Magic Duels : HearthStone

Avis sur Magic Duels: Origins sur iPad

Avatar Red13
Test publié par le
Version iPad

Moi qui met souvent pas mal de temps avant d'écrire une critique, j'avais envie de rédiger sur Magic Duels : Origins un petit texte peu de temps après sa sortie pour partager avec vous mes premières impressions concernant cette nouvelle itération en jeu vidéo du maître des TCG.

Magic sur ordi ou console, c'est pas du nouveau. Depuis plusieurs années, Wizard of the Coast nous avait habitué à une sortie annuelle de la série Duels of the Planeswalker, qui a souvent été considérée comme une version pour Newbie de la série Magic. Le principal défaut de cette série aura été la quasi-impossibilité - même si la dernière version déverrouillait un peu ce principe - de composer son propre deck grâce aux cartes glanées au fil de l'aventure. Une hérésie quand on connaît les principes du Magic, dont le deck-building est un élément essentiel voire capital.

Mais WotC l'avait annoncé : avec MDO, on changeait de modèle économique. On passait à autre chose : c'est en partie vrai !

En tout cas, ce qui frappe le plus après quelques heures passées sur MDO, c'est que le Roi des jeux de cartes à collectionner s'est quand même bien fait bousculer par le Prince des TCG - jeux vidéos, à savoir HearthStone. On le voit assez rapidement au gré des premières parties : l'impact de ce dernier est notable.

A sa sortie, j'avais reproché à HearthStone son manque de profondeur et d'ouverture stratégique, notamment au regard de Magic. Mais cette analyse était très incomplète. Pour avoir redécouvert HearthStone sur iPad il y a maintenant 6 mois, je comprends vraiment l'aventage qu'a pris ce dernier, notamment sur nos appareils nomades. Certes, HearthStone est moins riche stratégiquement que Magic, mais qu'est-ce qu'il est agréable à jouer. Tout y est : l'interface, le design et le rythme de jeu. Difficile malgré son aspect un peu superficiel, de ne pas rester accroché.

Avec Origins, Magic s'aligne donc sur les nouvelles bases de gameplay induites par HearthStone. Le rythme de jeu, notamment, sans égaler celui de Heroes of Warcraft, y est bien plus dynamique. L'interface, également, qui était un gros gros point noir des éditions précédentes, a été ajusté et offre un plaisir de jeu plus présent, d'autant plus si vous avez la chance d'y jouer sur iPad (je ne m'attarderai pas ici sur la politique d'accès de WotC qui a limité la compatibilité de son jeu aux iPad les plus récents ...).

Mais bien entendu, le trait de caractère le plus marquant de cet épisode sera bien entendu la possibilité - limitée mais réelle - de pouvoir composer vos propres decks. Ouf ! On l'attendais depuis longtemps mais c'est enfin là ! Alors bien entendu, les plus ambitieux seront quand même frustrés : Magic existe quand même depuis des temps immémoriaux et on pouvait caresser l'espoir - l'illusion plutôt - que le jeu nous donnerait accès à la très grande bibliothèque de cartes de la série. Que neni, il faudra vous limiter aux cartes les plus récentes regroupées dans cette version numérique.

Bien entendu, tout ça ça sent le DLC a plein nez, et d'ailleurs WotC l'a déjà annoncé : il y aura à l'avenir du contenu supplémentaire pour Magic Duels. Et là il va falloir sortir le porte-feuille. Ca va faire mal ! Car pour l'instant le modèle économique de MDO reste acceptable à défaut de générer l'enthousiasme. Freemium : les quêtes sont dispos immédiatement mais bien entendu construire un deck digne de ce nom demandera beaucoup de temps pour acheter différents boosters ou un peu d'argent ... La aussi on retrouve l'inspiration du côté de HearthStone.

Soyons clair : au moment où j'écris ces ligne, et bien que je sois un modeste joueur historique de Magic, je considère qu'il ne parvient pas à égaler HearthStone dans le même registre sur iPad, la faute à un interface encore améliorable, notamment au niveau du rythme de jeu. Par ailleurs, on sens bien que le codage du jeu n'est pas optimal car mon iPad Air 1 chauffe à mort pour faire tourner la bête (pour un résultat pourtant pas hyper étincelant).

Mais comme je l'ai fait pour HearthStone, je suis persuadé que je reviendrai dans quelques mois sur cette critique pour la faire évoluer, si WotC suit intelligemment son nouveau bébé qui, à défaut de qualités irréprochables, nous présente un beau potentiel qu'on a envie de voir se développer.

Ainsi, et à ce jour, je décerne à Magic Duels Origins un solide 6++ qui pourra se transformer en 7 à l'avenir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1929 fois
8 apprécient

Red13 a ajouté ce jeu à 5 listes Magic Duels: Origins

Autres actions de Red13 Magic Duels: Origins