Un jeu à deux visages (sans spoiler)

Avis sur Red Dead Redemption II sur PlayStation 4

Avatar Dr Manhattan
Test publié par le
Version PlayStation 4

Rockstar reste avec RDR2 dans la ligné de ce qu'ils ont produit avec leurs précédents jeu.

Un moteur mis au gout du jour, de superbe environnement fait à la main, un travail sur les couleurs, les paysages, les personnages. L'écriture mature avec une histoire bien ficelé servi par un fourmillement de détails impressionnants entre ces attitudes et tiques de langages, bref un jeu fini dans tous les domaines qui font plus que jamais penser que le Cinema et le jeux vidéo ne font plus qu'un.

Cependant ...

De nos jours l'animation dans un jeu prend une part importante de la fabrication et la maniabilité devrait être au centre des considérations des développeurs. Cette sensation d'inertie dans les contrôles du personnages n'est pas un problème en soit car il ne faut pas confondre lourdeur et maniabilité.

Si on prend "the last of us" jeu créé par Naughty Dog. Le rythme du jeu est particulièrement lent car l'idée derrière est de développer un jeu qui met en avant une histoire forte et rien de mieux que de concevoir un jeu ou les choses ont le temps de s'installer et mûrir. Il faut apporter au joueur par petite touche, une construction du personnage durant toute l'aventure en prenant le temps de dévoiler les liens qu'il noue et la dramaturgie qui naît de situations qui ont eu le temps de se construire. Il y'a à la fois le caractère urgent de certaine séquences fortes en émotion qui nous prend sur le vif et nous pousse à des choix et des situations plus posé qui vont justement nous apporter de la profondeur qui sert le propos et l'ambiance. Comme on dit, ce qui est lent est souvent bon. C'est tout le propos aussi de Red Dead Redemption 2 ou le setup Western se prête parfaitement à une histoire qui prend le temps de se mettre en place avec des personnages qui se dévoile peu à peu et un monde magnifique ou la contemplation et l'action vont ensemble.

Le problème de Red Dead Redemption 2 n'est donc pas son développement ni l'aspect contemplatif. Tout cela est incroyablement rendu à l'écran et transpire l'amour du détail, du grandiose, s'inspirant avec brio des plus grands film du genre mais la maniabilité du jeu est rageante.

Que Arthur le personnage que l'on incarne soit lent ne pose aucun problème, mais qu'il ne réponde pas aux actions que vous souhaiter réaliser c'est un problème, entre ces zone morte ou les controles ne peuvent être enclenché et situations ou les contrôles ne répondent pas comme on le souhaiterait, la frustration est présente dans les 5h premières du jeu.

Que vous passiez un temps fou à fouiller les lieux et récupérer les objets que vous voulez n'est pas normal. De nos jours et avec les progrès fait dans le jeux vidéo et d'autant plus dans le domaine de l'animation comme l'a formidablement bien fait Naughty Dog avec TLoU, Rockstar aurait du s'inspirer du travail réalité depuis toutes ces année et offrir au joueur des animations qui s’enchaîne naturellement et en parallèle comme le fait parfaitement bien Joel lorsqu'il fouille tête baissé les étagères et les lieux en quête de fournitures pour vite répondre à une menace.

Tout dans le jeu se fait de manière séquentielle, rien ou presque n'est fait pour faciliter les transitions. Vous voulez prendre une boite sur une étagère, votre personnage l'exécute mais vous ne pouvez pas user de vos deux mains pour récupérer d'autres objets dans votre champ de vision sans que l'animation précédente ne finisse. C'est un jeu donc non seulement lent (qui n'est pas un problème) mais un jeu surtout pénalisant pour le joueur (ce qui n'est pas normal).

Certain parle des problèmes lors des gunfight, c'est dans la droite lignée de ce que Rockstar à proposé depuis GTA4 avec une visée automatique sur le buste de l'enemie et un degré de liberté ensuite permettant de vite faire une acquisition sur la tête en apporter ainsi une capacité à nuire rapidement et à la fois satisfaisante car elle demande un temps d'adaptation. Pour moi même si cette mécanique à veillie et qu'elle manque de flexibilité de versatilité comme à su le faire par exemple Uncharted en alternant combat rapproché et combat à distance, ca n'est pas la partie qui me gène le plus et c'est encore une fois dans la veine de ce qu'ils ont déja proposé.
Cependant ici encore une fois les menues et la gestion des inventaires (votre sacoche et celle de votre cheval) est fastidieuses, on se retrouve souvent en situation ou pris par un combat inatendu nous n'avions pas anticiper la situation et etonné de ne pas avoir l'arme que vous aviez équiper sur votre épaule pendant un combat et qui est en fait équipé sur votre canasson, c'est pas toujours très clair donc cette gestion des armes quand la situation vous demande rapidement de prendre des décisions, avec le temps on s'habitue mais ca reste assez désagréable.

Ils n'ont pas souhaiter faire évoluer leur modèle, ils ce sont concentré sur le reste et ils le font parfaitement bien.

J'aurai été tenté de mettre 7 à ce jeu afin de sanctionner le manque de prise de risque de Rockstar et la trop grande frilosité de ce studio à casser un peu leur modèle trop figé selon moi, mais qui leur a réussi jusqu'à maintenant en terme de vente et de réussite commerciale. Viendra peut être le jour ou le plaisir de jouer sera trop frustrant pour profiter du travail titanesque par ailleurs qu'ils ont accompli sur tout le reste.

Aujourd'hui cette balance penche dangereusement du côté de la frustration avec l'age et l'exigence grandissante, mais pour ce titre je donne encore un 8, mais attention la prochaine fois ça pourrait ne plus suffire. La prochaine fois les palanqué de 10/10 que la presse à donné sans sourcier ne suffiront pas car les joueurs ne sont plus dupes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1849 fois
23 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Dr Manhattan Red Dead Redemption II