon courage pour avoir tout cela !

  • Le premier jeu : j'ai commencé par celui-ci, parfaitement conscient qu'il s'agissait du plus difficile même si je n'en avais que des souvenirs de parties catastrophiques chez un ami, et ce dernier mérite à fond sa réputation de saleté ambulante.... très vite le niveau de difficulté va augmenter. Pourquoi est-ce qu'il est difficile ? Plutôt pour de bonnes raisons, un level design complexe mais intelligent, mais aussi par le manque de variété des mouvements du bandicoot qui ont poussé les développeurs à imaginer toutes les combinaisons possibles pour pousser le joueur dans ses retranchements. Franchement... arriver au bout de ce premier épisode n'est pas évident, le finir à fond est un chemin de croix et le niveau bonus, stormy ascent est une délicieuse horreur. Crash a quand même malheureusement tendance à glisser des rebords, ce qui est peu agréable quand on nous demande une précision que le gameplay ne permet pas, et quand le jeu est ULTRA punitif. Pas d'inquiétude, rien de rebutant, mais il va falloir s'acharner ! Enfin, j'ai apprécié de pouvoir réexploiter les mêmes bugs qu'à l'époque !

  • Le second jeu : moins difficile que le premier et ce malgré un premier niveau que je trouve plutôt agressif, l'ambiance connaît plus de variété, et le scénario dépasse la taille du timbre poste (mais ça ne va pas au delà du post-it). Si l'ensemble est très bon, et plutôt agréable, j'ai eu l'impression que les niveaux, distribués en 5 "mondes", l'ont été fait un peu au hasard entre les 3 et 5èmes. Résultat : on passe d'une niveau plutôt aisé à quelque chose de franchement balèze, en passant par l'audacieux mais vraiment abominable jet pack... 3 fois dans le dernier monde... Le bandicoot est beaucoup plus agile, ce qui est plus jouissif et nerveux, mais toujours très exigeant et a quelques passages que j'ai pu trouver traître.

  • le troisième jeu : mon favori sur la PS1, sans doute parce qu'il est beaucoup beaucoup plus accessible, mais aussi parce que les environnements sont bien plus variés (monde jurassique, piraterie, moyen-âge, exploration sous-marine, muraille de Chine...) et les possibilités d'actions enrichies (double saut, méga-plat, bazooka, accélération...) font que le jeu est riche et extrêmement agréable à parcourir. Un peu trop simple ? Oui... enfin surtout en comparant avec les 2 autres. Mes nièces d'une dizaine d'années peuvent au moins jouer à celui-ci sans être trop frustrées. Seule la durée de vie de celui-ci aurait pu être plus marquée même si, le faire à 105% comme en 2000 (hum....) demande beaucoup d'obstination !

Alors c'est vrai, ce n'est pas la même richesse qu'un Mario 64 et je ne pense pas vraiment qu'il avait la prétention de le dire, même à l'époque, n'empêche que, Crash Bandicoot offre une oeuvre vidéoludique assez unique qu'il ne faut surtout, surtout pas sous-estimer. A l'époque du début de la 3D, sans doute valait-il mieux faire des couloirs biens construits que des plagiats et des faux open-world : n'est pas Nintendo qui veut (N'est-ce pas Bubsy !?!) Mais n'est pas Naughty dog qui veut non plus ! Il ne me manque que mon Crash Team Racing et mon Spyro à présent pour être comblé de nostalgie estivale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 217 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Altie- Crash Bandicoot N. Sane Trilogy