Haters gonna hate

Avis sur Mass Effect 3 sur PC

Avatar Kemelvor
Test publié par le
Version PC

* Critique certifiée NoSpoil, en accord avec les normes de la Société de Protection des Surprises. Les seuls éléments probables de spoil se limiteront à l'introduction du jeu *

* Je complèterais la critique au fur et à mesure *

J'ai eu très peur.
Quand j'ai vu sur Metacritic la note moyenne des joueurs ( 2,5/10 ) et les critiques haineuses contre Bioware, je me suis dit : "Oh non putain, ils se sont pas planté sur le jeu qui devait être une apothéose ?"
Après 2 opus où je me suis amusé, m'émerveillant du scénario certes basique, mais quand même épique et intéressant, il n'ont pas osé vomir sur la fin de la trilogie ?

J'allais en avoir le coeur net. Je voyais le regard de Shepard qui me défiait sur la jaquette du jeu : "Allez, viens pleurer sur ce gachis". Installation, on démarre le jeu, c'est parti.

Dès le départ, le ton est donné : Les moissonneurs sont là et veulent faire copain avec les terriens. Vous aurez donc droit à une séance d'intro qui ferait baver Michael Bay. Suivi d'une autre mission un peu plus "calme".

Malgré des défauts surtout visible dans l'introduction, dont les animations ( Sérieusement Anderson, tu t'es introduit un balai en douce avant de courir ? ), les graphismes accusant l'âge, mais restant respectables, ainsi quel'aspect un peu dirigiste du début, on commence à voir les petites qualités du jeu. A voir un Mass Effect.
La première chose concerne le gameplay : On a le droit à un mélange réussi du 1 et du 2 :
- L'arbre de compétence : Toujours moins riche que dans le 1, mais déjà mieux que celui du 2. On a un arbre de 8 compétences ( +1 spécial ) avec chacune une branche de 6 points. Les 3 premiers sont basiques, mais après il faudra faire un choix entre une propriété ou une autre ( Plus puissant ou plus grande portée ? Plus rapide à recharger ou effet de zone ..? )

- Les armes : On n'est plus limité. Un adepte peut porter l'armement complet, avec grenade s'il vous plait s'il le désire. Mais heureusement pour le soldat, il y a des limites : L'encombrement influe grandement sur le rechargement des pouvoirs. Choisissez entre devenir un tank asthmatique ou alors se contenter de votre petit flingue en contrepartie d'un rechargement rapide de vos pouvoirs.
Ce n'est pas tout : Les armes sont customisables par des petits bonus qu'on trouve dans les niveaux, parfois bien cachés ( Donc l'exploration est toujours de mise ) et il semblerait qu'un nombre plus conséquent d'arme différentes soit au rendez-vous. Un très bon équilibre entre la grosse flopée d'armes inutiles qui encombrait l'inventaire du 1 et l'austérité du 2 vous forçant à choisir entre 2 ou 3 pauvres flingues par catégorie. On note la réapparition des grenades, sous forme de compétence que toutes les classes ont accès.

- Le feeling général : Je joue Adepte car c'est jouissif, là c'est encore 20% plus cool : Les pouvoirs sont les même que dans le 2, mais avec une apparence encore plus léthale ( faire des gros "boom" avec des projections, c'est indescriptible ).
Le mouvement est par contre un peu pénible : Se planquer derrière une caisse est simple, changer de coin l'est moins. Vous voulez changer le côté d'abri qu'offre la boite ? Faudra se relever et se bouger à découvert. Les mouvements sont parfois imprécis ( Je veux faire une roulade vers l'abri à côté, mais Shepard se relève.
Pour compenser, il est désormais possible de faire l'acrobate : à vous les roulades avant/de côté à volonté. C'est classe, c'est efficace.

- Les choix : La grande force de Mass Effect, c'est son aspect RPG ( Oui, RÔLE PLAYING game, donc on joue un RÔLE. C'est à ce titre que Mass effect est un très bon RPG contrairement à Skyrim qui nous fait tracer le même scénario sans aucun choix possible [/troll]. ). Je ne suis pas allé très loin, mais ils semblent toujours de mise : Les choix sont plus binaires mais semblent plus important. Je pense avoir influencé le cours du jeu au moins deux fois jusqu'ici et vos actions des précédents opus se remarquent assez vite ( Very minor spoil : La journaliste a enfin appris la boxe, malheureusement pour vous. )

- Les espaces semi-ouverts : Toujours présentes, les quêtes sont là, les rencontres annexes aussi. On peut toujours faire connaissance avec ses camarades, qui ne restent plus aussi statiques qu'avant.

