Trop de contenu, tue le gameplay

Avis sur Red Dead Redemption sur Xbox 360

Avatar Eorak
Test publié par le
Version Xbox 360

Voilà après 3 mois passés sur Red Dead Redemption dont un petit bout sur Undead Nightmare, j'en ressors lassé sans avoir vraiment pris mon pied, un gameplay absent pour un univers plutôt réussi.

Les vastes étendus du Far West

La map du jeu est très grande, c'est un bon point, mais le problème c'est qu'elle n'est pas très remplie ni attractive. J'ai souvent eu l'impression d'être dans un MMORPG, tout seul, c'est trop grand, la trame scénaristique est éclatée en plein de petits arcs (somme toute intéressants) qui manquent de cohérence entre eux.

En dehors des missions servant le scénario, agréables, c'est la déception. Il y a des missions secondaires qui se ressemblent toutes, on s'en lasse très vite. Nous pouvons effectuer aussi des défis sorte de checklist qui font un peu penser aux achievements du genre : Tuer 5 sangliers et 3 lapins, Tuer 5 oiseaux en étant sur un train, ramasser 10 plantes truc muches qui poussent près de machin bidule (celle là c'est la même à chaque fois en changeant juste la plante et le lieu), dans le genre inutile on est servi car remplir ces défis ne nous donne que de la réputation (encore une chose inutile). Donc il y a plusieurs arbres comme les défis de botanistes, les défis du chasseur, les défis du chasseur de trésor,… remplir tous les défis nous donne accès à une tenue spéciale (génial !!!) autant dire que la motivation m'a vite quitté en ce qui les concernent.

Donc voilà en dehors des villes qui sont vivantes et où l'on ne s'ennui pas, même si leur taille laisse à désirer, c'est un peu la misère. Pourtant ce n'est pas comme si il n'y avait rien à y faire, il y a plein d'animaux sauvages à tuer et dépecer (pour les défis), des plantes à cueillir (pareil), des trésors super durs à dénicher (toujours les défis), des chevaux sauvages à dompter, histoire d'en avoir un cool et rapide, des bandits à tuer ou aider, ou encore des voyageurs par ci par là qui interagissent de diverses manières avec nous. Le problème c'est que tout ceci n'a que peut d'intérêt pris séparément, c'est bien pour l'ambiance mais dans un jeu vidéo il faut du reward et une carotte pour que le joueur sois motivé à faire des choses pas forcément drôles.
Par contre chapeau pour les voyages à cheval, un vrai régal, le maniement des montures et l'impression de vitesse sont très bien rendus, on apprécie de filer cheveux au vents par monts et par vaux, et si on peut piétiner un puma en passant (puis fuir très vite), c'est encore mieux.

Dans les villes par contre, en plus des magasins forcément attractifs, il y a les jeux.
Voici la raison pourquoi j'ai passé énormément de temps dans les bars à jouer au poker, au poker menteur ou encore au black jack, les jeux sont très fidèlement incorporés, les novices s'y retrouve facilement pour la compréhension des règles, un bon moyen de gagner de l'argent...ou d'en perdre beaucoup. En dehors de ces jeux bien connus, il y a également des minis jeux dans les rues, du genre jeu du couteau (répétition d'un séquence de touche de plus en rapidement) ou le lancer de fer à cheval.

La légende de l'Ouest

Le jeu incorpore un système de réputation assez nébuleux, avec grosso modo un axe bon-mauvais. Pourquoi évoluer sur cet axe ?? Etre gentil nous donne accès à des rabais en magasin (bof inutile si on ne gaspille pas trop son argent), et aller vers le côté mauvais fais que les bandits ne nous attaquent pas forcément à vue, franchement pas très utile si c'est pour se faire défoncer par les shérifs en ville. Le jeu ne nous encourageant pas du tout à jouer les salauds, je suis partit du côté gentil, mais bon devant la lenteur de progression de la jauge et l'absence de quelconque récompenses digne de ce nom, j'ai vite fait d'ignorer cette feature, de plus recommencer le jeu en mode bandit des grands chemins n'est pas une option vu la replay value inexistante.

Niveau armement, les différent types d'armes sont trop ressemblants. On aura noté les différences entre le lasso, le couteau et l'arme de poing mais c'est bien moins évident entre les 2 (3, je sais plus ?) types de fusil. La roue de changement d'arme est également confuse, il arrive souvent qu'on s'emmêle les pinceaux en voulant juste passer du pistolet au fusil. Sans reparler des types d'armes les armes se ressemblent trop, dommage, pour un jeu où l'on tire beaucoup avoir de l'attachement pour son arme est important.

Sur console (et je pense sur PC aussi), il y a un aide à la visée assez violente, qui match sur les cibles direct même si le viseur est à l'ouest, vu l'assistanat abusé, j'ai désactivé cette aide pour passer en mode expert (ca fait un peu peur le nom, mais pas le choix), et pour le coup sur consoles avec des cibles mouvantes à cheval on en chie grave pour bien tirer (et je parle même pas des headshot). Heureusement, il y a le mode Dead Eye qui s'enclenche par un pression de stick droit et qui ralentit le temps pour nos cibles, bien utile pour arriver à aligner des mecs. Au final un mode qui pourrait paraître bonus dans beaucoup de jeu est ici essentiel, surtout qu'il se décharge assez lentement et donc peut être utilisé plusieurs fois d'affilé. Je ne sais pas si c'est une bonne ou mauvaise chose mais quand on voit arriver 8 mecs à cheval on range notre orgueil dans la poche et on envoi la sauce.

Rockstar = English power

Bon par contre une chose qui reste de très bonne qualité pour la plupart des jeux Rockstar, ce sont les voix. Rockstar oblige, pas de doublages (ou même de traduction pour le livret du jeu :) ), et c'est tant mieux vu la qualité du jeu d'acteur, c'est un réel plaisir d'écouter les gens parler et surtout le héros, John Marston. Parlons justement du héros qui porte le jeu sur ses épaules et vaut beaucoup dans les 5 points que je file, autant son histoire, sa dégaine, sa voix, c'est un succès, un vrai plaisir à incarner et un personnage du far west vidéoludique qui restera dans les mémoires.

Version Zombie

Bon voilà comme bien d'autres ce jeu à son DLC Zombie, bien que ce genre de contenu ne sert pas du tout l'univers, Rockstar tape fort avec du bon boulot, beaucoup de choses ont été changé pour le coup, graphiquement mais aussi au niveau de la faune et flore, l'intérêt de voyager dans ce monde est très bien renouvelé. Je le conseille vivement, sans corriger les problème du jeu, il apporte un contenu rafraichissant et offre son paquet d'heures de plaisir morbide.

Au final

Au vue de tout le tralalala qu'a fait ce jeu, je m'attendais à bien mieux, certains points relèvent du vrai chef d'œuvre (voix, univers) mais il y a un gros manque de cohérence au niveau du gameplay, dur de se motiver pour faire des taches secondaires sans intérêt. Tout ceci pour privilégier la cohérence de l'univers et du scénario, pour le coup on a l'impression d'être en plein Far West, un trame qui fonctionnerai vraiment bien dans une série télé, d'ailleurs c'est peut être ça le problème le jeu est trop hollywoodien. Un contenu touffu c'est bien mais sans le gameplay qui va avec c'est raté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1276 fois
6 apprécient · 5 n'apprécient pas

Eorak a ajouté ce jeu à 1 liste Red Dead Redemption

Autres actions de Eorak Red Dead Redemption