Un dernier pour la route

Avis sur Phoenix Wright : Ace Attorney - Trials and... sur Nintendo DS

Avatar Krystalwarrior
Test publié par le
Version Nintendo DS

Après avoir passé de nombreuses heures sur Ace Attorney et Ace Attorney : Justice for all, me voici de retour et plus motivé que jamais pour le dernier épisode de la trilogie des Phoenix Wright : Ace Attorney Trials & Tribulations.

RIEN DE BIEN ORIGINAL ?
Oui ce troisième épisode ne brille pas pour son originalité. Mais après un deuxième volume plutôt décevant, il s'agit du vrai retour du grand Phoenix Wright. Rien de bien nouveau dans cet opus ci, on ne change pas une formule qui marche comme dirait l'autre. Les affaires sont toujours basées sur le même modèle, une partie enquête où le joueur récolte des indices et une partie au tribunal où le but est de défendre son client. Le système des verrous psychés, déjà présent dans Justice for all, est de nouveau de la partie et plus exploité que jamais. Si du côté des animations il n'y a pas eu d'améliorations, j'ai pu découvrir avec beaucoup de joie une nouvelle bande son qui relevait le niveau carrément médiocre de celle de son prédécesseur (toujours ce fameux Justice for all donc).

UN FINISH MAGNIFIQUE
Comme les précédents épisodes de la trilogie, Trials & Tribulations fascine par sa narration, ses personnages emblématiques drôles, déjantés, et son humour omniprésent. Inutile de préciser qu'il vaut mieux avoir fait les deux premières cartouches avant de s'attaquer à celle-ci sous peine de ne pas comprendre toutes les petites références aux anciens épisodes.
Qui dit nouvel épisode, dit nouveau procureur... Oui cette phrase était déjà présente dans la précédente critique... Adieu Miles Edgewoth et Von Karma et bienvenue à Godot, cet étrange et mystérieux procureur qui semble bien nous connaître et nous en veut pour une raison inconnue...

UN AVOCAT A PLUS D'UN TOUR DANS SON SAC
Attention cependant cet épisode, s'il ressemble aux autres Ace Attorney sur le plan narratif, se distingue toutefois de ces derniers. Tout d'abord les enquêtes qui étaient avant indépendantes les unes des autres forment ici un tout. Elles sont toutes liées d'une manière ou d'une autre, ce qui permet de répondre aux nombreuses interrogations que l'on pouvait avoir depuis le premier épisode de la trilogie.
Phoenix Wright paraît également plus sur de lui dans cet épisode. Après quelques affaires, il a gagné en maturité et prend donc plus de risque lors des procès, ce qui oblige le joueur à bluffer souvent et avancer à l'aveuglette jusqu'à entrevoir la vérité.
Enfin, petit spoil, on ne joue pas qu'avec Phoenix Wright... et ça, c'est juste la classe !

Trials & Tribulations marque la fin des Phoenix Wright et clôt la trilogie de la plus belle manière qui soit. Malgré peu d'innovations il s'agit du meilleur Ace attorney à mes yeux, en tout point. Et comme on dit, toute bonne chose a une fin.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 215 fois
Aucun vote pour le moment

Krystalwarrior a ajouté ce jeu à 1 liste Phoenix Wright : Ace Attorney - Trials and Tribulations

  • Jeux vidéo
    Illustration

    Top 10 Jeux vidéo

    Avec : Mirror's Edge, Beyond Good & Evil, Red Dead Redemption, Mass Effect 2,

Autres actions de Krystalwarrior Phoenix Wright : Ace Attorney - Trials and Tribulations