- La Galaxie : On peut toujours voyager dans la galaxie à un détail près : C'est la guerre. Ça ne vous empêchera pas de voyager librement, merci le module de furtivité, mais ça vous entravera dans vos actions : Scanner vous met en danger. Dans un secteur envahi par les moissonneurs, il y a un risque de se faire repérer, rendant inaccessible la zone jusqu'à la mission suivante. C'est pas très "dangereux", mais ça vous handicape quand même assez.
Le scan est différent : Plus de planètes à scanner ( ouf ), sauf pour un objectif de toute façon indiqué, désormais, le scan se fait au niveau du système solaire : On peut envoyer un signal à partir du Normandy sur la zone alentour, révélant les ressources qu'il y a.

- La difficulté : Elles sont toutes accessibles dès le début. Du mode narration ( pour ceux qui veulent pas se faire chier avec les combats ) au mode démentiel ( qui porte bien son nom ). A côté de ça, on peut choisir une orientation "impliqué" ou "osef" : Pouvoir ou non choisir les dialogues. Plus y'a de choix, mieux c'est. D'autant plus que ce n'est pas imposé, on ne va donc pas cracher sur ces modes casual.

- Les cinématiques : J'ignore si c'est toujours comme ça, mais y'en a énormément. Cela ne me dérange pas car j'y joue pour le scénar, mais soyez prévenu : Il y a véritablement une shitload de cinématiques, de dialogues, etc ... Qu'on peut passer en matraquant la barre espace. Si vous aimez pas, y'a le mode "osef" cité plus haut ...

Donc pour l'instant, le gameplay m'a grandement convaincu. Pas de simplication encore pire que le 2, seulement un mix très bienvenue. On notera aussi la possibilité de jouer en VOSTFR par simple passage dans le menu.

Au niveau des compagnons, on a du nouveau et de l'ancien. Je m'attarderais sur Vega, le gros kevin douchebag que je détestais avant même de le connaitre. Mais au final, c'est un bourrin de service bien sympathique ( qui a une armure classe ) dont on s'attache.

Dans tout les cas, c'est la guerre, et elle est perdue d'avance. Votre objectif durant tout le jeu sera alors de rassembler TOUT ce qui peut aider. Turiens, Cerberus, reliques anciennes, ressources, etc. TOUT sera utile. Vous avez à gérer une armée. L'armée qui fera face à l'ennemi de la saga et elle doit se compter en millier. Ne négligez AUCUNE quête, ne négligez AUCUNE ressource, ne négligez RIEN, car ça influencera de façon notable sur la fin. Soyez peu nombreux et vous mourrez, c'est aussi simple que ça. Mais plus vous réunirez d'alliés, mieux ce sera, car la victoire ne signifie pas la perfection. Vos actions des précédents opus vont enfin payer. Avez vous sauvé les Rachnis ? Je ne sais pas quel en sera l'effet. Avez vous conservé la base des collecteurs ? Qui sait quel sera les conséquences ?
Vous avez fait des choix, vous avez encore à en faire, parfois ce ne sera pas évident, mais souvent le sort de la galaxie repose sur eux.
Le multijoueur influe sur l'armée, en particulier son niveau de préparation ( peut doubler par deux son niveau de puissance, donc les chances de réussite ), mais il n'est pas indispensable pour parfaire le jeu, ça donne juste un gros coup de pouce.

Ma critique est susceptible d'évoluer au fur et à mesure, mais j'éviterais toujours le spoil tout en parlant des forces et faiblesses du jeu.
Bref, les scores de Metacritics, je les comprend pas, sale bande de hater.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 825 fois
12 apprécient · 3 n'apprécient pas

Kemelvor a ajouté ce jeu à 1 liste Mass Effect 3

  • Jeux vidéo
    Illustration Seems legit

    Seems legit

    Les jeux auquel j'ai pas encore joué qui me laissent pas mal sceptique ... Pourrait-il me plaire ou non ?

Autres actions de Kemelvor Mass Effect 3