World of Assassination #9 : New York

Avis sur Hitman 2: New York sur PlayStation 4

Avatar Nathan Cooper
Test publié par le
Version PlayStation 4

Hitman 2 propose deux DLC bien plus ambitieux que la campagne "Patient Zero" proposée dans la première saison d'Hitman : Il ne s'agit pas de seulement 3 cibles fugitives et un mini-jeu sniper cette fois-ci, mais bel et bien de nouvelles maps : New York et les îles Maldives. Ca fait des DLC qui constituent un tiers du jeu principal, déjà bien conséquent niveau contenu ! On a donc de la quantité, mais dans World of Assassination, cela ne rime pas forcément avec qualité. Qu'en-est-il alors du premier DLC, New York ?

LA MAP

Il s'agit ici de la première map de la trilogie à proposer un environnement 100% intérieur : nous sommes ici dans la banque de New York. Ici, pas de gouttière à escalader, de labo souterrain... Le level-design est beaucoup plus simple que dans d'autres niveau, et bien entendu une simple banque ne peut pas faire la taille de Marrakech ou de Miami ! C'est pas non plus la villa à Hawke's Bay, mais la map est très petite. C'est plutôt une bonne chose en soit car le level-design, même s'il est plus simple, reste efficace et cohérent, et New York est une map fun à découvrir. On trouve ici un grand hall d'entrée avec des guichets, des toilettes (forcément), des pièces réservées aux employées, d'autres aux policiers, le bureau de la patronne, et en sous-sol des salles des coffres ainsi que surtout : une énorme chambre forte très très bien gardée.
La banque est très luxueuse et offre des teintes noires, grises et or pour le plus grand plaisir des rétines. La banque impressionne, et c'est un exploit d'avoir une telle sensation de grandeur dans une map si petite ! La map de New York est donc l'antithèse de celle de Marrakech par exemple : l'une est une bonne map mais très petite, l'autre est trop grande et assez moyenne. Quitte à choisir, je préfère des map à la New York.

LA MISSION

47 n'aura qu'une seule cible à abattre dans la banque : il s'agit ni plus ni moins que de la directrice, bien au chaud dans son bureau au dernier étage. Mais, 47 aura un deuxième objectif assez original car il aura deux façons différentes de l'atteindre : soit voler 3 dossiers appartenant à 3 personnes précises (donc la directrice), soit voler un objet qui se trouve... dans la chambre forte.
Le niveau est peut-être petit, mais il n'est pas radin en opportunité : on peut demander un rendez-vous en privé avec un spécialiste pour "déposer une somme à la banque" afin de voler son costume, se présenter à un entretien d'embauche (plus on gère lors de l'entretien, plus on peut visiter d'endroits librement dans la banque !), faire en sorte de "crasher les stocks" de la banque, donner des dossiers confidentiels à une journaliste... Il y a des tas de façons de manipuler le niveau et les PNJ. Et réussir à braquer une banque sans éveiller aucun soupçon et quitter le niveau avec l'équivalent de 150 milliards de dollars dans les poches, c'est assez jouissif !
Il n'y a pas grand chose à dire sur la cible : sa ronde est extrêmement petite et il faudra surtout trouver un moyen de manipuler le niveau afin d'avoir l'opportunité de venir à bout d'elle. Et heureusement que comme mentionné plus haut, New York est riche à ce niveau là.

New York prouve donc que faire une bonne map dans Hitman ne veut pas dire faire la map la plus grande possible : avoir un petit niveau, très beau et avec un level-design efficace vaut mieux que d'avoir une map gigantesque mais vide.

Hitman, a World of Assassination
https://www.senscritique.com/liste/Retrospective_Hitman_A_World_of_Assassination/2962846

Episode précédent : Hitman 2
https://www.senscritique.com/jeuvideo/Hitman_2/critique/227039911

Episode suivant : Haven Island
https://www.senscritique.com/jeuvideo/Hitman_2_Haven_Island/critique/232160620

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 56 fois
Aucun vote pour le moment

Nathan Cooper a ajouté ce jeu à 1 liste Hitman 2: New York

Autres actions de Nathan Cooper Hitman 2: New York