Le game design a bout de souffle

Avis sur Red Dead Redemption II sur PlayStation 4

Avatar antoinedupont921
Test publié par le
Version PlayStation 4

Je l'attendais comme le messie. Oui comme un jeu qui allait révolutionner l'open world et d'une qualité comme rockstar nous y a habitué. Mais passé les premières heures de jeux, le désillusion n'est que plus grande. je tiens a préciser que si j'ai noté aussi haut c'est uniquement grâce à la DA, l'écriture et la technique qui (comme d'habitude avec R*) sont proche de la perfection. MAIS parce que oui il y a un mais et pas des moindre, son open world et son gameplay.

L'open world qui a la base était un choix de game design comme un autre se transforma peu à peu en argument marketing dans les années 2010 (comme l’imbuvable Zelda BOTW) sous l'impulsion des jeux Ubisoft (majoritairement) rendant quasiment obligatoire son utilisation, parce que "holala c'est pas un open world c'est forcément couloir", et on retrouve ce défaut ici, a savoir qu'on dispose d'un jeu immense à explorer, oui mais pourquoi ? pourquoi j'irai chasser a l'autre bout de la map alors que les animaux que je ramène au camp on strictement le même effet que les autres qui se trouve a 50km de là ? pourquoi j'irais chercher de événement aléatoire scripté dont j'ai déjà fait le tour au bout du 4 ou 5ème ? non décidément sa ne prend pas, un bel open world, mais vide, et sa fait sacrément mal au coeur quand on vois le taf de rockstar.

La liberté accordé au joueur deviens vite fade car comparé aux missions scripté, qui même elle finissent par devenir redondante ,se rendre sur les lieux, faire ce qu'on a a faire, gunfight, c'est plus ou moins l'intégralité des mission qui se déroule sur ce principe enterrant un peu plus ce qui reste du gameplay.

Et le gameplay parlons en. J'ai rarement euh autant l'impression de diriger un camion benne. On pourra toujours me rétorquer que c'est dans un soucis de réalisme. Mais alors je répond, a quoi bon jouer ? si le but est de faire des jeu toujours plus réaliste quelle intérêt de jouer ? autant lancer un bon western en VHS, ou partir visiter les rocheuse en vrais. Et quand le gameplay n'est pas "réaliste" il deviens rébarbatif, on a l'impression de jouer a un QTE de mauvaise facture sans parler de la visé automatique (qu'on peux désactivé certe, histoire de rendre les gunfight un peu plus mou.)

Cette critique a l'encontre de RDR2 n'est sans doute qu'un ressentis plus globale sur ce que deviens l'industrie vidéoludique, a savoir des coup markéting et un gamedisgn a bout de souffle. Cette impression que l'open world deviens un gimmick plus qu'une vrais valeur ajouté et réfléchis dans la conception même du jeu. Et pourtant il suffit de jeter un regard sur ce qui se fait dans les jeux indé pour se rendre bien vite compte que ce modèle est obsolète, le plaisir du joueur ? le côté ludique ? que néni on fonce sur de l'open world bien bourin, et le pire c'est que sa marche le grand publique (moi inclue) avec la complicité de la presse "spécialisé" (sa passe même sur BFM c'est dire...) se complais dans ce modèle a bout de souffle. Comme si un triple A sans open world était voué a l'échec. Attention ce dernier paragraphe est une critique de l'ensemble des JV a l'heure actuelle, dans le cas de R* c'est plus pardonnable car ils ont popularisé l'open world et c'est devenus leur marque de fabrique, mais c'est justement cela qui fait de RDR2 un cas d'école.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 396 fois
6 apprécient · 3 n'apprécient pas

Autres actions de antoinedupont921 Red Dead Redemption II