Bienvenue à Dubai...

Avis sur Spec Ops: The Line sur PlayStation 3

Avatar Sephrius
Test publié par le
Version PlayStation 3

J’avais acheté Spec Ops : The Line parce que visiblement, ce n’était pas juste un TPS bête et méchant, mais qui possédait un scénario assez monstrueux, et original. Il n’en fallait pas plus pour attiser ma curiosité, et me faire mon propre avis sur ce scénario choquant. Du coup, qu’est-ce que j’en ai pensé ? Le scénario m’a-t-il choqué ? Est-ce que c’était vraiment un bon scénario ? Et au-delà du scénario, que vaut le jeu ? Voyons ça.

Y'a vraiment des choses géniales dans ce jeu. A commencer par le scénario. Eh bien, il est vraiment très bon. On nous montre l'horreur de la guerre, mais comme on a rarement vu. C'est vraiment dégueulasse certains passages, je ne vais rien spoiler pour ceux qui vont le découvrir plus tard, mais y'en a qui m'ont légèrement "choqués". J'ai beaucoup apprécié le scénario, le premier gros point fort du jeu. Walker, Adams, Lugo, tous les trois sont franchement bien travaillés, leur descente aux enfers se fait naturellement j'ai envie de dire, de manière logique. Le pire étant Walker, il m'a vraiment marqué. Je ne peux pas trop en dire, ce n’est pas l'envie qui manque pourtant mais pas envie de gâcher la surprise.

Sur ce point, oui je suis ravi, j’y ai découvert un scénario original, qui n’est pas porté sur les héros Américains qui vont aller sauver les pauvres habitants d’une ville ravagé par le sable. Parce oui, à la base, les trois personnages principaux se rendent à Dubaï pour y retrouver une unité portée disparu depuis 6 mois, avec à la tête de ce groupe, John Konrad, avec lequel Walker avait travaillé. Nous sommes donc propulsés dans l’enfer de Dubaï, sans aucune chance d’y ressortir indemne. Le scénario s’étoffera pour nous réserver son lot de surprises, encore une fois c’est vraiment le gros point fort de ce jeu. Puis la relation entre les trois soldats est top, entres vannes, engueulades, les dialogues sont pas mal, et les réactions « humaines » j’ai envie de dire.

Au niveau du gameplay, c'est basique, trop basique même. Y'a rien de nouveau, pas de customisations, on ne peut avoir que deux armes, y'a que dalle, sauf une feature avec le sable, que j'ai trouvé pas mal du tout, mais pas assez développé. Par exemple on va pouvoir péter des vitres et ensabler nos ennemis, ou pendant les tempêtes de sables c’est le tir à l’aveugle. Sinon on avance, on tire, on se couvre, on peut sauter les obstacles, donner un coup de crosse, bref du grand classique comme je l'ai dit. Mais bon, ça passe quoi, c'est bien foutu quand même, je veux dire, ce n’est pas à la ramasse ni rien comme système. Il est efficace, facile à prendre en main, donc ma foi, pourquoi critiquer un système classique mais efficace ? Oui, on aurait pu demandez plus d’originalité que de rester dans un TPS basique, mais l’originalité se trouve dans le scénario, la narration, les personnages.

Autre mécanique de gameplay, les choix moraux ! Qu'on soit clair de suite, non ce ne sont pas des choix immenses à la Heavy Rain, ce n'est pas bon ou mauvais. Ce sont des choix moraux (ça veut dire ce que ça veut dire), pour nos personnages, et je dirais même pour nous. Parce que faut y jouer en se mettant à fond dans le personnage de Walker pour saisir toute la subtilité, je dirais, de ces choix, qui paraissent débiles et inutiles pour la plupart. Y'en a pas énormément dans le jeu, mais je les ai trouvé assez marquant pour ma part, en particulier le dernier choix.

Mais sérieusement, si vous y jouez, mettez-vous carrément à la place de Walker, introduisez-vous limite dans sa tête, faut que vous soyez Walker pour pouvoir profiter à fond des choix moraux et de la personnalité du gars. Ne le contrôlez pas simplement, devenez Walker (juste pendant le jeu hein, déconnez pas !). Mais voilà, des choix moraux difficiles, la conséquence de nos actes nous laisse avoir des regrets une fois le choix accompli. Un exemple :

SPOIL !!!!!!

