Strap it on

Avis sur Saints Row : The Third sur PC

Avatar Wykydtron IV
Test publié par le
Version PC

Etant quelqu'un qui favorise le cinéma avant tout, je m'intéresse assez peu aux jeux-vidéos, je ne suis pas tellement l'actualité dans ce domaine, j'ai pas un PC adapté en fonction de ce à quoi je veux jouer, et je me suis mis à assez peu de jeux vidéos dans ma vie. Je sais néanmoins que mon truc, c'est les GTA et GTA-like, ce qui m'avait mené à tester Saints row 2, j'avais beaucoup aimé, et comme on me l'a fait remarquer hier (Ryve), j'y ai quand même joué 242h. Putain. 242. Je savais que j'avais recommencé 3 fois et fait plusieurs parties online, mais quand même.
Donc, j'attendais Saints row the third assez impatiemment, du moins autant que ça peut être le cas pour un mec comme moi qui est plus ciné que jeux.
Je souhaitais le voir venir depuis SR2, m'imaginant que le 3 serait une sorte d'upgrade du 2, c'est à dire tout le délire déjà présent mais sans les défauts comme cette version PC qui va trop vite sur XP, ou ces activités genre "gros bras" impossibles à finir sur ordi.
Ah, et le seul truc qui me manquais vraiment dans le 2, c'était des zombies, en dehors du jeu dans le jeu "Zombie uprising". Et un des trailers de SR3 confirmait leur présence. Fabuleux.

"Put in your tampons and let's do this"

Moi qui ai un ordi un peu vieux, avec lequel je jouais à SR2 avec la configuration au minimum, je peux dire de SR3 que c'est le jeu qui m'a fait changer ma carte graphique. Et du coup, une fois la nouvelle obtenue, j'ai regardé ce que donnait SR2 en qualité maximum. Bah je comprends maintenant les gens qui trouvent le jeu moche ; le mélange des textures plus ou moins définies, entre les vêtements et la peau par exemple, est un peu vomitif. Je ne suis pas mécontent d'avoir joué à une qualité plus basse, où au moins tout est homogène.
J'aurais changé d'ordi ou de carte graphique de toute façon, mais je peux tout de même dire que SR3 a le mérite d'avoir fait bouger les choses.
Il était si prometteur. Parmi les personnages, un acteur maladroit qui intègre les Saints pour tourner dans le film basé sur eux, un mec hulk-esque avec des clones de lui qui se baladent en ville, ... pour moi le délire était assuré.

Dans un premier temps, je n'arrivais pas trop à juger de mon appréciation de Saints row the third, tout ce que je savais, c'était que ce jeu est addictif. Sans encore avoir d'avis, j'ai passé 4h d'affilée sur ce jeu. Et ce parce qu'il y a dès le départ de nombreuses choses faites pour accrocher le jouer : les améliorations disponibles, tous les trucs à acheter, et cette envie de suivre l'histoire, ou encore dans mon cas de la comprendre, tant je me sentais dépassé. Le problème est que, bizarrement, alors que ça n'a pas été le cas dans d'autres jeux, j'ai eu du mal à suivre ce qu'il se passait, que ce soit dans les discussions engagés au cours de la conduite (écouter/lire les sous-titres ou conduire, il faut choisir) ou en plein milieu de fusillades.

"Good night cruel world, I see you in the morning"

