Eternal Darkness: Sanity's Requiem

2002

879

563

154

7.6

Jeu de Silicon Knights et Nintendo · GameCube · 1 novembre 2002 (France)

Genres : Action-Aventure, Survival horror

Groupe :

Eternal Darkness
Toutes les informations

Dans ce voyage de la Rome antique à nos jour qu'est Eternal Darkness, l'intrigue se noue autour des aventures d'une pétulante jeune étudiante répondant au nom d'Alexandra Roivas qui décide de se rendre aux États-Unis, dans le Rhode Island, pour enquêter sur la mort mystérieuse de son grand-père. Elle est vite confrontée à de troublantes découvertes.

Damien_Auditore

Une suiiiite Bowdel ! Pitié !

il y a 7 ans

1 j'aime

2

parasaurolophus
8
parasaurolophus

Critique positive la plus appréciée

C'est génial, si on sait à quoi s'attendre

Eternal Darkness fait partie de ces chefs-d’œuvres pas faciles d'accès. Et avant d'y jouer, il faut être prévenu. La maniabilité est affreuse, les combats sont lents, les personnages ont de gros...

Lire la critique

il y a 9 ans

villou
8
villou

Un jeu qui traverse les âges.

Il est des jeux qui traversent les ages. Eternal Darkness en fait parti. Ce jeu vous emporte, à travers son histoire complète et bien ficelée à travers les ages dans la lecture du "Livres des...

Lire la critique

il y a 11 ans

marchiavel
8
marchiavel

Critique de par marchiavel

Un peu éclipsé à sa sortie, ce jeu d'action-aventure a pourtant beaucoup d'atouts. L'idée de poursuivre une enquête dans les mêmes lieux mais à des époques différentes contribue ainsi à vous immerger...

Lire la critique

il y a 11 ans

Boone
9
Boone

Une énorme surprise sur le cube

..je crois même que c'est l'unique jeu qui m'a fait "bander" sur NGC. J'avais acheté la console uniquement parcequ'ils avaient annoncés l'exclusivité des Resident Evil sur GameCube, et comme je suis...

Lire la critique

il y a 11 ans

diegowar
6
diegowar

Critique de par diegowar

Etant assez fan de survival-horror, et ce jeu étant l'un des jeux les plus réputés de la Gamecube, j'étais assez impatient de m'y lancer dedans. Malheureusement j'ai vraiment eu du mal à rentrer...

Lire la critique

il y a 5 ans