Oyez, oyez ! Le roi revient dans l'arène...

Avis sur Crash Team Racing Nitro-Fueled sur PlayStation 4

Avatar Wyzargo
Test publié par le
Version PlayStation 4

Petit avis "rapide" sur ce remake, déjà parce que c’est l’été et que j’ai la flemme, mais aussi car il n’y a finalement pas grand-chose à developper de plus que je n’ai déjà évoqué dans ma critique de l’opus originel…qui reste encore et toujours, et probablement ad vitam aeternam, le meilleur jeu de karting de tous les temps. N’en déplaise aux aficionados de la firme de Kyoto…

Car oui, ce remake est un chouïa en dessous. Principalement à cause de deux défauts. Le premier, ce sont les temps de chargement bien trop longs, plus longs encore que ceux du jeu de 1999. Et il paraît que c’est encore pire sur la version Switch. C’est à se demander à quoi peuvent bien servir les 17 gigas de données réquisitionnées par le DD… Le second, c’est le framerate bloqué à 30 FPS, car chacun sait qu’un jeu de course n’est fluide qu’à partir de 6…arf, non j’déconne. Faudra arrêter un jour avec cette polémique bidon : quand un jeu tourne à 30 FPS constants, comme ce Nitro-Fueled, il est parfaitement fluide et jouable, peu importe ce que diront les pseudo élites (toujours les mêmes d’ailleurs!). Bien évidemment que le 60 FPS apportera toujours un certain confort visuel, mais le 30 FPS bien optimisé fait largement le taf. Sérieux, replongez-vous dans certains jeux du passé (genre les premiers jeux de course 3D) pour revoir votre définition de la saccade…

Non, le second défaut du jeu concerne la difficulté très en dents de scie, parfois arbitrairement ardue, au gré de ses humeurs. Notamment en mode difficile, où les aberrations sont multiples. En fait, ce Nitro-Fueled confond parfois "punitif" et "injuste". Un jeu punitif, c’est par exemple Sekiro. Ou Dark Souls. Ou Cuphead pour varier les genres. C’est, pour schématiser au maximum, un système de jeu exigeant réglé au poil de cul près, qui te punit quand tu fais une erreur. Pour Nitro-Fueled en revanche, ranafout’ si tu joues bien ou non : s’il a décidé à l’instant T que tu vas te prendre ces deux missiles successifs juste avant le gouffre qui te sépare du dernier virage (curieusement, l’IA a bien plus souvent que nous des bombes et missiles quand il occupe la 2-3e place, sûrement le hasard…), et ben tu vas te les prendre dans la tronche, te planter lamentablement dans le vide et finir 5-6e, même si t’as mené la course avec brio depuis le premier tour…

On est facilement un bon cran voire deux au dessus d’un Sonic & All-Stars Racing Transformed (lui aussi pas super bien réglé à ce niveau) en terme de puputerie de l’IA. J’ai d’ailleurs relancé (et fini une énième fois!) la version 32 bits pour comparer, des fois que ça soit juste une question de retrouver ses marques et ses automatismes, et la différence saute aux yeux. Car les réflexes, on les retrouve finalement bien vite, le gameplay étant quasiment le même. Quasiment, car il y a une toute nouvelle mécanique (apparue dans l’une des suites?) à prendre en compte : lorsqu’on réussit un turbo aérien, le kart se retrouve sur les roues arrières, ce qui permet de prendre plus au cordeau les virages à vive allure…et je peux vous assurer que maîtriser cette technique s’avère IN-DIS-PEN-SABLE quand on souhaite finir le jeu en difficile (où un Polar/Pura contrôlé par le CPU va plus vite qu’un Tiny/Dingodile contrôlé par le joueur…).

Enfin, comme j’aime bien râler pour rien, je vais même me permettre de lancer une petite pique complètement gratuite sur le contenu additionnel issu de Nitro Kart. Alors ok, c’est vraiment cool d’avoir des persos et circuits en plus, mais justement, ça aurait été encore plus cool que ce soit incorporé au mode aventure (avec ajoutant une ou plusieurs nouvelles portions à la map, à la manière des zones additionnelles dans les MMO) plutôt que de n’être qu’un genre de contenu additionnel paraissant avoir été intégré à la dernière minute… En bref, on sent vraiment que le mot d’ordre était la prise de risque minimale avec ce Nitro-Fueled (on n’est pas chez Acti pour rien), quand bien même le taf effectué est loin de démériter. J’avais par exemple très peur que le multi local soit complètement délaissé pour le online, mais celui-ci est bien présent, avec tous les modes de jeu et le split screen comme à la belle époque. Et rien que pour ça le jeu vaut le coup.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 354 fois
6 apprécient

Autres actions de Wyzargo Crash Team Racing Nitro-Fueled