Avis sur

Doki Doki Literature Club! sur PC par ngc111

Avatar ngc111
Test publié par le
Version PC

Alors qu'une version payante et plus riche (avec la traduction française aussi) vient de sortir, il est bon de rappeler que Doki Doki Literature Club existe en version gratuite sur Steam, pour qui, comme moi, voudrait découvrir un jeu renommé pour ses qualités de visual novel et son scénario proposant un twist décoiffant. C'est tout ce que je savais de ce jeu à la base...

Bien évidemment le message d'alerte quand on lance le jeu, ainsi que sa classification (déconseillé aux moins de 18 ans) nous donnent un premier indice que l'on ne va pas se contenter de jouer ce jeune homme trainé un peu malgré lui dans un club de littérature pour draguer gentiment une ou plusieurs jeunes filles et vivre une histoire d'amour gentillette. On se doute dés le début qu'il y a anguille sous roche mais pourtant le jeu parvient à nous surprendre et surtout à nous choquer à la faveur d'un premier twist donc, mais surtout par ce qui va suivre. Bien évidemment on ne spoilera pas plus car tout l'intérêt vient du fait de vivre cela et le découvrir par soi même.

Doki Doki joue avec son joueur, fait brillamment monter la sauce, avant de le laisser abasourdi devant son écran. Puis les choses se gâtent un peu plus et l'on est de plus en plus dérouté devant ce qui se passe à l'écran. Malin dans ses effets, ses techniques pour surprendre le joueur, le jeu vire au glauque, à l'expérience sociale, au cauchemar émotionnel et ne lâche plus le joueur durant ses dernières heures.
C'est un drôle de tour de force, qui laisse pantois et fait partie de ces jeux que l'on n'oublie pas une fois terminés, et ce même alors que l'on sait pertinemment que l'on ne le relancera sans doute pas.

Est-ce que l'on aura vraiment envie de refaire la première partie du jeu ? Est-ce que la composition de poème a tant d'importance que ça au final ? J'avoue ne pas avoir exploré tout le wiki et peut-être que j'ai loupé d'autres choses essentielles que d'aller au bout (ceux qui l'ont fait sauront ce que signifie ce "aller au bout").

Malgré les limites du genre, et une musique insupportable (volontairement) pendant une grande partie du jeu, Doki Doki reste une expérience à faire, car il choque le joueur par d'autres procédés que la violence gratuite et purement visuelle. Et donc à ne pas mettre entre toutes les mains... l'avertissement ne plaisantait pas !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 38 fois
1 apprécie

Autres actions de ngc111 Doki Doki Literature Club!