Quand on vient de tout cramer au phosphore blanc, les civils, et que l’on voit la tête de Walker pendant que les deux autres pètent un câble, j'ai vraiment trouvé des émotions fortes malgré la qualité des graphismes. On sent qu'il réalise qu'il vient de commettre une erreur, mais qu'il est vraiment sous le choc. Et là, en se mettant à sa place, on se demande à quoi il peut penser, à quoi ON pourrait penser. Faire fermer la gueule aux autres ? Se suicider ? Comment il peut se sortir de ce pétrin, en sachant qu'il vient de commettre une erreur de fou ? Pareil pour le choix de sauver Gould ou pas. En faisant ça, les civils meurent, et l'engueulade des deux compères est très crédible. Le choix de dézinguer le soldat ou le civil, je l'ai trouvé très difficile. Que faire ? Tuer ce pauvre civil qui n'a fait que voler de l'eau pour survivre, mais qui, à cause de lui, a perdu sa famille et est donc coupable et s'en voudra à jamais, du coup, abréger ses souffrances ? Ou tuer ce soldat qui, au lieu de punir le civil, a préféré tuer toute sa famille ? On peut aussi dire que si le civil n'avait pas volé de l'eau, rien de tout cela ne serait arrivé.

SPOIL !!!!!

Enfin voilà, j'ai bien aimé les choix moraux pour ma part. Parce que, dans le lieu où ils sont, est-ce qu'il peut y avoir une bonne solution ? Je veux dire, c'est la guerre, y'a pas de bonne solution, que des mauvaises, c'est plutôt logique. Ce ne sont pas des héros. Pas des sauveurs, ils ne sont que trois face à une légion d'ennemis. Et ils vont vouloir survivre avant tout. Ce ne sont que des hommes, des soldats livrés à eux-mêmes, face à des ennemis imprévisibles. Une des choses que j’ai aimé aussi, ce situe au niveau du gameplay. Quand on descend un ennemi, quelques fois il survit avant de mourir quelques secondes plus tard, mais on a le choix de l’exécuter nous-mêmes. Au départ, Walker le fait de manière « propre », une balle dans la tête, un coup de pied dans le crâne, enfin ce genre de choses, et plus on avance dans le jeu, plus Walker devient violent dans les exécutions, cette violence étant en rapport direct avec le scénario. Pareil lorsqu’on tue tout simplement des ennemis, notre personnage est bavard, on commencera par un « j’en ai eu un ! » pour finir sur du « je t’ai eu, fils de pute ! ». Drôlement bien fait ce truc.

L'autre gros point fort, ce sont les musiques. Putain sérieusement, comment elle déchire, mais genre toutes quoi ! Durant les gunfights c'est juste hallucinant comment ça colle bien, ça bouge, c'est que du bon ! J’aurais jamais pensé pourtant, mais le fait que c’est génial. Les doublages sont plutôt cool aussi j’y ai joué en VOSTFR, je ne suis pas très fan de VF, donc quand j’ai le choix, je prends la VO, c’est surtout pour gagner en crédibilité par rapport à la synchronisation labiale, et aussi parce que je trouve qu’on y gagne en immersion, mais ça c’est personnel.

Côté graphisme, on reste dans les productions actuelles, peut-être légèrement en dessous quand même, ce n'est ni moche, ni très beau. Y'a quand même des passages ultra classe artistiquement, mais encore une fois, je n'en dirais pas plus. Du coup oui, avec du recul on peut dire que ce n’est pas très joli, mais que la direction artistique est au top. La durée de vie n'est pas énorme, mais je n'ai vraiment pas vu le temps passé sur le jeu, je dirais que j'ai joué au moins 10 h pour arriver à la fin du jeu, un final explosif.

Bref, personnellement, j'ai bien aimé le jeu. Pas adoré comme un fou à lui vouer un culte, mais en tout cas, le scénario me restera en mémoire très longtemps. Spec Ops, on y joue pour découvrir la psychologie des soldats, et l'enfer de Dubaï. Parce que l'ambiance, elle déchire carrément. Un énorme scénario de folie, une ambiance immense, des musiques de grande classe. Le jeu ne plaira sans doute pas à ceux qui ont l’habitude des TPS et qui recherche de l’originalité dans le gameplay, et qui s’en fiche des scénarios. Ils peuvent tout de même l’apprécier, je ne dis pas le contraire, mais comme le gameplay est quand même archi classique, faut savoir dans quoi on met les pieds quoi. Spec Ops : The Line, c'est un bon jeu, pas génial, pas déçu non plus. J’y rejouerais surtout pour le scénario en fait, qui est intelligent, crédible, original.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 672 fois
1 apprécie

Autres actions de Sephrius Spec Ops: The Line