Alors que, en premier lieu, j'attendais des corrections des défauts du 2, j'ai avant tout pu constater les nouveaux qu'il y avait dans le 3, en voyant très rapidement, par exemple, des membres du SWAT disparaître soudainement, une voiture d'ennemis arriver sur le sol avant de rebondir à 10m de haut pour disparaître derrière un toit, ou ma moto s'enfoncer dans le sol après avoir percuté un véhicule. Heureusement, ça ne s'est pas reproduit plus tard, mais c'est pas super pour commencer le jeu.
Parmi les autres déceptions que j'ai notées :
-La bière et les joints, ainsi que la nourriture qui permettait de récupérer un peu plus d'énergie, sont remplacés par plusieurs sortes de grenades. Il y avait des grenades dans SR2, pourquoi ne pas en avoir fait une catégorie d'armes (tout comme il y a une catégorie de pistolet, de fusil, etc) dont on ne peut avoir qu'un exemplaire dans son inventaire ? Parce que quand on a la grenade explosive par exemple, pas la peine d'avoir celle qui se contente de déstabiliser les adversaires.
-On ne peut plus s'emparer de n'importe quel objet dans la rue pour en faire une arme. Adieu les panneaux, bouches à incendie, fontaines, kiosques à journaux, etc... avec lesquels ont défonçait la gueule de qui on voulait.
-On a régressé dans la personnalisation de la tenue ! C'est dingue, comment ils ont pu faire moins bien que ce qui était dans le 2 ? On ne peut plus empiler plusieurs habits, comme une veste par dessus une chemise par exemple, ce qui fait que les possibilités sont beaucoup plus réduites. On n'a plus plusieurs modèles pour un même vêtement, on ne peut plus mettre des logos ou quoi, ... on peut juste changer la couleur.
Quand l'Initiation station est sorti (permettait de créer son perso avant d'avoir le jeu), je pensais que les problèmes constatés, dont le choix réduit d'habit, ne seraient pas dans le jeu. Eh bien si.
Du coup, moi qui voulais me créer Cassie Hack ou John Constantine, je ne peux pas le faire avec exactitude.
Et d'un autre côté, bizarrement, il y a de nouvelles tenues vraiment spécifiques, comme les habits façon Matrix, les costumes steampunk, ...
Ils auraient pu reprendre les habits du 2 et en rajouter de nouveaux, ça aurait été mieux que ce qu'on a là...
-On ne peut plus rejouer les missions ou revoir les cinématiques ! Mais merde, c'était un des gros points forts qui différenciait SR2 d'un GTA !
Si on veut refaire une mission, faut recommencer le jeu.
Après une pétition sur les forums de SR, on a eu comme réponse que le concept de replay allait être considéré à l'avenir, sans que cela ne garantisse que ça sera utilisé dans un futur jeu de Volition ; et on n'aura pas de patch pour que ce soit dans SR3, car le responsable qui a répondu prétend qu'ils ne savent pas quels répercussions ça aurait sur le jeu.
Donc si on veut rejouer, faut aller voir les "Gentlemen of the Row", qui ont fait un mod pour ça. C'est dingue que les joueurs en viennent à faire ce que les développeurs ne veulent pas et prétendent ne pas pouvoir faire.
-Il n'y a plus le mode multijoueur compétitif online ! A la place ou a ce "mode horde" pourri.
-Un affichage des armes moins pratique.
-Même avec la configuration au maximum, le liseré de lumière autour des persos quand ils sont découpés par un contre-jour, dans les cinématiques, est très pixellisé. C'est quoi ce truc ?
-Des petites erreurs un peu bêtes comme le fait qu'on puisse sauter par dessus un grillage mais pas un muret de notre hauteur.
-Des trucs auxquels n'ont pas pensé les créateurs du jeu, comme cette transition qui fait que, quand on est écrasé sous un véhicule, on se retrouve téléporté ailleurs. Dans les activités "fraudes à l'assurance", où le but est justement de se faire renverser, ça retire pas mal de fun. Et en parlant de cette activité, elle est drôlement moins amusante qu'avant... On peut aisément tricher en activant le bouton de chute au moment où on saute, ça a pour effet de faire faire un saut immense. C'est ridicule qu'une erreur pareille ait été laissée...

