Un très bon jeu nuancé

Avis sur Persona 4 : Golden sur PS Vita

Avatar T3kr0m
Test publié par le
Version PS Vita

Je préfère prévenir d'avance, je vais spoiler ...

Bon vous êtes là ?

Ok, on s'y mets alors. Je me suis mis à P4G ( on va résumer Persona 4 The Golden comme cela si ça ne vous dérange pas ) parce que j'avais entendu dire que c'était un bon jeu. En un sens je n'ai pas été déçu, P4G est un bon jeu.
La première vue du jeu fut très bonne : certes visuellement c'est en dessous de ce que la PS Vita pourrait faire à son maximum mais c'est très beau, l'histoire est bien ficelée et l'idée de mélanger une sorte de Sims avec du RPG est très bonne. Comme concept ça change clairement des RPG classique : d'un côté la vie réelle d'un étudiant d'une petite ville japonaise et de l'autre du combat de RPG.
L'idée était donc géniale à mes yeux et pendant les 20 premières heures j'ai été enchanté de jouer puis peu à peu des défauts sont devenus visibles. Plaçons nous donc à la fin pour reprendre ces défauts.

Arrivé à la fin le défaut majeur relève du rajout effectué de la PS2 à la PSVita avec les mois de janvier et février ... Honnêtement après avoir vaincu le dernier boss l'utilité de monter ses relations est plus que limité. Du reste l'histoire n'a presque pas d'intérêt à ce niveau là. J'ai du enchainer plusieurs heures pour savoir réellement ce qui se passait après ( et qui se résume par rien, le personnage s'en va c'est tout ).

Au delà de cet aspect négatif ce qui apparait c'est la grande disparité d'intérêt de l'histoire. D'un côté le démarrage est excellent mais d'un autre côté il n'y a aucune progression. Ainsi lorsque le couperet tombe sur le véritable fautif j'ai été étonné ... Et encore j'ai pu sortir cette déduction uniquement parce que j'avais lu une soluce. J'ai trouvé dommage qu'aucun élément ne soit donné plus avant dans l'histoire. Je ne parle même pas de Namatame qui tombe un peu comme un cheveu sur la soupe et semble peu crédible sans son rôle ... Après plus de 60 heures passées à jouer je trouve dommage que l'on ait pas l'ombre d'une enquête et que tout se fasse par accoup passivement.

Un autre problème du jeu vient de son dirigisme. D'un RPG on attendrait une certaine liberté d'action mais il est assez vite clair que certaines options ne sont pas possibles. On doit ainsi attendre que les premières victimes apparaissent pour commencer à enquêter alors qu'il était possible d'intervenir avant. De même certaines phrases ont aucun impact et très peu de phases importante du jeu ne sont impactable ... Dommage, j'ai eu l'impression très souvent de ne pas avoir le choix et devoir suivre le déroulement d'une histoire pas toujours amusante.

A côté de cela l’extrême répétitivité des donjons ( ils sont aléatoires mais honnêtement je m'en moquais ) et de certaines relations fait que des phases du jeu sont clairement ennuyantes. Il faut avouer que se taper une dizaine d'étage ( en mode normal ) qui ne sont que des répétitions de portions de couloirs donne rapidement dans l'agacement. Avoir des donjons mieux pensé aurait été un plus non négociable.

Le point qui m'a le plus énervé je pense est le manque d'équilibrage du jeu. Ainsi il apparait clairement vers la fin que certaines relations sont plus importante que d'autres.
Peut être faudrait il que je développe les stratégies de jeu possible et la mienne pour que ce point soit plus clair.
En ce qui concerne les stratégies il est en fait possible d'en adopter deux distinctes :
- la fusion, pour avoir un persona toujours plus puissant il faudra toujours faire plus de fusion et compter sur les liens sociaux.
- les skills cards, un seul persona fera tout le travail mais évoluera avec les skills cards.
Personnellement j'ai opté pour la première solution car ça me semblait être le plus logique. Du coup, je n'ai pas utilisé une seule skill card du jeu et j'ai toujours donné mes skills cards au mec au nez long ( je ne me souviens plus de son nom ) ... Cela casse directement l'intérêt d'une partie du jeu. D'un autre côté si j'avais opté pour l'autre option j'aurais eu l'immense privilège de n'avoir trouvé aucun intérêt aux relations ( à la limite avec celles de mon groupe ), je crois que ça aurait été pire. Ce qui fait qu'opter pour l'une ou l'autre des stratégies limitera le point de vue que l'on peut se faire du jeu.
Bref, j'ai donc opté pour la fusion mais là encore je me suis rendu compte que tout les liens sociaux n'ont pas la même valeur. A la fin du jeu il devient clair que les liens sociaux à monter avant tout sont ceux de son groupe ( je n'ai pas fais tourner les personnages car ça aurait été encore plus long et l'intérêt était inexistant ) et Risé. En fait dès que vous avez Risé il faut monter son niveau ... Pourquoi ? Parce que Risé une fois arrivée au niveau 80 et avec son niveau d'affection au maximum est un atout qui rendra le jeu facile. Entre son sort qui permets de délivrer 10 % de HP et celui qui permets de delivrer 10 % de SP à la fin de chaque combat je suppose que cela vous expliquera ce choix stratégique. A côté les personnages du groupe donneront la possibilité d'opérer des fusions importantes tout en donnant des sorts en plus au groupe, que du bon.

D'ailleurs pour en revenir sur l'évolution, un point négatif du jeu qui apparait au début est la gestion de la magie. Ainsi à part à la fin ou avec l'aide de Risé on récupère plus de magie que l'on en utilise, les items permettant de reprendre de la magie sont délivrés au compte goutte et non achetable. Un comble quand on sait que tout repose sur la magie.
Cela dit en milieu de jeu je me suis rendu compte que les attaques physiques avaient autant d'effet voir plus que la plupart des sorts tout en ayant le bon gout de ne rien couter en magie ... Ce qui rends les combats plus longs mais plus facile.

Pour revenir aux déséquilibrages du jeu, les combats eux mêmes sont souvent déséquilibrés avec un même combat qui pourra être simple puis impossible 2 heures de jeu plus loin ... Ce qu'il faut savoir en gros c'est que les ennemis peuvent sacrément agaçants quand ils appuient sur l'un des points faibles des personnages mais que certains ennemis ont tout simplement la faculté de tuer un personnage ... Et que la mort du personnage principal signifie le game over ( là par contre je n'ai pas aimé l'idée ) et l'écran chiant qui défile. Ce qui veut donc dire qu'il faut faire attention à la tournure que prends le combat sous peine de perdre toute l'expérience obtenue si on a pas changé de niveau ... Un choix assez discutable à mon avis non pas que la difficulté ne doit pas être présente mais que celle ci soit aléatoire. D'ailleurs les combats avec les mains géantes sont souvent l'occasion d'une grande frustration ... J'ai mis du temps à trouver que les dégâts physiques étaient les plus effectifs sur cet ennemi mais à chaque fois qu'une main s'échappait du combat alors qu'elle allait mourir sous peu je rageais de ce fonctionnement ( à noter que vers la moitié du jeu beaucoup d'ennemis s'échappent en plein combat puis ça s'arrête ).

Bref, je vais m'arrêter là mais en gros c'est un très bon jeu même si certains aspects sont mal travaillés ... Dommage.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
2 apprécient

T3kr0m a ajouté ce jeu à 1 liste Persona 4 : Golden

Autres actions de T3kr0m Persona 4 : Golden