Avis sur

NieR: Automata sur PC par Payn

Avatar Payn
Test publié par le
Version PC

Le début du jeu m'a un peu refroidi, ça faisait 2 ans que j'entendais parlé du fameux chef d'oeuvre qu'était nier automata et j'ai finalement sauté le pas.

Les graphisme sont franchement pauvres, les textures bavent et les murs invisibles sont absolument partout. L'IA est à la ramasse (quoi que c'est cohérent avec l'univers du jeu), les combos sont quasi inexistants et bourriner la touche X comme un con est largement suffisant pour venir à bout de tout les ennemis y compris les boss, les phases en avions sont ridiculement longues, répétitive et peut poignantes, les différentes armes n'ont pas franchement d’intérêt, la carte est mal branlée, les cinématiques sont très très rare et le fait de devoir se retaper tout le premier tiers du jeu avec un personnage insupportable (coucou 9S) m'a franchement énervé, ça, et le piratage qui n'a rien de fun ou de difficile, toutes les parties où je jouais ce personnage me frustrait au plus haut point, le jeu deviens chiant et très répétitif (vous êtes si nul en combat que vous passez votre temps à faire du space invader... super).

Le pseudo monde ouvert est minuscule et j'ai trouvé abérrant qu'on revienne sans arrêt sur le même endroit sur terre, toutes les batailles, tout les boss, tout les enjeux, se déroule dans une toute petite zone, et j'aurai préféré qu'on voyage un peu partout sur le globe, rien ne l'empêchait, on est un androïde qui vis dans une station spatiale !

Ah, et l'absence de feedback quand ont cogne les ennemis qui ne sont rien de moins que des boites en ferraille qui ne se démembres pas et ne saigne pas (de l'essence ou de l'huile qui se tartine partout ça aurai été un ajout non négligeable pour la sensation de violence), et le secret concernant l'humanité se devine dés les 10 premiéres minutes de jeu. Les twist n'en sont pas vraiment. Concernant les boss, pas vraiment de stratégie, tapez dessus et c'est tout, le seul qui offre de la variété et une approche sympa en terme de mise en scène et de visuel c'est la chanteuse d'opéra dans le parc d'attraction, le tout reste est oubliable.

Sauf que... l'ambiance et les sentiments derrière ce jeu sont magnifique. L'équipe de développement, malgré un budget très faible (ce qui explique plein de trucs) à sû donné une sacré identité à leurs bébé. De même le design est très recherché, certes ont pourrai râler sur la sexualisation surexagéré des androïdes, à tel point que ça en serai ridicule. Sauf que... quand on regarde l'univers de NieR et le propos, cet aspect "poupée parfaite" est plutôt logique et pertinente (et arrêtez c'est pas un string blanc mais un body). Bon il faut aussi l'admettre, je crois personnellement que ce qui a autant vendu et porté le jeu, c'est le look de 2B. Un look qui se retrouve d'ailleurs chez tout les personnages principaux du titre, qui les démarque sous tout les aspect avec les machines, qui elles, sont grotesques, peut esthétique, tout en rondeur et dépourvu du moindre aspect humain ou sexué (même si ça m'a pas empêché de les trouver plutôt moche...).

Les animations y'a RIEN à redire, 2B, 9S et A2 sont très rapide, graciles, les movesets sont excellent et tout ce qu'ils font est ultra stylé, on se croirai dans un manga (d'ailleurs j'ai pas mal pensé que NieR aurai peut être fait un meilleur animé qu'un jeu)

On a un propos philosophique très fort, des symbolique un peu partout, des références à de grand auteur de l'existentialisme (sans que ça devienne pompeux). Au début le jeu ne montre presque rien de ce qu'il à dans le ventre, ça m'a dérouté et j'étais sur le point d'arrêter le jeu en ne comprenant pas ce qu'il tentais de m'expliqué, puis j'ai fait l'effort et là, nier m'a transporté, il m'a montré des scène d'anthologie, des moments poignant, déchirant, alors que ce n'était qu'une histoire dans un jeu vidéo, qui met en scène des robots, aussi humains qu'ils semblent être.

Et les musiques ont en parle ?!! Sérieusement, je pense qu'il s'agit là des OST les plus belles et identifiable que j'ai pu écouté de ma vie de gamer, bien loin même devant Deus Ex, Zelda ou Mass Effect, il se dégage des notes et des composition une forme de douceur nostalgique, qui, étonnement, sa marie à la perfection à nos carnage en jeu. D'ordinaire ce n'est pas quelque chose qui me touche dans un jeu, mais je dois insisté lourdement dessus. Les OST sont un délice pour les oreilles, rien que les musiques à elles SEULE justifie l'achat du jeu, et je tente d'éviter les superlatifs là.

Pour tout le monde, il est évident que cet opus de NieR est une bombe, mais je continue de pensé qu'il a été entravé lourdement par manque d'argent et de temps. On sens vraiment que l'équipe de dev à fait du remplissage là où ils pouvaient, avec ce qu'ils pouvaient, mais toujours dans l'optique de transporter le joueur. Les ficelles sont grossière, mais elles ne sont pas là pour nous prendre pour des cons. Du coup, vous en aurez pour 30-40h de jeu selon la vitesse à la question vous voulez avancer, voir le double si vous souhaitez atteindre le niveau maximal en trouvant tout les secrets du monde de NieR.

En tout cas la fin (la VRAI fin) m'a satisfait et donné un vrai sentiment d'accomplissement, qui m'a fait sourire et me sentir comblé, apaisé, ça faisait très longtemps...

ps : j'ai hâte de voir une suite, avec la superbe notoriété que se paie le jeu, c'est obligé, Square Enix va cette fois donné tout le pognon necessaire à Platinium Games pour balancé le pâté, et là on aura peut être un 10/10

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 354 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Payn NieR: Automata