"Cherished memory"

Dans les points positifs :
-On peut enfin conduire normalement ! Saigneur, dans le 2 sur PC c'était horrible ! Je faisais exprès de choisir des voitures lentes pour pas foncer dans les murs ou les passants.
-On peut enfin supprimer ses sauvegardes. C'est idiot, mais ils n'y avaient pas pensé pour le 2. Fallait que j'aille dans les fichiers de mon PC, retrouver les sauvegardes, pour les supprimer dans le jeu.
-La possibilité de voler une voiture très rapidement façon "Dukes of hazzard".
-Pouvoir tirer à travers les vitres, si l'ennemi se trouve de l'autre côté d'une voiture.
-Des dégâts sur les véhicules bien plus réalistes, qui prennent en compte les endroits où il y a eu un choc.
-Selon la voix qu'on choisit, les répliques diffèrent en dehors des cinématiques. Et en fonction du sexe, il y a des postures et mouvements différents.
-Dans le même genre, quand on appelle d'autres personnages du jeu pour venir nous aider, si on en fait venir au moins 2, ils peuvent engager une conversation. J'ai essayé plusieurs mélanges, par exemple quand on a Burt Reynolds et Kinzie, on apprend qu'ils ont eu une liaison ; Kinzie et Birk discutent de la série Nyte blayde ; Kinzie et Shaundi disent que la seconde n'aime pas l'autre à cause de la mise sur écoute de son téléphone ; etc.
-Toujours dans le même genre, après chaque mission, on a un message d'info à la radio qui résume les évènements.

"Bangkok's abusive father"

Alors que SR1 et 2 se passaient dans la même ville, Stillwater, le 3 a l'avantage de changer complètement la map pour nous faire atterrir à Steelport. Le scénario trouve plusieurs excuses pour faire que les Saints restent à Steelport, et pour justifier que pour la troisième fois on repart complètement à zéro après avoir les rois.
Il y a aussi des prétextes plus ou moins valables pour retrouver des activités de SR2. On sent bien que l'équipe de Volition a choisi quelles activités reprendre, et ensuite on essayé de trouver une raison de les faire revenir. Par exemple, pour les activités de "chaos", il nous est expliqué que c'est pour saboter des transports de marchandises de nos adversaires, les Morning star. Mais une fois qu'on joue, on gagne des points en détruisant tout ce qu'on veut dans le décor. Pas bien compris en quoi ça nuisait à nos ennemis, mais bon...

"Super ethical !"

Même s'il n'y a pas tellement de logique la plupart du temps, au moins on retrouve l'esprit de Saints row.
Les Saints, comme d'habitude, font ce que personne de censé et ancré dans le monde réel ne ferait. Comme se jeter dans la gueule du loup sciemment, ou avoir comme plan A "buter tout le monde". Je ne m'en étais pas rendu compte à l'époque, mais il y a une scène de cinématique de SR2 qui résume tout : Pierce expose un plan élaboré pour braquer un casino, et Gat arrive, s'en fout, et propose de juste tuer tout le monde.
Voilà, c'est ça l'esprit Saints row.
Et en même temps, je me demande si ce n'est pas un clin d'oeil à ce braquage de casino dans GTA San Andreas, histoire de marquer implicitement leur envie de se démarquer de la franchise de Rockstar games.
Je n'ai pas joué à Saints row 1, qui n'était dispo que sur consoles, mais pendant mon aventure SR3, j'ai lu sur le Wikia de la série quelle était l'histoire. Je ne savais pas qu'au départ, leur but était d'aider la population en éliminant les autres gangs. Ca rend encore plus immorale la fin du 2, que j'avais vue sans avoir toutes les clés en main.
Ca m'a surpris d'apprendre tout ça, vu ce qu'est devenue la série, qui en fait, deux jeux plus tard, s'est totalement affranchi de ce qu'elle était au départ (même si je me doute que même dans le premier jeu, on pouvait écraser n'importe qui dans la rue). Maintenant les Saints sont des gangstas qui assument leur statut de façon complètement décomplexée. Ils sont l'incarnation impossible de bandits sans limites et connus internationalement, mais qui ont la classe et sont des idoles, avec toute une gamme de produits dérivés à leur image. Ils ont des fans hystériques, comme peuvent en avoir le casting de Twilight, et qui portent des vêtements à leur effigie, admiratifs pour ce que ces stars représentent et sans prendre conscience de ce qu'implique leur statut de criminel. Une preuve supplémentaire que ces fans ne font pas la connexion entre la réalité des choses et ce que symbolisent les Saints, c'est simplement le profil de ces fans : on peut trouver des filles en furie, ou des nerds, qui portent simplement sur eux des habits de la marque des Saints.
Ce qui est ironique, c'est que cette admiration ne diminue pas quel que soit le nombre de passants qu'on écrase au cours d'une poursuite, et aussi le fait qu'on peut écraser ces fans comme n'importe qui d'autre.
Bizarrement, bien que les héros soient aussi immoraux qu'auparavant par leurs actes de violence qui ont perdu toute importance, car on tue comme on respire sans aucun problème, les Saints sont montrés en réalité comme des personnes biens. C'est comme s'ils avaient des valeurs, contrairement aux autres gangs, puisque plusieurs des nouveaux alliés préfèrent les Saints à leurs adversaires. En fait, plusieurs personnes les rejoignent simplement parce qu'elles ont des ennemis communs avec les Saints. Il y a même une ancienne agente du FBI. Par contre, ce qu'on occulte, c'est de savoir si ces personnes cautionnent ce que font les Saints, qui sont tout de même des gangsters sans aucun scrupule. Mais ce n'est même pas traité.
Je me demande si c'est quelque chose de volontaire de la part des scénaristes, auquel cas ça rajouterait une dose d'immoralité sympa, mais je doute qu'ils aient vraiment pensé à ça. Surtout que cette image des Saints comme étant des gens cools entre en contradiction avec le fait même qu'ils soient un gang, je ne sais pas comment des gens censés peuvent les rejoindre juste parce qu'ils ont une dent contre les mêmes personnes, c'est comme devenir pote avec Charybde pour aider à vaincre Scylla.
Et puis il y a aussi le fait que tout d'un coup les Saints sont des gens sympas, alors même qu'on a vu précédemment ce que le boss a fait à Julius...

