N'est pas mort ce qui à jamais dort et au long des ères étranges peut mourir même la Mort

Avis sur Eternal Darkness sur GameCube

Avatar Blood-Curse62
Test publié par le
Version GameCube

M'ayant acheté la Gamecube pour les différents Resident Evil, au bout de quelques années je commençais à m'inquiéter pour l'avenir de ma bonne vieille console ( 7 jeux pour une console ça fait très peu ). Et voilà que, je ne sais même plus comment, j'apprend l'existence d'un jeu se basant sur un de mes écrivains préférés, le fameux Howard Phillips Lovecraft. Il va de soi que j'ai tout de suite sauté dessus.

Techniquement, on voit tout de suite que le jeu avait été développé initialement pour la Nintendo 64, ça me dérange pas en soi, d'ailleurs le jeu est quand même bien détaillé. On prendra un grand plaisir à examiner les lieux, notamment le manoir principal, pour dénicher quelques référence à Edgar Allan Poe, différents tableaux morbides dont j'ai oublié le nom des peintres, ...

Venons-en au coeur du sujet. Ce jeu peut être considéré comme un OVNI car il est unique en son genre. Le jeu traite d'ésotérisme, on peut donc énormément voir de clins d'oeil à Lovecraft et le culte des "Grands Anciens", du Necronomicon, un grimoir fictif découvert par Abdul al-Hazred. On retrouve dans le jeu, un aspect très développé sur la psychologie tel un "Call of Cthulhu". Tout comme dans les écrits de Lovecraft, la santé mentale des héros sera fortement impliquées. Les développeurs ont réussi à intégrer cette folie qui augmentera de manière exponentielle au cours de l'aventure.

L'histoire du jeu se repose sur la lecture d'un ancien livre qui raconte l'aventure de diverses personnes que l'on contrôlera chacun son tour pour connaître leur implication dans la lutte contre les "Ténèbres Eternels". Le fait de contrôler tous ces persos ( Onze au total si je ne me trompe pas ) apportera une variété au jeu que ce soit niveau gameplay ou niveau environnemental puisque chaque protagoniste viendra d'une époque différente, donc les armes et autres objets seront adaptés à son contexte. On remarque donc un gros effort de la part des développeurs pour éviter les anachronismes et les répétitions dans leur jeu.

Chaque personne contrôlée possédera trois jauges : Une pour la vie, une autre pour la santé mentale et une dernière pour la jauge de pouvoir. Les trois seront intimement liées, en effet si la santé mentale est trop faible, on perdra de la vie et pour augmenter sa santé mentale, on peut soit achever un ennemi, soit utiliser un pouvoir spécial qui utilisera la troisième jauge. Ce qu'il y a d'intéressant, c'est quand la santé mentale sera trop basse, notre héro ou héroïne commencera à avoir des hallucinations, il entendra des voix, des problèmes de perception, ... Pour en citer quelques unes, le jeu pourra se mettre en silencieux, le héro pourra perdre sa tête subitement, le décors sera inversé, ... Pour ne pas citer les plus originales pour ne gâcher l'expérience de jeu si vous comptez le faire. Bref, ce seront des choses vraiment bien pensées, pas trop répétitifs et donc très bien amenées.

Le jeu possède ambiance horrifique, enfin pas assez pour nous donner les jetons. En parlant d'ambiance, celle-ci est excellente, les décors sont très détaillés et nous permet de bien nous immerger dans un univers Lovercraftien. La bande son est assez discrète mais n'en reste pas pour autant d'un très haut niveau, d'autant plus que les bruitages sont très bien réalisés. Donc en clair l'ambiance est surtout malsaine mais loin d'être effrayante. Mais ce n'était surement pas le but des développeurs de faire un Survival Horror, même si certains mécanismes pourraient y faire référence.

Pour conclure, le jeu ne brille pas techniquement mais plutôt pour les différentes idées et inspirations des développeurs qui, il faut le dire, on fait un excellent travail.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 660 fois
1 apprécie

Blood-Curse62 a ajouté ce jeu à 10 listes Eternal Darkness

Autres actions de Blood-Curse62 Eternal Darkness