Indulgence

Avis sur NieR Replicant ver.1.22474487139...

Avatar E2Liot
Test publié par le

Mon expérience avec l’œuvre de Yoko Taro a commencée avec Nier Automata , que j’ai adoré tant pour son gameplay que pour son histoire. On parle bien d’Histoire ici car l’ensemble des jeux (et pièces de théâtre / livres / musiques) se recoupent pour former un lore plus profond que ce que j’aurais pu imaginer.
Mais ici on est sur ma critique de Nier Replicant, suite de la série Drakengard (auquel je n’ai pas joué) et donc prémices de Automata. On va donc parler du jeu.

Premier lieu, la musique est présente en plusieurs déclinaisons et arrive à transcender certains passages de gameplay. C’était le cas pour Automata également. Je n’ai jamais vraiment été investi par une OST en tant que joueur, jusqu’a ce que je joue à ces jeux.
Elle est tantôt dramatique, tantôt mélodieuse, ça depend de l’action ingame. Elle accompagne l’action à la perfection et lui donne une dimension mélancolique grâce aux chœurs. 10/10 sans sourciller.

Le gameplay est un type action rpg et notre interface prend la forme d’un bouquin. On y retrouve plusieurs types d’armes, de documents, d’objets.
On contrôle le personnage principal, il peut sauter, courir, se battre, interagir avec le décors quelques fois.. bref rien de très original. Ce qui est intéressant c’est les compagnons qu’il va se faire au fil de son aventure. Grimoire Weiss, Emile, Kainé.
Les compagnons se battent à nos côtés et participent aux conversations à l’image de Weiss qui aura toujours son grain de sel, et Kainé qui sort des insultes assez épiques. Ça marche très bien. D’un côté ça donne de la profondeur au héros (qui est assez fade comparé à ses collègues) et de l’humour. Les interactions entres les pnj sont parfaites.
Ingame on se sert de Weiss pour les attaques à distance et la magie , sinon les autres sont pas contrôlables par le joueur (ou peut être que...)
On peut dire que la recette fonctionne car le système de combat et l’interface son facile a prendre en main.
Du fait que c’est un remake du jeu plus Nier Gestalt (sorti il y a 10ans) on se doute que les mécaniques seront pas révolutionnaires pour un jeu de ce genre sorti en 2020.
Bon après le jeu propose des variations de gameplay à la automata et ... c’est cool! On passe d’un combat à une phase de plateforme vue de côté , puis on a un passage en mode jeu de rôle textuel etc.. c’est unique en son genre.
Bon à mon avis , Nier Automata proposait des idées bien plus intéressantes à ce niveau, il est difficile de pas comparer les deux jeux.
En tout cas le gameplay fait clairement partie du tout de l’œuvre de Yoko Taro.

Le principal ici c’est le scénario. Pour recontextualiser je suis touché par l’Histoire mais un peu moins pour les enjeux du héros. Finalement on peut dire que les motivations du héros sont seulement de sauver sa sœur Yonah, contaminée par la maladie. Pas très original on va dire.
Ce n’est que la première interprétation! Tout le background se coïncide au fil du jeu pour placer le héros dans une dimension bien plus complexe, obscure. Et ça on ne peut le comprendre qu’en finissant les fins/routes , proposées au nombre de 5 dont 1 seule (la dernière) peut faire le lien avec Automata.
Je ne parlerai pas du scénario que j’essaie encore de comprendre (il y a encore des énigmes qui seront sans doute développées dans les futurs jeux), je dirai juste que je ne me suis pas vraiment rendu compte de l’étendue de mes actions lors de la première run. Coup de génie tout simplement aucun autre média ne pourrais accomplir cette expérience.
Au cours de l’histoire le héros va rencontrer des gens qui sont tous susceptibles de nous toucher en tant qu’humain, et les « monstres » sont ni difficiles à exterminer, ni mémorables dans leur traitement. Enfin ça c’est notre première interpretation, mais je ne serai pas si manichéen ;)
Selon moi ils servent d’obstacles mais n’ont pas pour but d’empêcher la progression du héros, et du jeu. C’est normal, tout est cohérent.

J’ai mis 7/10 tout de même. Le jeu a ses défauts (quêtes secondaires FedEx, les textes parfois trop présents, les fins qui peuvent être répétitives) et est issu d’un jeu sorti il y a plus de 10ans, le contenu est pauvre pour un jeu à 60€. J’ai aussi trouvé le rythme inégal, et les objets / armes / magie anecdotiques pour le gameplay.
La c’est totalement subjectif : je pense que le lore de Nier n’est pas assez bien expliqué dans le jeu. On sait que l’action est corrélée à des événements passés de l’Histoire, on en aperçois le nez mais certaines réponses sont juste abandonnées, ou cachées dans les autres œuvres. J’ai été déçu de ne pas savoir plus, est-ce un défaut du jeu ou bien sa réussite ? On verra. C’est pour ça que ma note peut encore changer.

Peut être bien que j’aurais préféré jouer à ce jeu avant Automata, pour être moins exigent.. Ou bien si j’avais acheté le jeu moins cher..

Ceci étant, pour peu qu’on s’intéresse à l’œuvre de Yoko Taro, c’est un jeu auquel il faut jouer. Toute son authenticité est présente , toute son excentricité aussi.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 72 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de E2Liot NieR Replicant ver.1.22474487139...