"My sword is still sharp"

Avis sur Fire Emblem Fates sur Nintendo 3DS

Avatar Sonicvic
Test publié par le
Version Nintendo 3DS

Fire Emblem Bros.

Comme beaucoup de personnes, je n’ai appris l’existence de Fire Emblem que grâce à Super Smash Bros Melee. Ca fait donc près de 15 ans que l’envie de faire un de ces jeux trottine dans ma tête, mais je n’avais jamais sauté le pas, la plupart du temps pour la simple et bonne raison que quasiment tous les jeux de la série en français se revendent à des prix totalement abusés : Radiant Dawn sur Wii se vend à 92,65€ à l'heure actuelle si j'en crois argusjeux.fr !
Pourquoi avoir (enfin) commencé avec Fates alors ? Encore une fois, Smash est directement responsable de cet achat, en grande partie parce que je suis tombé amoureux de Lost in Thoughts all Alone, le thème de FE Fates qui était inclus dans Smash quand on téléchargeait Corrin. Et surtout, acheter le jeu à sa sortie évite d'avoir à payer une fortune dans quelques années (même si je doute que Fates deviendra rare vu le succès de la licence depuis Awakening).

Simple et efficace. Mais simple.

Commençons avec les mécaniques de jeu, que j’ai trouvées diaboliquement intuitives…mais cette simplicité lui fait défaut : c’est du T-RPG très classique où la seule originalité est de pouvoir construire des relations entre les personnages à force de les faire se battre ensemble.
Je suis bien conscient qu’on ne révolutionne pas du jour au lendemain une formule qui marche, mais quand on sort de CodeName STEAM, des mêmes auteurs et qui proposait une bouffée de fraîcheur pour le genre du T-RPG, disons que la chute est assez violente. Alors certes, il y a tout plein d’options de reclassement, d’armes alternatives, etc…mais ça ne m’a pas empêché de finir les 3 jeux en n’ayant utilisé que les armes de base des persos (à quelques exceptions près) et quelques Magisters.
Ah oui au fait, je précise que j'ai fait mes parties en mode Débutant. Je sais que beaucoup considèrent ça comme une hérésie mais je n'avais pas assez de temps à consacrer au jeu pour faire les 3 chemins en mode Connaisseur. Et je ne comprends de toute façon pas l'intérêt de ce mode si c'est pour recommencer sa partie en boucle jusqu'à connaître avec précision les déplacements de chaque ennemi.

Ragequit Emblem

Fates propose plusieurs niveaux de difficulté, ce qui est bien cool et permet aux débutants comme moi de se familiariser avec les mécaniques du jeu, tandis que les fans hardcore devraient y trouver leur compte. Malgré cela, il y a un point que je ne comprends pas : pourquoi ne peut-on pas augmenter la difficulté une fois une partie lancée ?
Quand on se rend compte qu’on a paramétré un jeu un peu trop facile, on devrait avoir le droit de modifier ça sans devoir recommencer sa partie, non ? De même, quand un chapitre est trop dur et qu’on perd patience, pourquoi ne peut-on pas abaisser la difficulté juste pour ce chapitre-là, pour ensuite revenir à la difficulté initiale ? C’est pour moi une grosse erreur de game-design, surtout pour un jeu qui a autant d’options pour paramétrer la difficulté.
Je n'aime pas Conquête. C'est un jeu beaucoup trop difficile et punitif, même dans des niveaux de difficulté faibles. Là où Héritage et Révélations peuvent sembler par moment trop simples mais se révèlent globalement bien équilibrés, Conquête est dur dans quasiment tous les chapitres après le 10ème ! Dur dans le sens où les ennemis sont très résistants, dur dans le sens où ils ont quasiment tous des capacités trollesques qui contre-attaquent ou absorbent ta vie, mais surtout, dur dans le sens où le level-design a été fait par un sadique !
Le summum est atteint au chapitre 23, où la map se résume à "un couloir où des ennemis apparaissent en masse autour de toi à quasiment tous les tours, où il y a 2 mini-boss à affronter obligatoirement et où les archers te snippent en permanence du haut de leur forteresse". Tu le sens le fun là ou pas ?

Oh, mon château !

