Peut-être un chef d'oeuvre ?

Avis sur Secret of Mana sur Super Nintendo

Avatar imiduno
Test publié par le
Version Super Nintendo

J'aurais mis 20 ans à finir ce jeu.
Bon Dieu...

Je dois comptabiliser une dizaine de parties, plus ou moins avancées, parfois sur le support d'origine, parfois en émulateur, parfois seul, parfois accompagné.

Mais à aucun moment, je n'étais arrivé plus loin qu'après avoir récupéré Flammy. La faute à quoi ? A beaucoup d'éléments négatifs qui venaient sans cesse ternir mon plaisir de jeu. Heureusement, pour ce run complet, ma femme m'a accompagné et, ensemble, on a pu surmonter la lassitude ambiante. Attention il faut dire que, elle, est une fan du jeu...

Listons ce qui me déplaisait à l'époque, avant de me relancer dedans en 2015 :

  • l'input lag du jeu, hallucinant. Vous tapez et devez attendre jusqu'à plusieurs secondes que les dommages aient bien été validés. Des fois oui, des fois non. Encore plus visible à deux et trois joueurs.
  • ces menus circulaires anti-ergonomiques
  • la niaiserie ambiante. Des dialogues caricaturaux au possible et des évènements manichéens à outrance. Je ne parle même pas des fautes de grammaire/orthographe omniprésentes (version FR & US).
  • graphiquement correct, mais loin d'être dingue, il m'a toujours laissé de marbre. La faute à une répétitivité lassante des décors et à des donjons sans réelle âme. Surtout quand on y joue après un Zelda ALTTP, ce qui était mon cas dans les années 90.
  • les musiques, bien que marquantes, ne m'ont jamais vraiment plu. Pire, elles me tapent sur le système assez rapidement (surtout une que l'on entend souvent dans les villages).
  • l'absence de map dans le jeu, qui fait que je me paumais sans arrêt en début de partie. Et pour peu que l'on n’y touche pas pendant quelques jours, on se retrouve complètement perdu sans savoir où aller. Deux parties ont du être abandonnées pour cette raison.

Voilà, ma haine envers le jeu déclarée, je peux parler de mon avis définitif, celui de 2015. Et....

...Malheureusement, tous les points sus-cités se révèlent assez vrais. Mes sincères excuses à la horde de fans que j'ai en face de moi.

Ma seule consolation fut de pouvoir faire cette partie sur émulateur, avec une traduction anglaise bien plus réussie et complète, atténuant considérablement l'aberrante version originale, niaise et caricaturale au possible. Pour le reste, mon avis n'a pas changé d'un iota et a toujours terni mon expérience de jeu du début à la fin.

Mais d'un autre côté, je n'ai pas passé un mauvais moment, loin de là.
Cela grâce au mode multijoueurs (à 2 et 3 joueurs) qui — et encore aujourd'hui — est assez unique dans le domaine des RPGs. C'est toujours agréable de vivre une aventure complète tout en étant accompagné, chacun avec son personnage attitré. Si cela n'apporte que très peu de choses d'un point de vue gameplay, ça aide considérablement au plaisir de parcourir cet univers. C'est donc son point fort majeur, celui pour lequel on continue et continuera de le citer au travers de toutes les conversations rpgesques, lui et son petit frère, Seiken Densetsu 3.
À côté de cela, le monde est vaste et plaisant à parcourir (une fois la map appropriée, les repères pris et surtout, Flammy en poche). J'ai même été étonné lors la découverte de certaines régions (Moon Palace, la Gold City et le Tree Palace). Plaisant à parcourir, assez joli de bout en bout, on avance avec plaisir avec les yeux de vrais explorateurs. Si on fait fi des rebondissements convenus — en en rigolant fortement — on s'amuse vraiment et on se prend au jeu rapidement.On tape, on améliore nos armes/magies, on farm un peu avant d'attaquer le donjon suivant et rebelote.
Les dernières heures de jeu arrivent même à remonter le niveau scénaristique en proposant des rebondissements plus sombres et presque surprenants. Un bon point. En revanche, la fin est expédiée en quelques minutes à peine et m'a laissé totalement de marbre, presque déçu. Tant pis.

Alors oui, je reste toujours mi-figue, mi-raisin sur ce jeu.
Jamais totalement emballé, jamais totalement conquis, passablement énervé par certains aspects et pourtant, toujours heureux de parcourir cet univers en étant accompagné. C'est effectivement un jeu sympathique, loin d'être un chef d'oeuvre, mais qui a des arguments à offrir. Cependant, je reste convaincu que ce titre a su gagner ses lettres de noblesse notamment grâce à une sortie sur notre territoire où le genre était quasi-inexistant en 1993 et grâce à ce mode multijoueurs indémodable. De ce fait, la conjoncture de l'époque l'a aidé à être propulsé tout en haut. Passé cela, il a étonnamment bien vieilli et 20 ans plus tard, offre toujours les mêmes avantages et inconvénients.
C'est peut-être pour cela qu'il reste un indémodable. C'est peut-être même cela un chef d'oeuvre... ?
Je le referai peut-être dans 20 ans, pour m'en assurer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 631 fois
8 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de imiduno Secret of Mana