The Attic

Avis sur Déraciné sur PlayStation 4

Avatar ziva
Test publié par le
Version PlayStation 4

Difficile de faire le procès de Déraciné en le dissociant totalement de son support si particulier, à savoir le Playstation VR.

Le VR constitue à la fois l'une des forces de Déraciné -déambuler dans les couloirs du mystérieux orphelinat en réalité virtuelle est une belle expérimentation-, mais aussi une de ses faiblesses, la technologie n'étant pas assez développée pour offrir une expérience aboutie.

La première, et peut-être la plus grande frustration étant de ne pas pouvoir se mouvoir librement. Par "mouvoir", j'entends "marcher" : avancer, reculer. Ici on circulera de point en point, en se téléportant, comme dans Myst. Ceci pour éviter le motion-sickness.
C'est une bonne chose car je suis touché par ce fléau ! Mais ça casse quand même bien l'effet de la réalité virtuelle, et donc l'immersion.

Et c'est sans compter avec la baisse de résolution de l'image : artistiquement Déraciné est inspiré, relativement classe, mais techniquement l'image n'est pas au niveau. C'est plein d'aliasing, et ça n'aide pas à s'intégrer complément dans l'univers.

Je passe -ou pas- le prix d'acquisition de l'ensemble (casque, caméra, manettes à détection de mouvements, jeu), pour ceux qui se seraient laissés séduire, comme moi, par la réalité virtuelle à l'annonce d'un nouveau titre From Software exclusif au VR.
Prix qui pourrait se justifier si Déraciné présentait au moins un contenu solide et conséquent...

...Malheureusement ce n'est pas le cas.

Tout d'abord l'aventure est un poil trop courte, redondante, et, surtout, l'environnement est beaucoup trop minimaliste.
Il est vraiment dommage que la zone de jeu soit si restreinte, tant l'orphelinat oldschool offre un cadre propice pour un jeu d'aventure mélancolique aux thèmes surnaturels.
La bâtisse aurait pu être agrémentée de tant de lieux annexes, qu'il est frustrant de la voir presque réduite à 2 couloirs et un bout de jardin.
Pourtant l'exploration est à mon avis la meilleure méthode pour profiter pleinement du VR. Je ne comprends pas pourquoi elle n'a pas été plus mise en avant, ou que trop rarement.

Idem pour les énigmes qui prennent, avec la réalité virtuelle, tout leur intérêt via la recherche d'objets dans le décors, mais qui sont trop peu exploitées en ce sens.
Il y a très peu d'énigmes qui poussent vraiment à investiguer, à regarder les recoins de chaque pièce. Là encore je ne comprends pas ce choix. D'autant qu'une bonne partie des casse-tête de Déraciné sont farfelus et pas forcément ludiques, même si ils ne sont jamais compliqués à résoudre. Pourquoi ne pas avoir fait plus simple et plus efficace ?

Reste le scénario, qui aurait pu justifier les faiblesses techniques et de mécaniques de jeu. C'est pas mal...mais on n'est pas au niveau d'un Silent Hill 2 non plus ! (ni d'un Rule of Rose : l'orphelinat ne fait pas tout...). D'ailleurs, le scénario pousse au new game-plus, dans la pure tradition From Software, mais refaire l'aventure me semble sans intérêt.

Pour résumer : une épopée juste sympa donc, que j'ai pris plaisir à faire en tant que première expérience VR sans motion sickness, et pour les quelques magnifiques couchés de soleil sur l'orphelinat, mais qui ne vaut clairement pas l'investissement dans un équipement dédié.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 167 fois
1 apprécie

Autres actions de ziva Déraciné