Fates a tenté quelque chose de nouveau pour la série, avec la création d’une base entièrement personnalisable, à laquelle je n’ai franchement pas tout compris. Il y a beaucoup (mais genre, BEAUCOUP) d’options disponibles, et je ne suis pas en mesure de déterminer à quoi servent une bonne partie des bâtiments dispos. La prison par exemple est totalement inutile quand on n’a pas le (oui, LE) personnage capable de capturer des ennemis. Ledit personnage qu’on recrute généralement assez tard dans l’aventure, à un moment où tu as déjà construit ton équipe-type et qui oblige soit à ignorer totalement cette fonction, soit à aller le level-uper entre 2 missions sinon il se fait allumer (chose impossible à faire dans Conquête, mais on y reviendra). Autres exemples de bâtiments ne servant à rien : le temple de Lilith, les thermes, les statues de dragon…
C'est dommage, on aurait pu pousser le concept un peu plus loin histoire de rendre tous ces bâtiments vraiment intéressants. Par exemple en attribuant nous-même un poste à un ou deux personnages, afin de renforcer leur union. Car, et c'est un autre point faible du système, le seul personnage dont les relations sont possibles à améliorer en dehors des batailles est Corrin.

Shippeur, arrête de shipper !

(oui, je me sens inspiré pour mes titres :p)

Lors de mes différentes runs, ce qui m'a le plus amusé a été d'établir des relations entre les personnages, qu'elles soient romantiques ou juste amicales. Il faut dire que les dialogues sont très bien écrits (enfin, la plupart du temps : j'ai trouvé Xander x Charlotte particulièrement awkward par exemple).
On a aussi droit à une fonctionnalité très embarrassante où ton compagnon t’embrasse en slow-motion, et qui donne l’impression d’être soudainement arrivé dans un jeu érotique (heureusement, la cinématique s'arrête au bisou). La censure est sans doute pour quelque chose dans cette sensation, mais je ne pense pas que caresser les nichons de ta femme avec ton sylet te rende moins mal à l’aise.
Pour finir sur les relations, pourquoi autant de personnages ne peuvent parler qu’avec Corrin ? Par exemple, pourquoi Scarlet ne peut pas être amie avec Ryoma, alors qu’on voit clairement au cours du scénario qu’ils s’apprécient ? Quand on joue un homme,ça force l’Avatar à se mettre avec ces personnages précis si on ne veut pas qu’un autre homme reste sur la touche, et être ainsi privé de sa progéniture. Ou alors on marie Corrin à l'enfant d'un de ses amis, mais je vous raconte pas la sensation de pédophilie qui s'empare de vous. Heureusement, les Avatars femmes ne sont pas concernées.
Pour finir rapidement sur les couples, l'idée de pouvoir former des couples homosexuels est bien sympa, ça ajoute un peu de réalisme aux relations, mais pourquoi avoir limité ça à seulement 3 personnages (l'Avatar, un homme et une femme) ? Je comprends que tous les membres du camp n'aient pas forcément de penchant homo, mais 3 persos c'est super peu sur la cinquantaine que propose le jeu ! Surtout que puisque les couples ne peuvent pas avoir d'enfant (logique), ça prive l'équipe d'un ou deux personnages. Donc au final, aucune personne avertie ne souhaitera avoir ce genre de relation. Dommage.

Agrougrou, je suis méchant !

Disons-le tout net : NON, une seule version ne suffit pas à comprendre toute l’intrigue de FE Fates. A la limite, Héritage peut se passer des 2 autres chemins, mais Conquête et Révélations font souvent allusion à des événements relatés dans une autre version, ce qui incite insidieusement à l’achat. Là où les Zelda Oracles savaient proposer 2 aventures totalement indépendantes, Fates a besoin de ses 3 versions pour proposer un background développé à son histoire.
Le problème, c’est que de grosses inconsistances dans les scénarios apparaissent selon le chemin emprunté. Regardez Gunther par exemple, comment un personnage avec des histoires aussi différentes en fonction du chemin peut être cohérent un seul instant ?

Dans Héritage il est supposé mort, dans Conquête il rejoint ton équipe après avoir été soigné par Azura (quand ?) et dans Révélations c'est carrément la réincarnation du Boss final qui préparait sa revanche depuis des décennies.

Mais tout ça c’est des détails, non ? L’important dans un RPG c’est d’avoir un bon scénar global après tout. Le problème c’est que Fates n’a justement pas de très bons scénariis. Héritage s’en sort à peu près bien au début, mais on sent que les développeurs ont abandonné dans les derniers chapitres où presque toute la famille royale nohrienne s’allie à toi sans opposer de résistance (coucou Léo qui s’occupe d’abattre l’avant-dernier boss). Révélations est bien construit, mais on n’a pas une grande impression de résistance de la part de l’armée vallite, censée être ultra-redoutable.
Mais Conquête est de loin le pire de tous : Corrin a un plan très con auquel il se tient pendant tout le jeu, la fratrie nohrienne est incroyablement soumise à Garon, et une bonne partie des chapitres n’est que du remplissage pour nous dire que "Attention, Garon c’est trop un méchant, tavu ?".
Je ne sais pas ce que valent les autres Fire Emblem au niveau du scénario, mais j’espère sincèrement que Fates est en bas de classement, sinon ça fait peur.

Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes, Pas possible que t'en réchappes

Abordons maintenant le point qui fâche : le modèle économique du jeu. Je vais être honnête, le fait d’acheter 3 versions (et de DEVOIR les acheter pour tout comprendre, comme je le disais) c’est répugnant. La seule façon de contourner ce problème était de se procurer l’édition spéciale (ce que j’ai fait), mais même au prix de vente normal (80-90€) ça coûte une fortune. L’avantage au moins, c’est que si le jeu ne vous a pas plu, vous allez pouvoir vous faire des couilles en or en le revendant sur eBay pour facilement 1,5 fois son prix conseillé.
Mais vous voulez savoir ce qui me dégoûte encore plus que ces 3 versions ? Les DLC. Parce que oui, non content de vous avoir extorqué 80€ (minimum), Intelligent System a déclaré qu’il ne fallait surtout pas s’arrêter en si bon chemin et a foutu une pléthore de DLC payants (et je rappelle que dans Conquête, ce sont les seuls défis annexes que vous pouvez avoir). Si ceux-ci sont moins nombreux que dans Awakening, leur existence vu le prix du jeu est plus que débattable. Comptez donc 26€ (à l’heure actuelle) pour pouvoir compléter votre jeu. Et si vous êtes du genre maniaque, rajoutez les 4 amiibos compatibles (soit 60€) pour arriver à un total de 166€ le jeu complet ! Et encore, le Japon a reçu quelques DLC supplémentaires et la compatibilité avec les amiibo de Roy et Corrin arrivera sans doute un jour, donc préparez-vous à voir la facture augmenter.

Artiste/20

Finissons cet (trop long) test avec des points un peu plus légers : l’esthétique du jeu et la bande-son. La première est réussie, malgré leur côté "manga générique" pour certains, les personnages sont très attachants et pour la plupart uniques (j’émets tout de même une réserve pour le personnage de Laslow, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Corrin). On saluera également les graphismes franchement beaux pour de la 3DS (malgré l’inévitable aliasing) et les superbes cinématiques animées.
L’OST quand à elle est un peu faiblarde. J’ai déjà parlé du main theme précédemment, et je le trouve absolument superbe (quoiqu’un peu trop utilisé), mais à part lui et un ou deux thèmes de bataille, je n’ai pas trouvé l’OST de ces jeux particulièrement savoureuse. Elle est toujours agréable à écouter, y a pas de soucis (sauf peut-être le coup des violons quand on se "lie" à son compagnon, ils sont incroyablement redondants), mais il n’y a aucune autre musique que je serais capable de vous fredonner de tête. Bref, petit point négatif pour cette OST qu’on m’avait pourtant vendue comme un point fort de la série.

Fire Emblem Fat

Fire Emblem Fates est un super jeu (sauf Conquête) mais accumule quand même plusieurs défauts (mécaniques archaïques, OST moyenne, scénar en carton…), en plus d’un modèle économique plus que discutable. Un de mes jeux de l’année ? Sans doute, mais pas la claque qu’on m’avait promise. Achèterai-je un autre FE ? Oui, mais si tous les jeux ressemblent à Fates, ça m’étonnerait qu’elle finisse dans le Panthéon de mes séries favorites.

Personnellement, ma préférence va à Révélations pour son contenu plus important que les autres et ses nombreuses maps inédites, même si hélas 3 personnages manquant à l'appel (Yukimura, Scarlett et Izana).
Puis vient Héritage qui propose une difficulté correcte pour commencer la série et des personnages globalement plus sympas.
Enfin Conquête qui, en plus d'être une purge à jouer et d'avoir le scénario le plus con des trois, se paye le luxe de ne même pas avoir un personnage inédit par rapport aux deux autres versions !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 424 fois
Aucun vote pour le moment

Sonicvic a ajouté ce jeu à 2 listes Fire Emblem Fates

  • Sondage Jeux vidéo
    Cover Les meilleurs jeux vidéo de 2016

    Les meilleurs jeux vidéo de 2016

    Avec : Hotel Dusk : Room 215, Hyrule Warriors Legends, Another Code : R - Les Portes de la mémoire, Pokkén Tournament,

  • Jeux vidéo
    Cover 30 days Video Game challenge

    30 days Video Game challenge

    Un concept créé par Craz : https://www.senscritique.com/liste/30_Days_Video_Games_Challenge/187968 Le but est de répondre à une...

Autres actions de Sonicvic Fire Emblem Fates