Un déluge d’émotions qui laisse sans voix

Avis sur GRIS sur Nintendo Switch

Avatar Vakarius
Test publié par le
Version Nintendo Switch

Il m’est déjà arrivé d’avoir été profondément marqué par certaines choses, que ce soit des films (Ghost in the Shell, Colorful), des jeux (The Legend of Zelda : Twilight Princess, Bioshock, Mass Effect), des livres ou d’autres encore. Si bien qu’il y a régulièrement eu un avant et un après. Le dernier en date était « Hellblade : Senua’s Sacrifice », qui m’a longtemps bouleversé. Dorénavant il y aura un avant et un après « Gris ».

Je m’attendais déjà à apprécier le jeu dès le moment de sa découverte, avec son ambiance poétique singulière et son aspect visuel auquel j’ai immédiatement accroché. Mais ses créateurs m’ont en fin de compte offert bien plus.
Derrière ce jeu de plateformes qui ne dépaysera pas les habitués du genre se cache peut-être un message (somme toute assez flou) au sujet du deuil et/ou de la maladie, mais personnellement je n’ai pas vraiment perçu quelque chose de ce type. Et d’ailleurs je m’en contrefiche. Car le jeu a su, en l’état, à faire émerger en moi un ensemble d’émotions indescriptibles, que je pensais avoir disparues depuis belle lurette ! Et dont je ne pensais plus être capable aujourd’hui. Cela avec une économie de moyens au niveau de la narration absolument troublante. Sans mots, sans sujet explicite, Gris est parvenu à me transporter du début à la fin, grâce à sa mise en scène d’une exceptionnelle qualité à laquelle se raccorde, avec une justesse minutieuse, une bande son magnifique que j’écoute encore à m’en faire péter les oreilles.
Les décors, l’ambiance visuelle et sonore, la musique… tout est assemblé à la perfection pour nous faire vivre un voyage onirique hors du commun. À défaut de pouvoir rêver dans la vraie vie, Gris m’a permis de m’évader très loin, le temps de quelques heures définitivement inoubliables.

Très friand du style dessin animé en 2D, le jeu m’a très facilement séduit par son aspect graphique. Son trait soigné est d’une finesse digne d’un artisan. Ses couleurs, que récupère progressivement le décor au cours de l’aventure, sont tout à la fois discrètes et éclatantes. Ses statues aux silhouettes féminines, perdues dans ces environnements déserts et silencieux, sont sidérantes de grâce et de beauté. Gris est le candidat idéal pour faire essayer le jeu vidéo à des personnes pour lesquelles cette pratique est totalement étrangère, car il est facile à prendre en main et représente ce que les jeux vidéo ont de plus beau à offrir.

L’année 2018 fut très sombre, secouée à la fois par des soucis personnels et de gros problèmes de société. Avec ce jeu, elle a pu prendre fin avec une lueur chaleureuse et rassurante. Nous sommes aujourd’hui en 2019 et le jeu vidéo a encore de merveilleuses années devant lui. Et l’être humain est toujours doté de capacités créatrices fantastiques !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 98 fois
Aucun vote pour le moment

Vakarius a ajouté ce jeu à 1 liste GRIS

  • Jeux vidéo
    Jaquette GRIS

    Jeux vidéos préférés

    Avec : GRIS, Hellblade : Senua's Sacrifice, Mass Effect 2, The Legend of Zelda : Twilight Princess,

Autres actions de Vakarius GRIS