Les motos s'excitent, mais pas nous

Avis sur Excitebike 64 sur Nintendo 64

Avatar Thomas Martin
Test publié par le
Version Nintendo 64

On parle souvent en ce moment des "licences oubliées" de Nintendo, notamment F-Zero, ou dans une moindre mesure Starfox. Personnellement il y a une autre que j'aimerais beaucoup revoir, en plus de F-Zero, c'est Waverace. Au moins pour ces deux-là, j'ai les épisodes GameCube à faire.
Hé bien figurez-vous que Nintendo en avait déjà laché bien d'autres à l'époque de la N64, on peut citer Ice Climbers ou Kid Icarus, qui retrouveront la lumière grace à Super Smash Bros. A la même époque, Nintendo avait créé un jeu de motocross appelé Excitebike. J'ai connu un clone de ce jeu sur téléphone portable qui m'avait beaucoup plus, j'ai depuis essayé la version NES que j'ai bien apprécié, et j'ai donc décidé de me procurer Excitebike 64.

Nintendo ressort donc en 2000 une licence vieille de 16 ans, et la confie à Left Field Productions. Je n'ai jamais entendu parler de ce studio.

La boite

Bon on comprends que c'est un jeu de motocross, c'est quand même très basique mais bon, c'est pas la mort quoi. Les sponsors c'est quand même d'assez mauvais gout, y a l'arrière pour ça les mecs.

La cartouche

On prend la même image et on recommence, rien de particulier à dire non plus.

Graphismes

Je passe évidemment sur le scénario et l'ambiance, c'est un jeu de motocross. Graphiquement au début j'ai trouvé ça pas mal. L'action est claire, c'est pas trop flou, les textures sont au niveau d'une N64. Mais je me suis souvenu que le jeu était sorti en 2000. Alors ok on attend pas un Perfect Dark ou un Majora's Mask, mais ces jeux sont sortis la même année et montrent quand même de quoi la machine est capable avec l'Expansion Pack. Excitebike 64 utilise aussi l'Expansion Pack (en option toutefois). Maintenant comparons avec ce qui se fait de plus proche : World Driver Championship, un jeu de voiture de 1999 et Waverace 64, un jeu de course/sport (jetski) édité et développé par Nintendo, sorti en 1996 au Japon.

Screenshot de Excitebike 64
Screenshot de World Driver Championship
Screenshot de Waverace 64

C'est le plus moche, et j'ai été gentil sur le choix des screens ! Il se fait bouffer par un jeu d'éditeur tiers de l'année précédente, et se fait achever par un jeu qui est de près de 4 ans son ainé. Au final on va pas dire que c'est catastrophique, ce n'est pas vrai, mais pour un jeu édité par Nintendo ce n'est pas suffisant. Une note positive sur la variété des décors, ils n'ont pas été flemmards et la moitié des courses sont en outdoor, j'ai bien aimé le niveau plus ou moins dans la jungle. Heureusement d'ailleurs car les niveaux indoor ne sont vraiment pas chatoyants visuellement.

Jouabilité

J'ai pas fait le tutorial, j'aurais peut-être dû, m'enfin c'est un jeu de moto. Freiner, accélérer et puis voilà. J'ai mis du temps à comprendre comment faire les stunts, en fait il faut appuyer sur C-bas et faire des rotations avec le joystick, assez original comme système. Ah si il y a un boost, cela fait monter la température de l'engin, il faut donc veiller à la surchauffe.

A l'instar du premier Excitebike, vos pire ennemis ainsi que vos meilleurs alliés sont les bosses. Retombez mal dessus et le pilote se fera éjecter, retombez sur une pente ascendante et vous perdrez toute votre vitesse, retombez sur la une pente descendante et vous gagnerez de précieux dixièmes. Mais là où dans Waverace 64 et le Excitebike original on pouvait très facilement orienter le véhicule, ici c'est beaucoup plus difficile, et le meilleur moyen est de moduler sa vitesse grâce au boost selon la taille de la bosse. Sachant qu'on a pas un boost de malade, il faut beaucoup anticiper et parfois déclencher le boost dans le virage précédent pour espérer avoir suffisamment de vitesse. Vraiment pas évident.

Pour corser encore le tout, les collisions avec les adversaires éjectent l'un des deux concurrents si la vitesse est assez grande. Le problème est que je n'ai pas compris comment le console décidait qui était éjecté, car il n'y a pas de bouton pour donner un coup à l'adversaire. Y avait quand même assez de place sur la manette N64 pour assigner un bouton à l'action. On pourrait croire que c'est celui qui fonce sur l'autre qui a la priorité, mais non. Du coup là c'est moi qui me fait éjecter deux fois sur trois.

Le jeu m'a donc paru vraiment difficile, ou alors je suis un ornithorynque, ce qui est possible. Pour autant j'ai réussi à accéder à la seconde coupe en finissant premier sur la première grace au comportement étrange des adversaires. Là où dans un F-Zero ou un Mario Kart on a un rival qui est le meilleur des concurrents, ici on dirait que les résultats essaient d'être toujours à notre avantage. Si l'on finit 5ème, le 6ème est bizarrement le mieux classé au général. J'ai finit premier de la coupe en ne finissant qu'une fois premier sur 5 courses ! Alors était-ce des coincidences ? Peut-être n'y a t-il pas de gestion du handicap mais seulement des concurrents tous aussi bons qui peuvent donc finir à n'importe quelle place ? Je ne sais pas mais dans tout les cas c'est étrange, je préfère le système de rival, là on a l'impression que c'est pour palier à la difficulté du jeu.

En fait le jeu est quand même assez tourné simulation, et moi ça m'emmerde. Surtout, où est le fun ? Je m'amuse trois fois plus sur l'épisode NES !

Son

Les musiques sont passables, du hard rock tout à fait répétitif, de toute façon on les entend à peine. Les bruits de moteurs sont plutôt pas mal. Il y a là aussi une voix-off mais pour une fois elle me tape un peu sur les nerfs, elle répète trois choses en boucle : vos changements de position, quand quelqu'un tombe (et croyez moi ça arrive très souvent) et quand on change de tour.
L'ensemble est correct, sans plus.

Contenu

Il y 6 concurrents sur la piste, tous jouables, ce qui est correct, sachant que chaque protagoniste a un comportement différent, et pour le coup on sent vraiment les différences. Les modes de jeu championnat et Time Attack sont bien sûr au rendez-vous, ainsi qu'un mode stunt appréciable. Le championnat se déroule sur 4 coupes de 5 courses chacune, ce qui bien au-dessus de la moyenne de l'époque, sans compter qu'il y a des arènes spéciales pour le stunt.
Notons qu'il y a un mode multi à 4 que je n'ai pas essayé, mais considérant que les jeux de courses se limitaient généralement à deux joueurs en ce temps, c'est un excellent point. Niveau contenu il n'y a vraiment rien à redire.

En conclusion, je pense qu'il faut réserver Excitebike 64 aux fans inconditionnels de motocross. Pour les autres, retournez sur Waverace 64 dont il s'inspire clairement mais il n'arrive pas à sa cheville. Quand je vois le fun que procure un Moto Racer de 1997 sur Playstation, la comparaison est une fois de plus douloureuse pour ce jeu. Dommage, ressortir la licence était une bonne idée !

Points forts
- Mode multi à 4
- Nombre de courses et de pilotes
- Variété des décors

Points faibles
- Manque de fun !
- Prise en main difficile
- Ambiance sonore quelconque
- Le fun bordel !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 16 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Thomas Martin Excitebike 64