"Do you know who you're fucking with ?"

SR3 fait donc de ses héros des stars adulées par tous, même ceux qu'ils menacent dès qu'ils posent le pied hors de chez eux, mais d'emblée remet en quelque sorte ces personnages en question : et s'ils s'étaient ramollis ? Et s'ils avaient perdu leur identité en vendant leur nom à n'importe quelle connerie, comme une boisson énergisante ?
C'est dommage que le jeu ait un peu oublié ça en cours de route, ne donnant pas suite à ces interrogations, et apportant encore moins un dénouement.
La personne qui pose la question à la base, c'est Gat, le plus ancien des Saints encore vivant. Je n'étais pas conscient de ça, mais du 1er jeu, les seuls Saints restants, c'est Gat et le protagoniste (qui n'a pas de nom, par ailleurs).
Et après avoir mis en doute de façon intéressante la voie choisie par le gang, Gat est mort. Merde. Dommage.
Je me dis que je devrais me sentir désolé, un peu attristé, mais je n'ai pas joué à SR1, et même, depuis le 2, on ne peut pas vraiment dire que j'ai ressenti de l'attachement pour les personnages. Et pourtant le jeu essaye un peu de leur donner une identité. Un peu.
Par exemple Shaundi a changé, on n'a plus le running gag sur ses exs (et c'est mieux d'être passé à autre chose), et maintenant elle sait se battre. Même si ça, je ne l'avais pas remarqué.
Pierce quant à lui semble vouloir commencer une carrière dans la musique, il dit vouloir distribuer une démo, et on n'en parle plus jamais après.
C'est comme pour le questionnement de Gat : SR3 n'a pas assez de suite dans les idées, on s'attriste un moment de la mort de Gat puis c'est oublié, ou on introduit de nouveaux personnages funs comme celui de Birk mais il n'est pas assez exploité, apparaissant seulement dans 2 ou 3 missions.
Malgré tout le fun en plus, voilà un point où SR ne peut égaler GTA, car à la fin de San Andreas, j'ai été terriblement déçu de quitter CJ, car j'avais l'impression qu'on avait vécu pleins de trucs ensemble.
J'ai tout de même apprécié les références faites aux jeux précédents, notamment celle hilarante lors du discours de Cyrus, qui cite Jessica de SR2...

"Murder time, fun time !"

