Deux semaines ! DEUX SEMAINES !!!

Avis sur Papers, Please sur PC

Avatar demarreur
Test publié par le
Version PC

_ Durée de votre séjour ?

_ Deux semaines ! DEUX SEMAINES !...

En lançant le jeu, première bonne impression, la musique d’introduction est délirante, elle est clichée au possible et à elle seule dénote l’intention du jeu de fleurer la bonne poilade.

Malgré la volonté de proposer une histoire abracadabrantesque, plaisante et totalement barrée autour de notre inspecteur de l’immigration,

en quelques exemples :

Suivre les élucubrations d’un Ordre secret voulant à tout prix vous voir exécuter des missions (que l’on peut refuser) ou accomplir les directives quelques peu foireuses du gouvernement corrompu ou encore de veiller sur sa famille et empêcher celle-ci de succomber à la famine, à l'hiver rude et autres bactéries; d’accepter des pots de vin; de faire entrer une personne inadéquate parce que votre superviseur vous l’ordonne; assister aux mésaventures d’un clodo que l’on ne veut décidément pas faire entrer; magouiller avec le garde et arrêter les gens pour se faire quelques billets supplémentaires; voler sans vergogne la montre sans batterie d’un chinois; recaler un abruti qui vous présente deux passeports différents; flinguer du terroriste avec son fusil tranquillisant…

Les situations paraissent assez nombreuses et variées après quelques heures de tamponnages intempestifs, elles n’empêchent pas le jeu de souffrir furieusement d’une répétitivité lourde.

Tamponnage oblige, ça commence maladroitement. Vierge que l’on est, les erreurs s’accumulent, les avertos aussi. Ton fils meurt de faim, ta belle-mère est sur le point de crever de froid et ton oncle tombe malade. Tu finis en taule et tu recommences.

[*LANCER LA MUSIQUE ET LIRE*]
http://www.youtube.com/watch?v=id16jH2Mlas

L’écran titre apparait, la musique délirante refait surface… Elle débute lentement… Comme ton premier tamponnage, elle est hésitante, lourde, presque paresseuse… mais elle te reste en tête. Puis elle s’accélère, comme ta vitesse d’exécution sur la paperasse après quelques heures de jeu. Les erreurs se font moindres, mais les règles se durcissent et s’agrandissent. Tu perds ! Écran titre ! La musique ! Tu relances ! Des contraintes, encore plus de contraintes, la musique s’accélère ! Tu regardes les règles, la carte, les villes, le poids, la taille, la date de naissance en trois coups de cils ! La musique s’accélère ! Tu tamponnes ! La musique s’accélère dans ta tête ! Les cheveux, un criminel ? Est-il barbu ? Est-ce un homme ? Est-il l’élu ?! Qui est-ce ?!! Un jeu MB ! T’enchaines les tampons, « tu te surnommes le Pistolero du Kosovo ». Tu gères la fougère, et ton travail à la chaine paie ! Tu gagnes plus de fric ! tu nourris ta greluche de femme ! Tu fais venir ta nièce ! Tu changes d’appart ! Tu retournes au boulot ! T’arrêtes plus de gens ! T’envoies chier l’Ordre secret ! Tu scannes des femmes pour les voir à poil et tu tamponnes ! Le gouvernement te surveille ! T’en viens à te demander si ton personnage ne se tape sa femme, sa belle-mère et sa nièce ! Tu pionces ! Tu retournes au boulot ! Tu refuses les Ricains parce qu’ils ont la chiasse et tu tamponnes ! Tu tampooonnnnes ! TU TAMPONNES !!!! LA MUSIQUE ELLE. S’ACC.ÉL.ÈRE ! ET TU TAM.PONNES ! PENDANT DEUX SEMAINES !!! DEUX SEMAIIIINES !!! TU TAMPONNES ! TU TAMPOOOOOOONNES ! PENDANT DEUX SEMAIIIIIIIIIIIIIIINES !!!

… Et ta tête finie par exploser.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2413 fois
64 apprécient · 15 n'apprécient pas

Autres actions de demarreur Papers, Please