Sans ambition, et pourtant si addictif...

Avis sur Race the Sun sur PC

Avatar Kaiser-Panda
Test publié par le
Version PC

Race The Sun est un jeu qui m'a d'abord attiré graphiquement, et pour son coté a priori scoring, comme peut l'être Trials et ses records chronos à battre toujours plus sur chaque piste (NB : je suis un fan de la série Trials de RedLynx).

La première impression une fois manette en main fut quelque peu... déstabilisante. En effet, il faut le savoir, le jeu ne comprend qu'un seul circuit... par jour ! En fait toutes les 24h une nouvelle disposition d'obstacles s'offre au joueur, et ceci m'a complètement dégoûté du jeu les premières heures : en effet comment scorer un truc s'il se reboote tous les jours ?

Mais je me méprenais complètement. Ce jeu est clairement une perle, mais à l'unique condition de le prendre dans le bon sens, et de ne pas y chercher des qualités qu'il n'a jamais prétendu donner. La présence de leaderboards fait penser à un jeu de scoring normal, mais en fait l'intérêt n'est pas du tout là. En tout cas, pour ma part le plaisir a résidé dans le fait, tout simplement, de m'améliorer.
Concrètement le jeu consiste à amener son avion (fonctionnant à énergie solaire) le plus loin possible dans un parcours tout en profondeur et en formes basiques (mais suffisamment variées pour créer un début d'univers), le tout avant que le soleil ne se couche. On doit être en hiver car le bougre, il se couche drôlement vite. Heureusement, divers bonus vous aideront : le turbo (qui a le bon goût de faire remonter le soleil de quelques précieux pixels), le bouclier (qui permet de survivre à un crash), le saut (pratique pour enjamber un mur inévitable qui nous fonce dessus) et les portails (warp zones ou raccourcis). Le pilotage au milieu de toutes ces formes géométriques a quelque chose d'hypnotique, et on revient encore et encore sur la piste sans lassitude aucune, car en plus de savourer le skill que l'on prend, le jeu a eu la bonne idée de truffer les runs de dizaines de défis, tous plus variés les uns que les autres (traversez 3 régions sans collision, tournez uniquement à gauche, faire 20 barrel-rolls en 1 run...). Ces défis sont aléatoires, et classés en 3 difficultés. En les réussissant, vous débloquerez 25 niveaux, correspondant à autant de bonus (customisation du vaisseau, augmentation du multiplicateur de score initial, décorations...). Un des bonus est d'ailleurs le déblocage du mode "Apocalypse", qui lui aussi propose une piste par jour, mais dont vous vous doutez bien qu'elle possède une difficulté poussée à l'extrême (je me rappelle d'un circuit qui commençait sous un lacher de bombes, par exemple).

Et c'est bien là le petit défaut pour lequel j'enlève un petit point : une fois les défis terminés, on se sent un peu frustré, car on aimerait en faire un peu plus (prions pour un DLC qui rallonge un peu la liste, mais je n'y crois pas trop). Ceci dit les amateurs de défi peuvent toujours se tourner vers les succès, qui sur la fin deviennent vraiment coton. J'en ai d'ailleurs bien sué pour tous les débloquer !

Enfin, Race The Sun est un jeu communautaire. Il possède un éditeur de piste, que chacun peut utiliser pour créer et mettre en ligne ses œuvres. Certaines sont très réussies (reconstitution de Tatooine, décor à la Guitar Hero...), la faute à un tournoi qui vient d'être organisé, où des jolies choses sont présentes. Idéal pour varier les plaisirs, en somme.

Bref, Race The Sun est un jeu idéal pour des parties courtes en rentrant du boulot le soir, et très attachant de par son gameplay agréable, sa courbe de progression stimulante et ses défis ardus pour les motivés. En gros, ce que j'appelle un jeu "casual", dans le sens noble du terme.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 512 fois
4 apprécient

Autres actions de Kaiser-Panda Race the Sun