Bon, néanmoins, Saints row the third est quand même fun. Les armes comme le pet en boîte, le propulseur de poulpes, le pénétrateur, c'est rigolo, et les balles incendiaires c'est génial. Les "dégagements" qui permettent de jouer à saute-mouton avant de puncher quelqu'un ou de faire du surf sur une personne après lui avoir sauté dessus, c'est fabuleux, je ne m'en lasse pas, tout comme je ne me lasse pas de tuer pleins de gens avec des armes variées.
Il y a des moments vraiment drôles et barrés, comme quand on se fait passer pour quelqu'un d'autre ou qu'on pénètre quelque part en tant qu'esclave sexuel. Dommage que beaucoup de missions un peu délurées dans ce genre là ressemblent à des reprises de ce qui a déjà été fait : la mission où on est drogué est comme un équivalent de celle où on est défoncé dans SR2, celle avec le bateau à putes rappelle fortement celle du bateau transportant des armes, ...
SR3 aurait pu aller plus loin, par exemple le tournage de Nyte Blayde quand on va capturer Josh aurait pu être bien plus exploité, et les moments qui finalement sont les plus fous dans le jeu (le monde virtuel, les freefallings, Gangstas in space, ...), sur le coup, je les ai pris comme des avant-goûts du délire à venir. D'ailleurs, à lire les avis sur le net, je m'imaginais le jeu pousser le délire bien plus loin. Par exemple un site disait que la mission où on trébuche, nu, au milieu de prostitués, ne se classe même pas dans le top 10 des missions les plus folles de SR3. Ils doivent être moins exigeants que moi, mais là je pense que ça vient du fait que je regarde des films déjà bien barrés parfois...

"No one man should have all that power"

Allant de paire avec la volonté de faire de plus en plus dans la rigolade, le jeu devient de plus en plus facile, ce qui était déjà un problème dans SR2. Il n'y a plus vraiment d'enjeu, on peut abattre ses ennemis sans trop risquer d'être tué, et les activités comme "ange gardien" sont devenues vraiment trop simples, il suffit de quelques tirs sur les véhicules ennemis pour les faire exploser.
Il y a aussi des améliorations, qui permettent de gagner plus d'argent, d'avoir plus de munitions, etc... mais aussi d'avoir les objets à trouver affichés sur la map, ou encore carrément d'être immunisé aux balles. Quel est l'intérêt alors ? Le jeu devient trop facile, il n'y a plus une once de challenge, à un moment il faut quand même poser certaines limites. Je sais que des joueurs entrent habituellement des codes de triche pour avoir une barre de vie infinie, mais dans SR3 ces améliorations sont comme des cheats dissimulées sous un autre nom. Au moins dans SR2, il y avait un certain logo affiché sur la sauvegarde quand on avait triché, un peu comme un équivalent de ce "A" honteux que l'héroïne est obligée de porter dans "La lettre écarlate".
(du coup je n'ai pas pris cette amélioration, tout simplement...)

C'est dommage mais SR3 est un bon jeu quand même, c'est juste qu'il n'est pas à la hauteur de mes attentes. J'ai quand même passé des heures d'affilée dessus, et là j'y rejoue entièrement, juste après l'avoir fini à 100%, mais en le faisant maintenant en co-op avec Ryve. C'est quand même que je suis un peu accro.

PS : Pour l'anecdote, dans le jeu, un des défis est de détruire 50 Emu, un petit véhicule qui est l'équivalent d'une Smart. Je me suis adapté pour les repérer dans le jeu, et les détruire. Après ça, dans la vraie vie, je réagissais à chaque fois que je voyais une Smart.
Bientôt je vais me mettre à tuer des zombies avec un gode géant.

Et pour ceux qui comprennent pas pourquoi, lors d'un assassinat, on dit de taper les patrons d'un casino, en fait c'est une erreur de traduction. J'ai eu de la chance, la veille, j'ai re-cherché la traduction de "patrons", qui veut dire "clients"...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1006 fois
2 apprécient

Wykydtron IV a ajouté ce jeu à 1 liste Saints Row : The Third

Autres actions de Wykydtron IV Saints Row : The Third