Sa révolution

Avis sur God of War sur PlayStation 4

Avatar Meteor
Test publié par le
Version PlayStation 4

Note: ceci est un avis avec quelques spoilers

On croyait à un moment que la série God of War était enterrée, voire même en cendres, ceux des dieux grecques que Kratos a tués. Le studio a tenté autre chose mais les plans ont changés et sont retournés voir le dieu de la guerre le plus célèbre du jeu vidéo. Là comme ça, ça semble la facilité. Et pourtant. Avec une nouvelle direction, un nouveau regard, God of War s'approprie son passé pour en faire quelque chose de différent et de bienvenu.

Si on se tient au signalement PEGI de 18+, ce nouveau volet de la série ainsi que God of War 3 semblent similaires. Mais si on tourne notre regard à l'envers de la boîte, ce sont deux jeux qui marquent une époque différente: l'une adolescente, super défouloir grand spectacle qui tombe parfois dans les vices faciles. Et l'autre qui est dans quelque chose de plus intime où la rage n'est plus là que pour le gameplay mais dans les thèmes du jeu.
En écrivant ces lignes, je dois admettre que me vient en tête The Last Jedi qui se rapproche thématiquement du dernier jeu de Santa Monica où on explore le regard changeant sur sa propre série. C'est assez drôle quand on y pense, mais ceci est une discussion pour un autre temps.

Pourtant God of War ne révolutionne en rien le jeu vidéo, mais il se révolutionne lui-même. Trop? Pas assez. Il est vrai que dans ma partie j'aurai préféré des combats de boss plus présents, d'autant plus que le jeu démarre par cela et semblait faire une promesse pas vraiment tenue.
Le jeu est beaucoup plus long que ce à quoi je m'attendais. Ma façon de jouer est de faire un maximum de quêtes annexes avant de progresser dans la principale. Et ça peut engendrer un rythme de narration un peu décousu, qui ne m'a pas gêné personnellement mais certainement d'autres personnes. Le gameplay du jeu est bon mais il faut un temps d'adaptation. Il y a des subtilités dans les attaques qui ne viennent pas forcément quand on s'habitue à une manière de faire. Je me blâme moi avant le jeu, mais c'est vrai que le retournement en 180° sur la touche bas du D-pad est loin d'être instinctif.
Toujours dans le gameplay ce volet nous donne comme arme principale une hache dont l'utilisation est enivrante. Il y a quelque chose d’indescriptible dans le fait de la balancer et la rappeler à l'aide d'une touche, c'est uniquement manette en mains qu'on comprend cette sensation. Et alors que je m'habitue à cette hache, à la moitié du jeu environ on nous donne les lames du chaos. Ce fut une vraie surprise et le gameplay a pu s'enrichir mais je dois admettre que je préfère tout de même la hache.

L'histoire est...simple? C'est une quête initiatique d'une certaine manière. La mère d'Artreus (donc la femme de Kratos) est morte et on doit disperser ses cendres dans un endroit précis. Cet événement permet évidemment de faire rapprocher Kratos et son fils qui à ce qu'on comprend très vite, ont peu de contact. Le jeu nous plonge pleinement dans la mythologie nordique. On la voit, on l'écoute, surtout la dernière partie. J'ai vraiment aimé apprendre à connaître le monde qui nous entoure et il est clair sans l'ombre d'un doute que beaucoup de choses vont payer dans le prochain volet. God of War nous montre finalement que peu de personnages ce qui permet de se focaliser sur notre duo père/fils. C'est à mes yeux un bon choix qui est en phase avec la direction du jeu. Néanmoins on a quelques personnages secondaires hauts en couleurs dont j'ai apprécié leurs présence (clin d’œil à Mimir). Chacun appréciera l'histoire à sa manière. Peut-être j'aurai parfois aimé quelques surprises en plus ou approfondir certaines choses. Mais dans l'échelle des choses j'ai été dedans du début à la fin et j’approuve la nouvelle direction.

Visuellement j'ai peu de choses à dire: oui le jeu est vraiment beau et la variété des décors fait plaisir à voir tout en étant mesuré. Mais on est surtout dans un univers cohérent et qui fait sens (par les codes de cet univers bien entendu). Si je dois chipoter, certains décors au loin sont un peu juste et l'eau où l'on navigue est un peu trop opaque à mon goût mais c'est vraiment pour pointer des défauts.

La musique est vraiment un bon point du jeu et je vais la réécouter à part. Là encore on est dans une cohérence d'univers et on a même droit à quelques surprises qui arrivent quand certains moment les invites.

God of War 2018 est une réussite. De voir une série vidéo ludique prendre un tournant comme ceci est remarquable. Quitte à laisser les fans de la première heure un peu sur le bord de la route si ils ne sont pas prêts à monter dans ce qu'est une nouvelle monture qui laisse certaines choses qui paraissaient presque essentiels auparavant mais qui sont maintenant un poids mort.
On est pas en présence de l'excellence mais on est en face d'un très bon jeu qui a su prendre ses chances et c'est déjà très bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 149 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Meteor God of War