Un plaisir gâché.

Avis sur Gears of War: Ultimate Edition sur PC

Avatar XanK
Test publié par le
Version PC

En sortant cette nouvelle édition du très apprécié Gears of War premier du nom, nous avons confirmation d'une chose : il ne faut PAS sortir de jeu via une plateforme de distribution Microsoft !
Lorsque Gears of War est sorti sur PC, il passait par le non regretté Games for Windows Live qui était une merde pas possible. Ce truc ne vous aidait pas à l'installation de votre jeu, noooon, il vous emmerdait comme jamais ! On se souvient de l'erreur Windows à 98% de l'installation, la réinitialisant au passage ou encore de la perte des sauvegardes sans raison (j'ai eu ce problème avec CHACUN de mes jeux passant par le GFWL quand même).

Puis arriva le temps béni, ce moment magique : l'annonce de la fermeture de cette plateforme diabolique.

Ainsi lorsque la réédition d'un jeu si bandant fut annoncée, imaginez ma joie ! Mon vieux Gears of War auquel je ne peux plus jouer depuis belle lurette alors que le CD me nargue aujourd'hui encore va sortir à nouveau !
Mais ça c'était juste avant d'apprendre que le jeu serait disponible uniquement sur... Le Windows Store ! L'enfant maléfique du feu Games for Windows Live.

Mais comme vous êtes en train de lire ma critique, vous comprendrez que j'ai fini par céder. J'ai acheté le jeu, non sans peur d'avoir à nouveau ces soucis d'antan.
Devinez quoi ? Ma peur est fondée.
Le jeu se lance normalement, le menu est pas dégueulasse, je passe par les réglages, en clair tout se passe bien.
J'arrive alors dans ma partie après la courte cinématique. Tout est comme avant ! Les intonations des voix des personnages, les dialogues, les décors moches... Bah merde, les décors sont moches ?! Putain ils sont plus laids que dans le jeu de base !
Comprenant qu'il y a un souci, je retourne dans les options vidéo. Tout est au maximum... Bon, je change quelques trucs pour voir d'où vient le problème (soit dit en passant, si je mets la résolution en 3840x2160 le jeu crash après le chargement) et je me rend compte qu'en fait, il ne faut pas que je mette la qualité des textures en ultra mais seulement en élevé. En ultra elles sont ignobles, en élevé c'est nickel et là, oui, on voit que les décors sont entièrement retravaillés et donc plus beau que dans l'ancienne version.
Heureusement.
Cependant le fait que mon PC soit une pure machine de guerre me permet donc de vous dire que l'optimisation de ce jeu n'est pas une réussite. Ce qui est tout de même con, vu que c'est une remasterisation.
De plus le jeu souffre de très nombreuses chutes de FPS (de plus de 60 à moins de 15, c'est pas rien) qui surviennent à peu près n'importe quand et il y a même des bugs qui n'étaient pas là à l'époque !
Le titre est aussi plus éclairé ce qui n'est clairement (mince, que je suis drôle) pas une mauvaise nouvelle, l'édition 2007 étant bien trop sombre par moment.

Mis à part une qualité technique loin d'être aux petits oignons (et pas ognons, merci), on apprécie d'être à nouveau dans la peau de Marcus Fenix et d'évoluer avec les membres badass de l'escouade delta, le tout dans des décors plus travaillés.
L'effet attendu est là, la nostalgie s'empare de vous dès le début ! Dès la première cinématique (qui d'ailleurs sont elles aussi retravaillées pour notre plus grand plaisir), dans laquelle votre meilleur pote Dom vient vous sortir de taule avec en cadeau tout votre attirail de soldat. Vous êtes fin prêt à péter des dents et tant mieux car les premiers combats ne se font pas attendre !
Quel plaisir de redécouvrir ce système de couverture qui est l'essence même d'un Gears of War mais aussi essentiel à votre survie. Je me planque derrière un mur, je canarde, je saute par-dessus le mur et court pour me mettre à l'abri derrière un pilier cette fois. Le personnage semble lourd dans certains de ses mouvements mais ils restent tout de même fluides.
Et ces armes... Quel kiff. Entre le lanzor avec sa tronçonneuse intégrée ou le rayon de l'aube qui balance un puissant laser depuis un satellite... Toute avec cette technique de rechargement rapide propre à la saga : lancer le rechargement puis au bon appuyé une fois de plus sur la touche concernée et hop votre chargeur s'installe en un éclair ! Appuyer au mauvais moment et ce sera plus long que prévu.

Tout ça semble répétitif, on est d'accord, mais derrière ce côté bourrin et sanglant le jeu est aussi un régal scénaristique. L'histoire vous accroche du début à la fin car elle ne fait que gagner en intrigue et en intensité, elle est aussi pleine de moments forts, qu'ils soient tristes ou stressants...
Avec en plus une bande sonore que l'on peut qualifier d'épique on a une sauce merveilleuse dont on ne se lasse tout simplement pas.
On regrettera cependant le peu de nouveauté que cette réédition propose. Une nouvelle difficulté, la possibilité de débloquer des bandes dessinées en ramassant les plaques des soldats morts au combat et un multijoueur plus étoffé, c'est tout..

Le multijoueur, on y vient ! Il est mort. Voilà.
Sérieusement hein. Je n'ai pas trouvé un seul joueur en ligne. Alors bon, c'est un peu normal, même remasterisé, il est plus tout jeune ce jeu. Ça reste con car outre les modes du jeu de base s'ajoutaient des petits nouveaux qui semblent intéressants mais du coup il m'est impossible de vous décrire cette partie du jeu...
Exception pour le mode coop à deux joueurs, là vous tombez de temps en temps sur un compagnon d'armes. Même s'il est très agréable de faire la campagne avec quelqu'un à ses côtés, on fait vite le tour.

En bref c'est un véritable plaisir de parcourir une fois encore les terres abîmées de Sera bien qu'il soit un peu gâché par la piètre optimisation proposée ici.
Et je l'avoue, cela me fait peur pour Gears of War 4... On verra bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 904 fois
5 apprécient

Autres actions de XanK Gears of War: Ultimate Edition