Encore plus d'allers-retours qu'une course automobile

Avis sur Dead Island sur PC

Avatar Raff
Test publié par le
Version PC

Dead Island. Ce jeu attendu bien avant sa sortie par des cohortes d'acheteurs simplement grâce à un trailer très bien réalisé, mais ne correspondant pas le moins du monde au jeu réel.

Attendu comme le fils prodigue de l'excellent Left 4 Dead (la référence absolue du FPS Zombie Shooter Coopératif), ses développeurs et ceux l'ayant essayé avant sa sortie l'annonçaient tout de même comme très différent et jouant sur un autre tableau.

C'est tellement vrai ! Dead Island n'a selon moi quasiment rien à voir avec Left 4 Dead, en dehors du fait qu'il s'agisse d'un FPS où l'on tue des zombies. Même la coopération n'est qu'optionnelle et n'apporte pas grand chose, du moins pas autant qu'à L4D.

L'ambiance est volontairement décalée avec le contexte d'île paradisiaque et de vacanciers pris au piège. Mais dès les chapitres suivants on retrouve les classiques du genre zombie (église, marais, entrepôts, égouts...), pas de prise de risque donc.

Le côté RPG du soft est vraiment très très léger.
- 4 personnages au choix, avec chacun une spécialité. En y regardant de plus près 70% de leurs pouvoirs sont identiques.

- Le gain d'XP est à la manière d'un Morrowind classique : on gagne un niveau, les zombies aussi. Eh oui, pourquoi s'emmerder à faire des tas de modèles de zombies différents quand on peut simplement monter leur niveau ! Bref, le zombie qui mourrait en 2 coups de baton au niveau 1 aura besoin de 8 coups de grosse machette électrique au niveau 30. On a vu mieux quand même non?

- Les armes sont toutes les mêmes, ou presque. Même si il y a 5 ou 6 modèles de couteaux ou de machettes, les différences sont bien minimes. Les différences de stats aussi. N'est pas Diablo qui veut, le loot est une affaire compliquée. Ici le loot est tellement abondant qu'on arrête de ramasser bien vite toutes ces armes inutiles. La durabilité est de toute manière tellement bon marché à réparer qu'on se contente de 2-3 grosses armes et on oublie le reste. Le fait de pouvoir porter une vingtaine d'armes sur soi est bien inutile.

- La customisation des armes est ultra réduite et trop facile. Copier Dead Rising aurait pu marcher, mais les ingrédients se trouvent à la pelle (on peut avoir rapidement 20 objets du même type en fouillant avec parcimonie les poubelles et autres sacs) et les améliorations sont faiblardes, pas très originales et peu différentes (il y a au moins 4 customisations pour électrifier son arme, mais ça reste la même chose à la fin, c'est juste électrifié non?)

- Le graphisme est faiblard, et bien inférieur à celui annoncé (et à mille lieues du trailer).

- Finissons avec le point le plus noir, les quêtes. Dead Island peut se vanter d'une colossale durée de vie si on fait toutes les quêtes annexes, et pour cause ; elles sont toutes basées sur le même modèle.

Je vous le spoile ici : "Aller *ICI* pour *TUER/RAMASSER/PARLER* puis reviens *ICI*"
Il suffit de changer les lieux et de choisir la mention du milieu et voici le générateur de quêtes le plus fainéant jamais vu dans un RPG. Et 100% des quêtes annexes (et une bonne partie des quêtes principales) suivent ce modèle.

Résultat : On s'emmerde à se faire prendre pour un coursier, et si on fait trop de quêtes annexes l'abondance d'argent et d'objets qui en découle rend le jeu encore plus facile. Le serpent se mord la queue.

Seules les sensations au corps à corps sont assez agréables, on ressent bien que le personnage frappe de toutes ses forces et que le zombie dérouille, mais la maniabilité console gâche l'expérience, et la fatigue donne l'impression de diriger un obèse en manque de frites depuis plus de 12 minutes.

EN BREF un jeu agréable la première heure, puis les lacunes se voient, et finalement on laisse tomber et on passe à autre chose. Cher pour 1h.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 181 fois
1 apprécie

Autres actions de Raff Dead Island